Chiens et chats : comment bien surveiller le pelage de votre animal

Chient Et Chat
Votre chien – ou votre chat – perd ses poils ? Rien de plus normal, tant qu’il garde un beau pelage. Mais une chute excessive peut cacher une pathologie.

Le pelage des chiens et chats : une question de saison

À part certaines races comme le caniche, le poil des chiens se renouvelle au rythme des saisons, et principalement au printemps et en automne ; c’est ce qu'on appelle la mue.

Toutefois, si votre chien vit à la maison à longueur d'année et que la température y est constante, cette période de mue peut s'étendre sur une période beaucoup plus longue. Dans ce cas, votre chien peut même perdre ses poils toute l'année car ceux-ci meurent et se régénèrent tout le temps.

Quand s'inquiéter pour le pelage de son animal ?

Tant que l'aspect de son pelage est homogène, ne vous inquiétez pas, votre chien n'est pas malade. En revanche, si le pelage est terne et irrégulier avec un aspect "mité", il faut peut-être revoir son alimentation. Votre chien peut, en effet, manquer d'acides gras insaturés (type huile de pépins de raisin ou de tournesol) dont le poil a besoin pour sa croissance.

De même, si votre chien mange des croquettes, ne les achetez pas en trop grande quantité, car les acides gras insaturés qu'elles contiennent s'oxydent et se dégradent au bout d’un mois. Adaptez toujours la taille du sac à celle de votre chien, et privilégiez la qualité plutôt que le prix.

Le cas des puces

Si votre chien se gratte, vérifiez qu'il n'a pas de puces : ces dernières entraînent des allergies pouvant être à l'origine de cette "gratouille" et de la perte des poils. Les puces ne sont pas toujours faciles à trouver, surtout dans les poils longs. Pour confirmer leur présence, si vous décelez de petits points noirs dans la fourrure de votre chien, prélevez-les.

Posez-les sur une feuille de papier blanc ou sur un carreau blanc, puis versez dessus une goutte d'eau. Si les points deviennent rougeâtres, il s'agit bel et bien d'excréments de puces. Traitez alors votre chien avec un produit adapté.

Quels traitements pour les poils de mon chien ?

Dans tous les autres cas, en règle générale, n'appliquez aucune crème, lotion ou autre traitement sur le pelage de votre chien sans avoir consulté votre vétérinaire. Comme tout problème de peau, la perte anormale de poils peut aussi résulter de lésions primaires (maladie parasitaire, carences hormonales, hyperconisolémie, hypothyroïdie…).

Après avoir minutieusement examiné votre chien, le vétérinaire peut avoir besoin d'examens complémentaires (prise de sang, biopsie, test cutané, cuti-réaction) pour étayer son diagnostic et traiter la cause de la perte des poils. Quand la cause aura été traitée, votre chien retrouvera bien vite sa belle toison.

Et le pelage des chats ?

Quant aux chats, ils présentent sensiblement les mêmes phénomènes, et pour les mêmes raisons. Mais ils sont exposés, en plus, à d'autres troubles spécifiques : par exemple l'alopécie extensive féline, heureusement très rare, ou encore un comportement de léchage frénétique, dû au stress.

En outre, surtout lors des mues, le chat, en se toilettant constamment, avale beaucoup de poils, qui peuvent s'accumuler dans l'estomac et provoquer des vomissements. Il faut alors l'aider, par des aliments et produits adaptés, à faire "glisser" ces boules de poils et à les éliminer.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires