Comment bien choisir son coiffeur ?

Choisir Son Coiffeur
On a « son » coiffeur comme on a « son » docteur. Qu’on lui soit fidèle ou non, on lui demande simplement d’être plus belle en sortant de chez lui. Comment le choisir pour se sentir bien dans ses cheveux.

Comment choisir votre salon de coiffure ?

Pour trouver le salon de votre vie, il y a deux ou trois choses à repérer avant de se lancer...

  • L'accueil. Rien qu'en prenant son rendez-vous par téléphone, on a le ton du salon : politesse, écoute, disponibilité, c'est bon signe pour la suite. Sur place, le sourire à l'entrée doit être le même, que vous veniez seulement demander un conseil, acheter des produits ou vous faire coiffer. N'oubliez pas que c'est vous la cliente.
  • La vitrine. C'est votre premier contact avec le salon et elle laisse présager de l'intérieur. Si elle est en fouillis et poussiéreuse, avec des photos de coiffure qui ne correspondent pas à ce que vous aimez passez votre chemin.
  • Le dialogue. Si vous venez pour la première fois, dans les bons salons, on vous regarde quand vous avez les cheveux secs et on discute avant de vous passer le peignoir. C'est la seule manière pour le coiffeur de se faire une idée de votre style, de voir comment se placent vos cheveux.
  • L'hygiène. Jacques Dessange est sans doute le premier à avoir fait de l'hygiène une priorité. Aujourd'hui, C'est une chose que l'on est en droit d'exiger partout. Peignoir net, outils impeccables, pas de cheveux sur le sol..
  • La transparence des prix. Libres depuis 1981, ils doivent être affichés dans la vitrine, comme dans tout magasin. Et les tarifs détaillés sont quelque part dans le salon, mais pas toujours très visibles. Vous ne devez pas avoir honte de demander à consulter ce menu où doivent figurer tous les prix, de la coupe à la mousse de coiffage, en passant par le soin après shampooing.
Salon De Coiffure Moderne Et Design
© istock

Choisir son coiffeur est une affaire personnelle

Quelle que soit la raison, les premiers pas chez un nouveau coiffeur sont toujours angoissants et parfois décevants. Un bon coiffeur, c'est celui qui nous rend plus belle, chez lequel on se sent bien. Une histoire de rencontre, une affaire très personnelle, car on n'attend pas toutes la même chose de lui. Et qu'il soit star ou pas ne fait rien à l'affaire.

Il y a celle qui veut du vite fait bien fait ; celle qui veut que l'on s'occupe d'elle "non stop", papotage à l'appui ; celle qui vient pour lire des magazines en paix ; celle qui recherche l'anonymat, et l'autre la reconnaissance ; celle qui vient se faire cajoler, chouchouter, déjeuner dans une ambiance féminine ; celle pour laquelle la seule référence est le prix ou la qualité artistique de la prestation, etc.

Quel salon pour moi ?

Les salons de coiffure évoluent pour suivre les envies et les goûts des femmes qui souvent varient, dit-on. Après l'ère du zen, du minimalisme et d'une certaine standardisation, les femmes vont aujourd'hui vers ce qui leur semble "différent". Elles recherchent des lieux qui ont presque une âme et qui leur font entrevoir des services sur mesure.

Chaque coiffeur y va de son idée pour répondre à ces envies et revoit son salon sous le signe de la convivialité et d’une certaine intimité. Même les grandes franchises remettent en question leur environnement et se plient à l'air du temps. Le décor, aujourd'hui, ça compte.

À quel prix se faire coiffer ?

Les prix vont du simple au double selon les coiffeurs. Un salon à la Madeleine, Paris, a des charges plus lourdes que celui de la rue de l'Église à Angoulême En outre, la différence d'addition ne se fait pas tant sur le résultat coiffure - il y a des bons coiffeurs partout en France - mais dans les détails.

Un shampooing minutieux avec massage, du confort (repose-pieds, musique douce, lumière "bonne mine", magazines à profusion…), des attentions, une dame au vestiaire, tout cela a son prix. On ne peut exiger le même confort à 30 € ou à 150 €

  • Si vous payez 30 € un shampooing-coupe-brushing, et que vous bénéficiez de petites attentions, considérez-les comme des bonus.
  • Au-delà de 60 €, vous pouvez commencer à être exigeante : café ou thé servis dans une véritable tasse, magazines récents et variés, option snack, manucure, et propreté impeccable du sol.
  • À partir de 150 €, vous entrez dans une expérience luxe : service voiturier, déjeuner à la carte, aucun cheveu égaré sur votre tenue, des coloristes d'exception, manucure, pédicure...
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires