Peau grasse : que faire ? comment traiter ?

Femme Peau Grasse
Rougeurs, brillance, inconfort, imperfections : à l’âge adulte, près d’une femme sur trois est concernée par les problèmes de peau grasse. Des soucis à traiter sans jamais oublier que ces peaux sont fragilisées. Efficacité et douceur sont donc de rigueur… On vous explique comment traiter une peau grasse en délicatesse.

Peau grasse : à tous les âges

Si les peaux grasses ont longtemps été associées à l'adolescent acnéique, les peaux grasses des de plus de 20 ans n'ont pas toujours été prises en compte. Mais il semblerait que ce soit chose faite, à en croire les rayons de nos parfumeries, pharmacies et grandes surfaces ! Ces peaux-là tiennent enfin leurs solutions : formules spécifiques, actifs choisis, vocabulaire revu et corrigé, conseils adéquats... du nettoyage au maquillage. Associées joliment et justement à la notion de pureté, de netteté, de légèreté, elles ont le choix parmi une offre de soins plutôt glamour.

Entraînant dans leur sillon les peaux 'mixtes" (souvent qualifiées ainsi à tort par celles qui vivent mal leur peau grasse), ces deux catégories d'épiderme sont chouchoutées par des lotions nettoyantes plus si décapantes que ça, des soins pas si pauvres et "évanescents" que ça, et des maquillages pas si couvrants que ça. Il y aurait une petite révolution dans l'air ?

À lire également : Peau sèche : comment l'hydrater en douceur ?

Indispensable, le repérage

Il existe les peaux grasses simples et les peaux grasses acnéiques. Les premières se caractérisent par des pores dilatés et une surface presque uniformément luisante, brillante tout au long de la journée. Celles qui connaissent des complications sont souvent associées à d'autres signes comme les cheveux gras, une acné persistante bien au-delà de l'adolescence.

Quant aux peaux mixtes, elles connaissent ces caractéristiques mais uniquement sur une partie du visage, la zone médiane composée du nez et du menton. Enfin, cette peau-là est moins luisante en fin de journée.

Peau grasse : traiter en quatre étapes

Les bons soins sont à la fois très simples et très précis. On ne doit pas faire de faux pas avec une peau grasse, sinon c'est la réaction (immédiate ou à retardement). On peut résumer la gestuelle idéale en quatre grandes étapes-clés : le nettoyage, l'hydratation, le maquillage et les soins spécifiques comme les gommages ou les masques à effectuer au maximum une fois par semaine. Chaque étape est indispensable pour un soin parfait et une bonne acceptation psychologique de cette peau pas toujours facile à vivre.

Hydrater sa Peau en Douceur

1. Nettoyez sans décaper

Lorsque l'on parle des peaux grasses, on a tendance à tout miser sur le nettoyage. Attention, nettoyer ne signifie pas décaper ! Plus on frotte, plus on incite la peau à se protéger en refabriquant le film hydrolipidique. Résultat : c'est un véritable cercle vicieux et la peau est encore plus grasse.

Notre conseil : Évitez les laits démaquillants trop ras qui obstruent les pores de la peau. Préférez des formules à rincer comme les mousses nettoyantes suivies d'une lotion traitante.

À lire aussi : Démaquillage : quels sont les bons gestes ?

2. Hydratez sans crainte d’alourdir !

Les femmes ayant ce type de peau refusent parfois catégoriquement de mettre une crème de jour, prétextant que, déjà grasse, leur peau n'a pas besoin d’être hydratée... C'est une idée fausse car, au contraire, hydrater, nourrir sa peau est indispensable, quelle que soit sa nature. En choisissant un soin adapté, on permet de réguler l'hyper-séborrhée.

Généralement fluides, non gras, ils sont aussi pourvus de particules absorbantes et matifiantes qui traitent et améliorent l'aspect de la peau.

Notre conseil : Choisissez toujours un soin spécifique peaux grasses, les autres émulsions sont trop riches et n’ont aucune action sébo-régulatrice.

À lire également : Beauté : 7 conseils pour prendre soin de soi

3. Maquillez sans "plâtrer"

Cacher, camoufler le front luisant ou le petit bouton sur le nez : qui n'a pas connu cette recherche urgente d'une solution esthétique ? Les femmes ont souvent besoin de se maquiller. Si elles ont des imperfections cutanées, elles essaient parfois d'utiliser des textures très couvrantes. Résultat : effet plâtre assuré !

Elles ne doivent pas se priver de maquillage comme on leur conseille parfois mais doivent adopter des lignes spécifiques là encore oil free.

Notre conseil : Si vous voulez masquer un petit bouton, n'y touchez pas, vous irriteriez la peau et ne faciliteriez pas le maquillage. Commencez par le soigner avec une lotion ou un crayon traitant spécial boutons.

Appliquez votre soin de jour, puis tapotez légèrement sur la zone à masquer avec un anti-cernes avant de poser votre fond de teint fluide oïl free habituel.

4. Gommez et « masquez » sans abuser

Le gommage est idéal pour les petits boutons, les points noirs et l'aspect des pores de la peau, en évitant l'obstruction. Il a une action abrasive qui clarifie le teint et adoucit le toucher de la peau. En revanche, il n'a aucune action sur la séborrhée. Faites ensuite un masque spécifique, généralement à base d'argile absorbante et sébo-régulatrice.

Notre conseil : Si l'effet abrasif du gommage mécanique vous irrite, préférez le chimique généralement à base d'enzymes de fruits. Il aura le même effet sans sensation de frottement. Vous pouvez faire un masque très astringent une fois par semaine pour retrouver ce résultat « peau de pêche ».

Femme Probleme Peau Grasse
© istock

Petites et grandes imperfections

Différents défauts sont visibles à l'œil nu. La cause ? La production de sébum se dérègle, le renouvellement cellulaire aussi (on parle de dyskératose), et tous les inconvénients qui en découlent.

  • Petits boutons : le plus souvent situés au niveau des maxillaires et du front. Ils sont dus à une inflammation de la peau, souvent au moment des règles.
  • Comédons : ce sont de petits cylindres de matière sébacée à l'extrémité noire qui bouchent les pores.
  • Brillance sur le menton, les joues et le nez.
  • Rougeurs localisées (parfois douloureuses) qui annoncent l'arrivée d'un bouton.
  • Peau granuleuse constituée en fait de petits comédons fermés. Sébum + dyskératose = comédon.
  • Comédon + inflammation = bouton !
  • Pores dilatés : il résulte d'une déformation des follicules sous l'effet du sébum.

Peau grasse : à quel moment dois-je consulter ?

Dès que la peau grasse devient pathologique, c'est-à dire quand d’autres signes sont associés à cette peau grasse : Acné persistante, cheveux gras sont des signes d'hyper-androgynie qui doivent inciter à consulter un dermatologue.

Celui-ci vous fera faire un bilan hormonal et prescrira ensuite un traitement adapté. Si vous consultez alors que vous avez une peau grasse "simple", le dermatologue se contentera de vous conseiller dans le choix des soins et dans le suivi quotidien. Mais la tolérance psychologique à cette peau grasse est très personnelle et donc variable d'une femme à l'autre. N'ayez pas peur d'en parler avec ce spécialiste qui vous conseillera et vous rassurera sur l'absence de pathologie de votre épiderme.

Petit lexique de la peau grasse

Tous ces termes font partie de l'univers des peaux grasses. Vous les retrouverez sur les emballages

  • Matifier : ôter la brillance et donner un aspect mat et velouté à la peau (lotion, mais aussi crèmes, maquillage).
  • Désincruster : ôter les impuretés en profondeur (gommage).
  • Exfolier : ôter avec des particules abrasives toutes les impuretés qui obstruent les pores de la peau, ainsi que les petites imperfections de surface (gommages chimiques ou mécaniques).
  • Sébum : c'est le gras sécrété par la peau pour la protéger des éléments extérieurs. Il se mêle à la sueur pour constituer le film hydrolipidique.
  • Imperfections : petits boutons, points noirs qui "troublent" le teint.
  • Purifier : supprimer l’aspect luisant de la peau grâce à des actifs astringents (lotions, masques).
  • Clarifier : purifier et ôter l’aspect brouillé du teint (lotions, masques).
  • Réguler : avoir une action régulatrice sur la production de sébum (lotions, soins hydratants).

Dois-je mettre une crème de nuit ?

Les peaux grasses ont, elles aussi, besoin d’un soin de nuit. Comme pour le jour, cette impression que la peau est suffisamment nourrie parce qu'elle fabrique plus de sébum est fausse. La nuit, elle doit réparer les agressions subies dans la journée (U.V., pollution...)

Peut-être même plus que d'autres car ces peaux sont souvent très sensibilisées. Les actifs contenus dans les crèmes de nuit sont indispensables. Si vous n'en trouvez pas dans votre ligne spécifique habituelle, optez pour une texture fluide (gel ou sérum) aussi riche en actifs, mais plus rafraîchissante.

À lire aussi : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.