L’acide hyaluronique : à quoi ça sert ?

Acide Hyaluronique Effets
En médecine esthétique, il est injecté directement dans la peau redonner du volume. Et il est apparu dans des crèmes cosmétique anti-âge. Comment agit-il ?

L’acide hyaluronique existe à l'état naturel dans notre corps

Nous en avons une petite quantité (6 ou 7 grammes, pas plus), mais réparti dans tous les tissus (muscles, peau, cartilages, et même cordon ombilical chez la femme enceinte). Au niveau de la peau, il est essentiel.

D’abord pour l’hydratation : c'est un piégeur d'eau, il peut retenir jusqu'à 1000 fois son volume d'eau. Il joue aussi un rôle capital pour la jeunesse des tissus, car il participe à la fabrication du collagène et de l'élastine. Mais en vieillissant, on en a moins.

À lire aussi : Rajeunir son regard : toutes les solutions avec ou sans chirurgie

Acide hyaluronique : pourquoi les labos s’y intéressent tant ?

Le synthétiser et reproduire son action, c'est se doter d'un actif anti-âge majeur. Mais l'acide hyaluronique de synthèse présente un défaut : il est de haut poids moléculaire (ses molécules sont grosses"), et ne peut pas — en l'état — passer la barrière cutanée. Il reste en surface.

C’est intéressant pour l'action hydratante, mais insuffisant pour l'action anti-âge qui se passe essentiellement au niveau du derme (couche profonde de la peau).

Injections Rajeunir Visage
© istock

À lire également : Rajeunissement de l'ovale du visage : quelles solutions existent ?

Comment remédier à l'obstacle ?

Les chercheurs ont réduit la taille des molécules d'acide hyaluronique en les fragmentant, pour qu'elles puissent passer la barrière cutanée. Mais surtout, ils ont identifié, sur des cellules de notre épiderme et de notre derme (kératinocytes et fibroblastes), des récepteurs à acide hyaluronique.

Cette avancée permet non seulement d'apporter de l'acide hyaluronique, mais aussi de relancer la synthèse de celui déjà présent dans la peau.

Il y a une sorte de téléphone entre les récepteurs des kératinocytes et les récepteurs des fibroblastes. Quand les premiers sont stimulés par un apport d’acide hyaluronique, ils stimulent les seconds au niveau du derme. Cela entraîne une production accrue d'acide hyaluronique et aussi de collagène. D'où, in fine, une action anti- âge.

De nombreuses marques de cosmétiques ont depuis travaillé sur l'acide hyaluronique, proposant souvent dans une même crème plusieurs tailles de molécules, pour jouer sur la stimulation à différents niveaux de la peau.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.