Maquillage : comment bien utiliser la poudre ?

pinceau dans poudre libre sur fond beige
Magique à toucher et à regarder, c’est le plus ancien produit de maquillage. Les maquilleurs pro ne sauraient s’en passer. Si les femmes l’adorent, elle semble un peu compliquée à appliquer. Portrait et mode d’emploi de la Poudre.

La poudre : il en existe 3 sortes

Libre, semi-libre ou compacte, la poudre est un produit plus sophistiqué et élaboré qu'il ne paraît. Les poudres naturelles sont de plus en plus rares. Celle de T.Leclerc des laboratoires Brami, la dernière vraie poudre de riz. Tout simplement parce que l'argile du talc est remplacée par de l'amidon de riz solidifié avant d'être réduit en poudre. On lui ajoute de l'oxyde de zinc anti-inflammatoire et cicatrisant, des pigments naturels, certains inchangés depuis 1880, et d'autres ingrédients... mais c'est secret. Le tout stérilisé.

La priorité : le confort

poudre compact dans main avec eponge maquillage
© istock

La très grande majorité des poudres sont des poudres de synthèse, avec en vedette des fibres de soie et autres éléments "textiles", qui apportent une douceur et un glissant extraordinaire. Plus des agents hydratants, pour le confort de la peau, et des particules miracles qui réfléchissent la lumière pour faire un teint parfait.

Vie pratique oblige, les fabricants ont très vite planché sur une poudre qui aurait tous les atouts de la poudre libre, mais plus facile à utiliser et qui tiendrait dans un boîtier plat sans saupoudrer son sac. On a pressé au maximum les poudres libres pour obtenir leur version compacte.

Pourquoi les maquilleurs professionnels l’aiment tant

Il ne viendrait à l'idée d'aucun maquilleur professionnel de faire l'impasse sur la poudre. Adrien.D, maquilleur pour Bourjois, nous explique pourquoi et nous livre ses astuces pour bien nous en servir. La poudre donne un fini mat et velouté au fond de teint qui fixe le maquillage. Le soir à la lumière électrique, elle est indispensable pour unifier et éviter la brillance.

  • La poudre libre: C'est celle que l'on applique dans sa salle de bains avant de sortir. À la houppette, pliée autour de l'index et du majeur, en tamponnant doucement sur tout le visage (si on lisse, on enlève le fond de teint). Pour ne pas accentuer les ridules, on ne cligne pas les yeux et on reste fixe pendant toute l'opération. Plus léger et plus naturel, l'application au pinceau : on le tapote dans la paume de la main pour enlever l'excédent de poudre et on le passe sur tout le visage.
  • La poudre compacte: Pour les raccords de la journée. Elle doit être du même ton que la poudre libre, pour que ça ne marque pas. Mais cette compacte peut être un maquillage à part entière et se passer de fond de teint : elle est moins veloutée que la poudre libre, imperceptible et donc idéale pour les inconditionnelles du naturel, surtout si on l'applique au pinceau.

Adrien.D a réponse à tous les arguments des anti-poudre :

  • Elle accentue vos ridules du contour des yeux ? Ne le poudrez pas, même si ça brille un peu. Cela donnera un effet lumière.
  • Elle vous vieillit ? C'est probablement un mauvais choix de couleur. Pour rajeunir, éclaircissez.
  • Elle vous farine ? Estompez-la légèrement du bout des doigts, puis brumisez à une trentaine de centimètres pour fixer.
  • Elle s'accroche à vos duvets et les fait ressortir ? C'est possible. Appliquez plutôt une poudre compacte au gros pinceau.
  • Votre peau est trop mate pour elle ? Au contraire, une poudre dorée lui donnera de la luminosité.
  • Elle se met dans vos rides ? Estompez le sillon nasogénien et la ride du lion avec un nuage de poudre blanche, par effet d'optique elles paraîtront moins creuses.

Les bons outils

Un bon ouvrier a de bons outils, pas d'exception pour le maquillage. Votre panoplie poudre idéale doit comporter :

  • Une houppette, l'accessoire traditionnel. Autrefois, elles étaient en cygne. Les houppettes modernes, à la fois les plus efficaces et les plus pratiques, sont en coton. On peut les acheter sous cellophane, indépendamment de la poudre.
  • Un gros pinceau. Pour enlever l'excédent de poudre libre, ou pour appliquer de manière encore plus aérienne la poudre compacte. On les aime en poil naturel, bien fournis. Notre préférés le pinceau demi-lune, idéal pour balayer en un instant tout le visage. Pour emporter dans son sac optez pour le pinceau rétractable.
  • La feuille de plastique transparent. Pas vraiment un outil, mais indispensable, glissée dans le boîtier. Elle protège la poudre du sébum déposé sur la houppette ou le pinceau et qui finit par faire de vilaines traces grasses à la surface. La poudre se patine, s'applique moins uniformément et devient un nid à microbes.
  • Un poudrier à poudre libre petit format pour le voyage ou le sac, pour celles qui, toute la journée, lui restent fidèles. Beaucoup de boîtes à poudre ont des couvercles qui se vissent, le seul moyen de ne pas en mettre partout, mais le format reste imposant.
  • Conseil élémentaire, houppettes et pinceaux deviennent vite des nids à bactéries. Lavez-les très régulièrement à l'eau tiède savonneuse. Laissez tremper pendant dix minutes puis rincez. Essuyez avec une serviette éponge et laissez sécher à l'air libre. Pour que vos pinceaux retrouvent leur gonflant, balayez les poils sur le dos de la main quand ils sont secs.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires