Je n’arrive pas à maigrir : solutions et explications !

Femme Triste Kilos En Trop
Vous avez tout essayé, en vain, pour perdre du poids ? Vos envies de minceur sont peut-être victimes de “freins” dont vous n’avez pas forcément conscience. Voici 7 grands conseils à retenir pour lever les blocages qui vous empêchent de maigrir. 

Vous avez deux, trois, quatre... kilos en trop dont vous n'arrivez jamais à vous débarrasser ? Et ce, malgré les régimes successifs que vous suivez ? Dans un premier temps, au prix de privations sévères, vous parvenez à les faire disparaître. Mais c'est toujours pareil... dans les semaines ou les mois qui suivent l'arrêt de votre régime... ils finissent systématiquement par se réinstaller. Et, d'année en année, de régime en régime, à revenir, toujours un peu plus nombreux qu'au départ. Comment expliquer que malgré tous vos efforts, toutes ces batailles livrées contre la tentation, vous continuez à prendre du poids ? Les conseils essentiels pour maigrir bien, et pour longtemps !

Avez-vous les moyens de maigrir ?

Si vos kilos reviennent dès que vous cessez de vous priver, c'est peut-être tout simplement que vous n'êtes pas en mesure de les perdre. Sous la pression d'un phénomène de mode, beaucoup de femmes cherchent en effet à maigrir alors qu'elles ont une corpulence parfaitement normale. Et qu'elles ne peuvent physiologiquement pas perdre de poids.

Femme Sport
Le régime ne suffit pas toujours. Bouger, arrêter la cigarette… font partie de la stratégie minceur.

La quête d'un poids idéal est un leurre pour beaucoup d'entre nous, car son calcul ne tient compte ni de l'âge, ni de l'épaisseur du squelette, ni de la morphologie d'un individu. Un leurre décevant et parfois dangereux pour la santé puisqu'il incite à manger moins que nécessaire et à priver son corps du minimum vital.

Maigrir vous semble impossible : les solutions !

1. Ne vous "crispez" plus sur les chiffres de votre balance

L'aiguille de votre balance ou le résultat d'une formule de poids "idéal" ne doivent pas être les seuls éléments à être pris en compte pour évaluer votre éventuel surpoids. D'après certains nutritionnistes, l'image que l'on a de son corps, la localisation des graisses (sur le ventre ou sur les cuisses...) doivent aussi être considérées. Il arrive que des personnes soient très perturbées après avoir maigri : elles ont l'impression d'avoir perdu une partie de leur personnalité, et finalement, elles ne se reconnaissent plus.

Femmes Massages
En associant régime et soins ciblés en institut optimise le résultat.

De son côté, le médecin tient compte de différents facteurs médicaux, en particulier l'état de santé général, les précédentes tentatives de régimes, etc.

Avez-vous choisi la bonne cible ?

L'une des principales causes de l'échec des régimes est la confusion qui s'opère généralement dans l'esprit des femmes entre le surpoids (véritable) et la cellulite.

Or, aucun régime ne suffit à résorber la cellulite. L'accumulation de régimes amincissants risquant, au contraire, d'aggraver vos problèmes si vous insistez dans cette voie.

Au-delà de sept à huit régimes, le corps va en effet créer des résistances à l'amaigrissement en verrouillant ses mécanismes de déstockage des graisses. Ce qui va empêcher votre organisme de maigrir, et le pousser, à l'inverse, à se gorger de graisse au moindre écart... En clair, vous conduire à prendre du poids en plus d'augmenter votre cellulite !

2. Traitez votre graisse en trop selon sa nature

Si la graisse est uniformément répartie, diffuse et profonde, il s'agit de surpoids : vous devez donc revoir votre façon de vous alimenter pour vous en délivrer. Si elle est superficielle, localisée sur les hanches, les cuisses, les fesses avec un aspect de peau d'orange, il s'agit de cellulite.

Un régime valable doit être encadré par un traitement bien plus complet, incluant une nouvelle hygiène de vie (ne plus fumer, avoir une activité physique...) et des soins esthétiques spécifiques (traitement circulatoire veineux, mésothérapie, drainage lymphatique).

Savez-vous déjouer vos fringales ?

Femme Au Travail Detendue
Les tensions accumulées au bureau poussent à grignoter un peu n'importe quoi le soir. Dans la journée, faites des pauses antistress. Respirez profondément, étirez-vous...

Vous avez beau surveiller ce que vous mangez, il y a toujours un moment où vous craquez pour une gourmandise qui réduit vos efforts à néant, en « explosant » littéralement vos apports caloriques.

Vous pensez être motivé par la faim ? Pas si sûr : la faim est une sensation souvent trompeuse, qui peut chercher à exprimer d'autres besoins auxquels on ne prête pas assez attention.

Nous grignotons très souvent non pas pour combler un besoin physiologique (c'est-à-dire une faim), mais plutôt pour apaiser un tourment moral : solitude, fatigue, ennui, contrariété, colère... » (Lire aussi notre article)

3. Restez à l'écoute de votre corps

Pour ne plus vous laisser abuser par ces fringales, accordez-vous régulièrement des moments de repos au cours desquels vous vous concentrerez sur l'éveil de vos sens. C'est le meilleur moyen de renouer le dialogue avec vos émotions et de leur éviter d'avoir à se travestir en petits creux pour se rappeler à votre bon souvenir.

Conseils :

  • Au travail, obligez-vous à des pauses de dix minutes (toutes les deux heures), en vous mettant à l'écoute de votre respiration et en observant un paysage (ou un tableau) agréable.
  • Le soir, plutôt que de passer par le réfrigérateur pour vous réconforter, prenez une longue douche délassante pendant laquelle vous visualiserez les tensions de la journée qui s'écoulent avec l'eau.

Êtes-vous en paix avec vous-même (et avec les autres) ?

Tous les spécialistes de la minceur s'accordent aujourd'hui sur ce point : nos kilos en trop ne sont parfois que la pallie visible d'un conflit psychologique qui nous mine en secret (dépression ou névrose). Et qui dérègle inconsciemment notre comportement alimentaire. Il existe ainsi, chez beaucoup de personnes qui souffrent de surpoids, un désir inconscient de rester enrobées.

Parfois dans l'espoir de mettre de la distance entre soi et les autres, pour se protéger, ou encore pour se punir, sous le coup d'une agressivité refoulée et retournée contre soi.

Il faut prendre soin de soi ne plus vivre son corps comme un ennemis.

4. Posez-vous les bonnes questions... et peut-être consultez un psy

Vous estimez que votre surpoids tient essentiellement à votre manque de volonté ? Vous pensez que votre conjoint vous aimerait davantage si vous perdiez du poids ? Vous craignez secrètement de mettre en danger votre couple en devenant plus séduisante ? une petite voix vous murmure que vous êtes nulle et que vous n'arriverez jamais à rien ?

Toutes ces raisons (et bien d'autres) peuvent être à l'origine de freins à vos envies de minceur. Aussi, en cas de doute, devriez-vous penser à consulter un psy, surtout si vous êtes victime d'un véritable mal-être ou d'une vraie souffrance.

Consultez avant d'entreprendre un régime : une restriction calorique n'aurait en effet aucun résultat sur votre silhouette tant que ces résistances psychologiques n'ont pas été levées dans le cadre d'une psychothérapie.

Vous êtes-vous donné assez de temps pour maigrir ?

Autre raison récurrente à l'échec des régimes : l'impatience ! Trop de femmes ne cherchent en effet à perdre du poids qu'en vue des vacances à la plage. Ce qui les oblige, faute de temps, à s'imposer des régimes drastiques pour maigrir à très brève échéance. Des régimes excessifs et d'autant plus absurdes qu'en ne proposant aucune éducation alimentaire, ils ne vont rien changer aux causes profondes de leur surpoids.

En alternant des périodes de restriction et de libéralité alimentaire, ils vont favoriser l'apparition de surpoids important, voire d'obésité, après quelques années de pratique.

5. Fixez-vous des objectifs sur un an pour maigrir en douceur

Legumes Cuisson Vapeur
Changer de mode de cuisson un geste simple qui a une réelle efficacité minceur.

Conclusion : pour perdre du poids de façon définitive, oubliez les régimes d’urgence, et tous ceux qui vous proposent une ration calorique trop congrue. Le meilleur moyen de perdre du poids sans en reprendre, ce n'est pas de manger moins, mais plutôt d'apprendre à manger mieux.

En vous fixant des objectifs sur un an, vous découvrirez qu'il suffit de changer de mode de cuisson (au profit de la cuisine vapeur, au grill ou en papillotes), d'éviter les viandes et charcuteries trop grasses, de privilégier le poisson et de limiter aux plaisirs exceptionnels la consommation de produits gras et/ou sucrés pour perdre un kilo par mois. Sans vous priver et sans avoir faim puisque vous n'aurez même pas à réduire votre ration alimentaire !

Savez-vous éviter la frustration ?

Si les régimes ne produisent pas l'effet escompté, c'est aussi parce qu'ils nous poussent à concevoir notre alimentation comme un système de privations et de contraintes, où chaque écart est vécu dans la culpabilité.

Plus ces interdits sont puissants, plus ils vont nous pousser à déraper de façon compulsive. Il est donc indispensable de s'accorder le droit d'avoir du plaisir en mangeant si nous voulons réussir a maîtriser notre comportement alimentaire.

6. Arrêtez de vous priver

S'interdire de manger du chocolat, de la pizza, ou des pâtisseries, cela revient à se programmer à en manger dix fois plus dans les semaines à venir. Autant savoir composer avec... L'idée est donc de s'autoriser des petits plaisirs avant qu'ils ne dégénèrent en gros écarts compulsifs et dangereux pour la ligne. En troquant le sucre de votre café par un carré de chocolat (plutôt que de vous l'interdire), vous n'aurez plus à subir les pulsions frénétiques qui vous poussent à finir la tablette au milieu de la nuit...

Femme Qui Mange Du Chocolat
Un carré de chocolat, c'est un petit plaisir qui ne fait pas de mal au régime. Mieux, ça aide à tenir la distance.

Savez-vous compenser vos écarts sans vous fatiguer ?

Pour maigrir en toute sérénité, le mieux consiste à augmenter ses dépenses caloriques en parallèle d'une meilleure alimentation. Cela évite d'avoir à se rationner. Et cela permet aussi d'avoir une plus grande marge de manœuvre dans la gestion de ses petits écarts.

Malheureusement, notre quotidien laisse très peu de place aux loisirs. Aussi, nos grandes résolutions (s'inscrire dans un cours de gym, courir trois fois par semaine) aboutissent rarement, faute de temps, d'énergie ou de courage. Ce qui augmente un peu plus le sentiment d'échec et de culpabilité qui va nous inciter, indirectement, à nous venger plus tard sur l'alimentation.

7. Personnalisez vos objectifs

Pour tenir la distance et ne pas caler en cours de route, fixez-vous des objectifs sportifs raisonnables que vous serez capable de tenir tous les jours, sans vous lasser ni vous fatiguer.

Le plus simple consiste ici à cumuler trente minutes de marche au cours de la journée. Ce qui suffit, par exemple, à compenser l'équivalent calorique d'un éclair au chocolat ! Ou encore de vous faire fondre, à petit feu, de deux kilos de graisse en trois mois, si vous êtes en mesure de gérer raisonnablement la fréquence et la quantité des gourmandises.

Sur le même sujet :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires