Huiles, galets, sels : les bains qui ressourcent

Huiles Galets Sels Bain Relaxant
Entre les huiles, les gels, les galets et les sels, notre cœur balance. Dans le bain, certains moussent, d’autres pas. Le point avant de se jeter à l’eau.

Dans la famille des produits pour le bain, beaucoup de cousins-cousines. Et bien qu'ils appartiennent à la même tribu, tous ne se ressemblent pas. Plus ou moins parfumés, plus ou moins colorés, plus ou moins lavants, ils ont chacun leur spécificité. Si les savons n'ont pas toujours eu bonne réputation - on les accusait tous, à tort ou à raison, de trop décaper la peau - la nouvelle génération des produits pour la douche et pour le bain met un point d'honneur à prendre bien soin de la peau. Et chacun le fait à sa façon.

Des huiles pour faire peau douce

Les huiles ne sont pas faites pour se laver de la tête aux pieds, mais pour s'offrir une parenthèse de douceur et de volupté. Ce sont les plus riches et les championnes des soins cocon. Très émollientes, elles nourrissent l'épiderme le temps du bain et déposent un film invisible, délicat et soyeux sur la peau qu'elles laissent douce et satinée.

Pendant quelques années, on leur a reproché d'être un peu trop grasses et visqueuses. Comme elles ne se mélangeaient pas à l'eau de manière suffisamment homogène, on en voyait certaines flotter à la surface, laissant, une fois l'eau du bain vidée, une pellicule grasse sur les parois de la baignoire. Heureusement, cette époque-là est bien révolue et les huiles d'aujourd'hui sont dotées d'une étonnante légèreté.

La nouvelle génération d'huiles pour le bain a toutes les qualités. Ce sont des particules ultra-fines, totalement invisibles à l'œil nu, qui se dispersent dans l'eau comme par enchantement.

Attention : le fond de la baignoire reste cependant un peu glissant.

Produits de luxe par excellence, les huiles parfumées sont de véritables élixirs pour la peau et combinent astucieusement plaisir du bain et intensité du soin. Car pendant que l'on "mijote" dans son bain pour oublier le stress de la journée, l'huile apporte à la peau la douceur et le réconfort dont elle a vraiment besoin.

Certaines sont composées d'huiles de synthèse, puis enrichies d'huiles végétales.

D'autres jouent la carte du 100 % naturel en proposant des cocktails de plusieurs huiles végétales sélectionnées pour leurs propriétés, additionnées parfois d'une ou de plusieurs huiles essentielles. Qu'importe leur formule, les huiles pour le bain sont émollientes par définition. Enfin, si elles sont parfumées, elles sont capables, grâce à une prouesse technologique, d'être d'une fidélité absolue au parfum dont elles sont dérivées.

Huiles Bain
© istock

Mode d'emploi

Pour bien profiter de ce moment de détente, prenez soin de fermer la porte de votre salle de bain. Avec les huiles, pas question de faire trempette vite fait bien fait. Pour tirer d'elles tous leurs bienfaits, il faut prendre son temps et se mettre aux abonnés absents pendant... un certain temps.

Quelques gouttes suffisent. Jetée dans un fond d'eau, l'huile va ainsi profiter pleinement de la force de l'eau qui coule, pour bien se répartir.

Les huiles, en général, aiment l'agitation, et l'énergie du mouvement de l'eau en améliore la dispersion.

Instantanément, elles diffusent leur parfum. Selon leurs fragrances, elles peuvent être apaisantes, relaxantes ou énergisantes.

Glissez-vous dans l'eau, fermez les yeux, inhalez et laissez votre esprit vagabonder. Pour vous sécher, une fois votre bain terminé, l'idéal est d'avoir une serviette en éponge chaude ou tiède. Ne vous frottez surtout pas. Contentez-vous de tamponner délicatement votre peau pour en absorber l'humidité. En principe, après un bain additionné d'une huile, vous n'avez pas besoin de vous hydrater avec un lait corporel. Détendue, parfumée, satinée, votre peau est nourrie.

Gels et crèmes pour faire mousser

Ce sont les plus connus. Ceux que l'on utilise quotidiennement sous la douche ou dans l'eau du bain. Pratiques et ludiques, ils moussent, parfument et font la peau douce. Leur avantage : ils combinent habilement l'utile à l'agréable en vous lavant sans vous décaper et en vous parfumant de la tête aux pieds.

Leurs formules de plus en plus élaborées jouent en effet sur tous les tableaux : elles respectent le pH de la peau, luttent contre l'effet desséchant du calcaire, hydratent et déposent un film protecteur non occlusif sur la peau pour la protéger contre les différentes agressions. Souvent plus doux qu'un savon, on peut les utiliser quotidiennement, dans le bain ou sous la douche, sans abîmer sa peau. Discrètement parfumés, ils laissent un sillage délicat, jamais entêtant.

