Puberté : Soigner les problèmes de peau chez les jeunes

Ado Peau
Comment réagir lorsque l’on commence à avoir la peau plus grasse et quelques petits boutons ? Comment savoir s’il faut consulter un dermatologue ou attendre que cela disparaisse ? Comment choisir les produits les mieux adaptés ? Voici tous les conseils pour passer avec brio ce cap si difficile.

La peau est le premier révélateur externe des changements internes ! Les glandes sébacées sont en sommeil pendant l'enfance ; leur développement, à la puberté, est le premier signe de mise en route de la circulation hormonale. Le sébum se mêle aux lipides de l'épiderme de surface, lubrifie la couche cornée. En excès, il rend la peau luisante, les pores dilatés, les cheveux gras. Certains adolescents en restent là. D'autres auront un sébum plus visqueux, provoquant des "bouchons", des comédons, à l'origine de l'acné.

Premiers réflexes

Le nettoyage à l’eau... C'est le geste de base, à renouveler matin et soir et qui demande une grande attention. En nettoyant la peau, le produit (gel, pain dermatologique) doit la débarrasser de ses impuretés, prévenir la prolifération des bactéries... sans la décaper.

Pour être sûr que le produit convient, le plus simple est de faire un test de confort : si, après le nettoyage, la peau tiraille, semble très sèche, c'est qu'il est trop abrasif, qu'il "attaque" la peau. Mais c'est de plus en plus rare.

Les nouveaux produits nettoyants sont des prouesses techniques dont on a intérêt à profiter. Antiseptiques ou antifongiques, ils limitent la prolifération bactérienne, assainissent la peau sans déséquilibrer son pH, ni détruire sa flore.

Il existe maintenant un type de lait démaquillant, sans rinçage. Ses tensio-actifs, très doux, nettoient les peaux les plus sensibles et il n'a pas besoin d'être rincé avec un tonique. Le lait classique, s'il est mal rincé, entraîne une surcharge de lipides qui peut obstruer les pores. Un risque à éviter.

Et pour celles qui ne jurent que par les duos classiques lait-lotion, il en existe de très bons à petits prix. A appliquer du bout des doigts (bien propres), en mouvements circulaires. A ôter avec un coton et à rincer avec une lotion ou une eau minérale en spray.

Des soins spécifiques.

Mieux vaut choisir un produit de soin parmi les marques qui ont axé toute leur recherche sur les peaux jeunes et à problèmes. Elles font toutes les tests appropriés : non-comédogénicité, anti-bactéries, hypoallergénicité, et connaissent parfaitement les problèmes liés à ce type de peaux. Ces crèmes hydratent mais aussi apaisent et régulent le sébum.

On les applique le matin ou le soir, régulièrement, pour retrouver une peau nette et mate.

Les soins en instituts

Ce n'est pas toujours un luxe car c'est une excellente façon d'améliorer l'état de sa peau. En cas d'acné sévère, mieux vaut demander conseil au dermatologue car certains boutons risquent de se surinfecter.

Il faut attendre que le traitement médical agisse pour passer à un nettoyage par une esthéticienne, qui saura nettoyer la peau en douceur et sans traumatisme. En revanche, mieux vaut éviter de tripoter soi-même les boutons, cela peut créer des cicatrices, des surinfections (on parle d'acné exchoriée).

Les masques purifiants

Formidables pour les peaux mixtes et grasses, ils sont formulés à base d'argile et de koalin qui nettoient en profondeur et resserrent les pores. Les tous derniers ont aussi une action hydratante et ne sèchent pas sur la peau. Il faut les appliquer régulièrement, chaque semaine, en respectant bien leur temps de pose.

Peau Ado Soins
© istock

Les sticks accélérateurs.

Avec les petits sticks astucieux qui déferlent sur le marché, les boutons n'ont plus qu'à bien se tenir ! Ces petits stylos contiennent des solutions antibactériennes qui accélèrent le développement du bouton. Attention, il ne disparaît pas en une heure !

Il existe deux versions : incolore pour en remettre discrètement dans la journée et les teintés pour unifier le teint, les crèmes traitantes-teintées qui hydratent, protègent et matifient et les poudres spécifiques qui contiennent des agents régulateurs de sébum.

Acné, un réel problème

Il y aurait en France 6 millions d'acnéiques, 2 millions consultent un médecin ou un dermatologue et 4 millions demandent plutôt conseil à leur pharmacien. L'acné survient sur des terrains séborrhéiques, dans les zones les plus riches en glandes sébacées comme le visage et le dos.

Le follicule pilo-sébacé se bouche, il y a hyperkératinisation de la peau, une colonisation bactérienne plus ou moins importante pouvant générer une inflammation superficielle ou profonde, des pustules, des abcès. Il existe différents types d'acné nécessitant des traitements appropriés. Mieux vaut consulter un dermatologue pour rien que trop tard, car plus l'acné est soignée tôt, plus les résultats sont satisfaisants.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires