Peau sensible : 10 questions autour des peaux sensibles

Peau Sensible Que Faire
Nettoyage, soins, maquillage… tour d’horizon des règles que les peaux sensibles doivent adopter.

Une peau sensible n'est ni allergique (mécanisme immunologique), ni imitée (présence de lésions cutanées passagères). Elle est "de naissance", et se définit par des sensations désagréables et anormales (picotements, échauffements, tiraillements, rougeurs…

En réaction à des facteurs qui ne sont normalement pas irritants : froid, vent, soleil, pollution, eau calcaire, cosmétiques. La vraie sensibilité touche plus souvent les peaux claires, fines et transparentes. Elle se caractérise par une diminution du seuil de tolérance cutanée et une altération de la fonction barrière. Les peaux sensibles sont souvent des peaux sèches, ce qui ne veut pas dire que toutes les peaux sèches soient des peaux sensibles.

Enfin, les zones les plus sensibles du visage sont : le pourtour des yeux, de la bouche et les ailes du nez.

Est-ce que j’ai droit aux huiles essentielles ?

Oui, à condition d'effectuer un test préalable dans le pli du coude (endroit où la peau est la plus fine). Attendez 24 heures. Si aucune rougeur ou picotement ne survient, c'est bon. Toute molécule est potentiellement allergisante. Or, les huiles essentielles peuvent en contenir plus de deux cents différentes. Lesquelles peut-on cependant utiliser ?

Celles de néroli, camomille matricaire, cajeput, géranium rosat, genévrier et sauge sclarée. Bio de préférence - car dénuées de pesticides — et diluées dans des huiles végétales : amande douce (la plus neutre), chanvre, argan, boumache, onagre.

Leurs bons acides gras essentiels augmentent la résistance de la peau.

Huiles Essentielles Labels
© istock

Quelles précautions pour le maquillage ?

Commencez par hydrater votre visage. La déshydratation aggrave la sensibilité.

Evitez les maquillages sans transfert, longue tenue, les gloss effet mouillé.

Utilisez un maquillage hypoallergénique doté d'un SPF minéral et d'une éponge sans latex car ce dernier peut être allergisant. Le maquillage est aussi une protection contre les UV et la pollution.

Vérifiez la fraîcheur de vos produits de maquillage. Attention aux boîtiers que vous n'avez pas ouverts depuis des années.

À lire également : Comment bien démaquiller ses yeux ?

Je dois fuir le soleil ?

Evitez au maximum les expositions solaires et utilisez, tout au long de l'année, des écrans minéraux, mieux tolérés que les filtres chimiques. Du fait de votre autoprotection défaillante, vous supportez mal les agressions, même minimes, a fortiori les UV et la chaleur.

Soleil Peau Sensible
© istock

Le rinçage à peau, j’oublie ?

Mieux vaut éviter l'eau du robinet, calcaire et chlorée, ainsi que l'eau chaude qui favorise la vasodilatation et perturbe la barrière cutanée.

Si, malgré tout, vous aimez nettoyer votre visage à l'eau, privilégiez les mousses micellaires, qui n'occasionnent aucune friction. Les tensio-actifs organisés sous forme de micelles (microsphères) n'éliminent pas le film hydrolipidique. Terminez par une pulvérisation d'eau thermale, puis séchez délicatement.

Quand dois-je consulter ?

On recommande d'aller voir un dermato quand la gêne devient douloureuse, que la peau supporte de moins en moins de choses, même les produits spécifiques.

La peau du corps est-elle sensible comme le visage ?

Non, car protégée par les vêtements, elle est moins exposée aux UV. Certaines zones de frottement, comme la face interne des cuisses, peuvent toutefois devenir fragiles. Tout comme le décolleté (peau plus fine), les jambes, les bras et les mains.

Vous réglerez déjà une grande partie du problème en hydratant chaque jour votre corps. À 50 ans, préférez une crème ou un baume à un lait moins nourrissant.

Quels risques si je néglige ma peau sensible ?

Si vous continuez d'entretenir le phénomène en utilisant des produits inadaptés et sans éradiquer les causes, son seuil de tolérance va encore diminuer. La sensibilité peut alors évoluer en franche réactivité.

Problemes de Peau Irritee
© iStock

Pourquoi ma peau réagit-elle tant au froid ?

Le froid accroît la perte insensible en eau et engendre une vasoconstriction qui fragilise l'épiderme. En outre, vous réagissez aux écarts de température. En hiver, ne chauffez pas trop (19°C maxi) et évitez les expositions à la chaleur (feux de cheminée, radiateurs).

À lire également : Peaux sensibles : comment prendre soin de sa peau en hiver ?

Une crème "peau sensible", ça a quoi de spécial ?

Le plus souvent, une formule hypoallergénique, sans parfum ni conservateur, avec un nombre limité d'ingrédients, sélectionnés pour leur innocuité : actifs apaisants, hydratants et antiradicalaires (les radicaux libres jouent un rôle clé dans l'inflammation).

Puis-je utiliser un anti-âge ?

Oui, d'autant que les processus inflammatoires font vieillir précocement les peaux sensibles. Mais à condition d'en choisir un spécifique et de renoncer aux rétinoïdes, peroxyde de benzoyle, acide lactique… ainsi qu'à des dosages élevés d'AHA (acides de fruits) ou d'urée (moins de 5 %).

À lire aussi : Peau agressée, c'est le début des problèmes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.