Bain Moussant
© istock

Comment bien les utiliser

Versez quelques gouttes dans le fond de la baignoire, sous un flot d'eau pour bien les faire mousser. Laissez votre peau profiter de ses bienfaits pendant quelques minutes et profitez-en pour vous délasser. Massez-vous délicatement le corps avec la mousse, puis videz l'eau du bain et terminez toujours par une petite douche plus fraîche pour tonifier votre peau. Séchez-vous soigneusement, sans frotter, puis appliquez votre produit hydratant préféré.

Raffinement extrême : choisissez-le dans la même fragrance que votre bain moussant.

Des galets pour pétiller

Les Japonaises en raffolent. À la fin des années 80, Shiseido les a fait découvrir aux Françaises qui, très vite, les ont adoptés et semblent vraiment de plus en plus les apprécier. Qu'on les appelle galet ou tablette qu'importe, leur principe reste le même : l'effervescence.

En fait, ils ont adapté une technologie utilisée dans l'univers de la pharmacie pour les cachets effervescents.

Leurs avantages sont importants : ils sont petits, donc peu encombrants, et néanmoins capables d'engranger une quantité importante d’actifs : oligo-éléments, algues ou plantes sous forme liposoluble ou huileuse, vitamines, huiles naturelles ou essentielles, parfum, qu’ils restituent instantanément grâce à leur dégagement gazeux.

Sans conservateur, ils sont en plus, dans la plupart des cas, dotés d'un pH proche de celui de la peau. Ils permettent donc d'adoucir l'eau, de la rendre moins dure et moins agressive pour la peau.

Certains jouent la carte de l'aromathérapie, d'autres de la thalassothérapie. Côté forme, tout est permis : ils sont ronds, ovales ou carrés. Nouvelles : les billes pétillantes tout en rondeur et souvent colorées donnent de la gaieté. Tous sans exception procurent détente et apaisement de l'esprit. Entre plaisir de l'eau, bienfait des actifs et inhalation, on est aux petits soins pour sa peau et on chasse les soucis de son esprit.

Comment les utiliser ?

Là encore, pour profiter pleinement du parfum, la porte doit être fermée. La température du bain est essentielle. Sous l'effet de la chaleur (environ 38°C), l'effervescence s'accélère. Plus le bain est frais, plus elle est lente. On peut varier les plaisirs en fonction de ses envies. Remplissez votre bain à moitié, glissez-vous dans l'eau et déposez le galet dans la baignoire.

Ouvrez les robinets à fond pour créer un léger remous naturel. Si vous le mettez dans votre dos, les petites bulles vont pétiller sur votre peau et vous apporter une sensation de bien- être. Relaxez-vous, lâchez vos tensions, faites-le vide dans votre tête et respirez lentement. Pour une relaxation optimale, Shiseido préconise quelques massages simples au niveau des articulations et des parties du corps particulièrement tendues, suivis de quelques étirements. En principe, les tablettes contiennent des actifs hydratants. Mais pour avoir une peau de velours, appliquez une crème ou un lait pour le corps une fois la peau sèche.

Sels, cristaux et poudres

Produits ludiques, ils sont surtout faits pour adoucir l'eau et la colorer. Certains sont subtilement parfumés, d'autres pas. En revanche, ils ne moussent pas, ne lavent pas et ne sont pas toujours hydratants. Impératif : toujours les utiliser en tandem avec un lait ou une crème pour le corps. Le mode d'emploi est simple : on jette une poignée que l'on fait dis- soudre dans l'eau.

Sels De Bain
© istock

Des bains sur mesure

À chaque bain sa température qui pour un bain traditionnel doit osciller entre 34 et 37°C, selon les goûts et les saisons. À 27 ou 28°C, le bain est tonique et améliore la circulation sanguine. On se trempe, on se frictionne et on en ressort bien réveillé.

De préférence le matin, A 37 ou 38°C, les muscles se détendent, les tensions sautent. L'heure idéale en fin de journée. Après le dîner attendez environ trois quarts d'heure, histoire de digérer tranquillement. La durée de votre bain est strictement personnelle mais, pour bien profiter de ses actifs, il faut y rester au minimum vingt-cinq minutes.

L'art du bain au Japon

Dans la pure tradition japonaise, on se trempe, mais on ne se lave pas et on ne se rince bas. La raison en est simple : le bain est familial. On laisse donc une eau limpide pour le suivant. Simple question de politesse et de courtoisie. Côté température, l'eau oscille entre 40°C et 42°C. Ce qui donne un bain vraiment chaud !

Le rituel a aussi son importance. On commence par s'asperger d'eau chaude, puis on s'installe une dizaine de minutes, le temps que la peau soit bien chaude et que la circulation sanguine s'accélère. On sort, on se savonne de la tête aux pieds, on se rince sous une douche, puis on revient s'asseoir, bien propre dans le bain pendant environ une demi-heure pour se relaxer.

Autre différence : la forme de la baignoire qui n'a rien à voir avec nos modèles occidentaux. Plus étroite et plus profonde, elle est équipée d'un siège qui permet de se tenir assis, immergé jusqu'au cou. Elle est aussi équipée d'un système qui la maintient à bonne température.

À lire aussi : Douche : gel ou savon ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.