Faut-il retirer les amygdales chez les adultes ?

Amygdales Adulte
L’ablation des amygdales, plus connue chez les enfants, est aussi réalisée chez les adultes. Cette intervention concerne surtout les personnes de 20 à 40 ans car, passé cet âge, les amygdales sont rarement en cause. Autrefois pratiquée de façon excessive, elle s’effectue aujourd’hui dans des cas précis.

Angines à répétition : l'opération est conseillée

Les angines à répétition sont la première raison qui justifie une opération des amygdales. Celle-ci peut être envisagée quand, malgré des traitements et des conseils adaptés (antibiotiques, arrêt du tabac...), vous souffrez de quatre à cinq angines par an.

Dans le cas d'angines récidivantes, les amygdales sont régulièrement infectées car leurs capacités de défense sont dépassées. En effet, elles sont comme des éponges qui retiennent toutes les impuretés, contre lesquelles elles produisent des anticorps. Mais si les germes sont trop nombreux, ce mécanisme d'épuration est saturé. Les amygdales deviennent alors un foyer infectieux chronique.

Cette situation peut engendrer un abcès, ou phlegmon de l'amygdale. Dans ce contexte d'angines récidivantes, l'ablation des amygdales est fortement conseillée. Tout comme en présence de plusieurs phlegmons. En revanche, en cas de phlegmon isolé, un drainage ou une antibiothérapie peuvent suffire, car les récidives sont rares.

Ronflements : dans certains cas

Si vous ronflez avec un syndrome d'apnée du sommeil mineur (quelques courtes pauses respiratoires), votre médecin peut vous proposer une opération qui consiste à enlever vos amygdales avec l'excès de voile du palais (uvulo-pharyngoplastie, ou WPP).

Cette opération est plus lourde et plus douloureuse que l'ablation des amygdales seule. C'est pourquoi elle s'effectue après mûre réflexion et évaluation de la gêne occasionnée par vos ronflements !

Elle n'est pas indiquée dans les cas d'apnée sévère, qui se traitent par ventilation à l'aide d'un masque.

Mauvaise haleine : mesurer les risques

La mauvaise haleine peut provenir d'un aspect particulier des amygdales : elles sécrètent du caséum (dépôt blanchâtre contenant des germes, produits de la dégradation des déchets). Mais avant de prendre une décision, il faut écarter les autres causes de mauvaise haleine (foyer infectieux dentaire, sinusite, reflux gastro-œsophagien...).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires