Bien choisir son chirurgien esthétique : tous nos conseils

Chirurgie Esthétique Bien Choisir Chirurgien

La première rencontre avec un chirurgien esthétique est une étape essentielle à une chirurgie réussie. Comment choisir son chirurgien ? Il n’existe pas de solution miracle, seulement des indices que la première consultation dévoile. Le chirurgien vous explique l’intervention, ses risques et ses complications. Abordez tout ce qui vous taraude avant de lui confier votre visage ou votre corps.

Les bons réflexes avant la consultation

Assurez-vous auprès de l'Ordre des médecins que le chirurgien est spécialiste ou compétent en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique. Compétent, ça veut dire qu'il est chirurgien, O.R.L. ou ophtalmo par exemple, et qu'il a le droit d'exercer la chirurgie esthétique dans le territoire de son domaine. Le visage pour I'O.R.L. ou le chirurgien maxillo-facial, les paupières pour l'ophtalmo.

Faites fonctionner le bouche à oreille. On préfère parfois rester discret sur son opération, mais rien ne vaut le vécu de ceux qui sont "passés par là". Le résultat vous plaît ? L'équipe médicale a été attentive ? Le chirurgien a été présent après l'opération ? Les réponses vous pousseront à franchir sa porte, ou pas.

Renseignez-vous sur ses préférences éventuelles. Certains sont orientés vers le visage, d'autres vers le corps. D'aucuns pratiquent aussi bien le lifting que la liposuccion.

Son carnet de rendez-vous est surchargé, il ne peut pas vous recevoir avant deux mois. Méfiance. Sauf cas particuliers chirurgiens exerçant en milieu hospitalier, spécialistes des reconstructions mammaires après un cancer - c'est peut-être une mise en scène.

Rappelez-vous que la surmédiatisation n'est pas un gage de qualité ni de sécurité.

C’est bon signe si…

Positif

Le chirurgien vous laisse exprimer votre demande. Il vous conseille, vous explique en quoi tel acte opératoire peut aboutir à un meilleur résultat que tel autre, mais il n'est pas directif. Il suggère, il ne décide pas. Certains estiment que la beauté se situe en fonction de normes, de canons morphologiques.

D'autres répondent à une gêne précise, sans livrer leurs propres critères de beauté. Sentez sa sensibilité et choisissez le chirurgien qui correspond le mieux à votre attente et à votre conception de la beauté, car on opère comme on pense. C'est pourquoi il est fondamental de savoir formuler sa demande.

Il privilégie l'écoute plutôt que la technique. L'important est qu'il comprenne votre cas particulier. Choisissez un chirurgien qui s'intéresse à vous, à la singularité de votre visage ou de votre corps, plutôt que celui qui vous montre ses prouesses techniques et ses résultats d'opérations, si beaux ou si parfaits soient-ils. Pour cet expert, montrer des photos avant-après, c'est dépassé. On peut désormais les retoucher, sélectionner les meilleures de sa collection ou présenter celles des confrères. Exception faite pour les prothèses mammaires : les photos aident à définir le volume et la forme des implants. Le morphing sur ordinateur se révèle, quant à lui, utile pour imaginer un nez sans bosse. Prudence, ce qu'il montre n'est pas forcément réalisable.

Il vous informe avec clarté sur tout ce qui entoure l'intervention : le bilan préopératoire, le type d'anesthésie envisagée, comment se déroule l'opération, quelles sont les suites, combien de jours d'arrêt sont à prévoir et, surtout, il aborde le suivi postopératoire. Sera-t-il assuré à tout moment ?

Il mentionne les risques et les complications possibles. C'est une obligation légale. Que propose-t-il si une complication survient ? C'est d'autant plus important lors d'une pose de prothèses mammaires. Une prothèse fuit, il faut la changer : qui paie les prothèses, les honoraires et la clinique ?

Il vous conseille de voir un autre chirurgien. Les avis varient, c'est normal. La conception de la beauté diffère. Des chirurgiens préfèrent associer la chirurgie du nez et du menton pour l'harmonie du visage, d'autres s'arrêtent à la demande, le nez en l'occurrence. Les uns et les autres sont de bonne foi et sont de bons chirurgiens. C'est leur approche de la chirurgie esthétique qui diffère.

Notre conseil : Être mal à l'aise devant un médecin, ça arrive. Une blouse blanche ou une salle d'attente au décor luxueux ne doivent pas vous impressionner. Posez toutes les questions que vous estimez nécessaires. Préparez une liste avant l'entretien, il n'y a pas de question bête.

C’est mauvais signe si…

Negatif

La première consultation dure moins d'un quart d'heure. A chaque spécialiste, sa façon de faire. A chaque intervention, ses contraintes. Une transformation d’un nez s'avère délicate et nécessite moult discussions. S'il est difficile de définir une durée idéale de consultation, consacrer moins d'une demi-heure à votre demande, c'est peu. Sera-t-elle correctement interprétée ?

Vos interrogations sont malvenues. « Je me suis aperçue qu'il ne voulait pas que je lui pose de questions », raconte Catherine. Qui sort du cabinet sans savoir quelle sera la taille de ses prothèses mammaires. Même vécu pour Éric venu pour une plastie du ventre : « Mes questions sur les complications l'agaçaient. »

Il vous propose de vous opérer dans trois jours. C'est illégal, un délai de réflexion de quinze jours doit être respecté. Si vous habitez à des milliers de kilomètres et avez établi un contact préalable, vous êtes autorisée à rencontrer le chirurgien la veille de l'opération seulement.

Il vous remet un devis où ne figure pas son numéro d'inscription à l'Ordre des médecins. Consentement éclairé et devis sont obligatoires. L'ensemble des informations liées à l'opération et le nom de l'établissement agréé où il opère doivent y figurer. Ce n'est pas le cas ? Fuyez !

Vous ne le rencontrez pas lors de la consultation, vous êtes reçue par une conseillère ou un médecin. Situation vécue pour Anne, en colère : « Il était impensable pour moi de ne pas être en face du chirurgien censé m'opérer ! » En retour, s'il estime que votre investissement dans l'opération est démesuré ou quand il vous explique ce qui est techniquement possible. Sachez l'écouter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires