French pédicure : mode d’emploi

Pedicure Pieds
Cet été, pour avoir de jolis pieds que l’on a envie de montrer, voici quelques conseils avisés.

Pour habiller ses pieds, il y a le vernis rouge, qui affine mais fait sophistiqué et ne convient pas à tous les styles. Le vernis transparent, joli aussi mais un peu simple pour d'autres. Et puis la "french", une mise en beauté "naturelle". De quoi s'agit-il ? D'une façon bien spécifique de poser du vernis : une couche transparente et, juste sur le bord libre de l'ongle, une ligne de vernis blanc.

À lire également : La réflexologie plantaire : qu’est-ce que c’est ?

Est-ce plus difficile que pour les mains ?

Oui. Quand on pose une "french" soi-même sur les pieds, on est dans le mauvais sens, on ne voit pas très bien. Une astuce ? Se placer face à un miroir, bien près, tout en restant dans une position où l'on est libre de ses mouvements.

Quelle longueur d'ongles idéale pour une french pédicure ?

Une "french" sur des ongles longs, ce n'est pas très joli. L'idéal : ils doivent être de forme carrée (ça tombe bien, c'est conseillé par les pédicures pour ne pas avoir mal aux pieds et éviter les ongles incarnés), un bord libre un peu apparent mais surtout pas trop. Les ongles, avant la pose du vernis, doivent être impeccablement propres, brossés et limés.

French Pedicure Methode
istock

À lire également : La french manucure : une mode qui ne passe pas

Couleurs : classique ou excentrique ?

La formule la plus classique ? Une couche de base + un trait blanc + une couche de vernis rose très clair. En institut, les demandes sont finalement souvent classiques. Les variantes : la deuxième couche de vernis peut être nacrée ou totalement transparente. En institut on voit également des demandes un peu plus fantaisistes. Exemple ? Un petit trait doré pour l'été à la place du blanc classique, ou même des paillettes qui sont très en vogue. A vous de choisir !

La procédure pour réussir sa french !

Première étape : la base transparente Cette couche sèche très vite. On fait un pied, et le temps de faire l'autre, le premier est déjà sec.

Le plus délicat : le trait blanc On utilisera un vernis spécifique, qui se présente souvent au sein d'un kit spécial « french manucure ». Un peu nerveuse ? Il n'y a pas d'autre solution que se lancer ! Le trait se fait à main levée, d'un seul jet, le plus vite et le plus sûrement possible. Si l'on s'applique et que I’on va lentement, on tremble et le trait n'est plus net. Cette pratique demande un minimum d'expérience, et pas mal d'entraînement.

On laisse sécher... ce trait blanc au moins dix à quinze minutes avant de poser la dernière couche de vernis.

Avant de se rechausser... on attend à nouveau au moins une demi-heure. C’est au prix de cette patience que le vernis ne bougera plus et tiendra longtemps.

Pour info, une french posée en institut tient en moyenne trois semaines.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.