Arbre généalogique : pour retrouver vos ancêtres

Arbre Généalogique
L’arbre généalogique est une représentation des liens familiaux. Mais comment bien le construire ?

Par quoi commencer ?

Commencez par les branches les plus récentes de votre famille : vous-même ou vos enfants et tracez les ramifications en remontant vers vos ancêtres.
Un système de fiches vous sera très utile pour classer les informations recueillies.

Dessinez votre arbre généalogique

Le dessin de l'arbre généalogique présente l'avantage de faire apparaître clairement les relations entre tous les membres de la famille ; vous
pouvez le réaliser vous-même ou vous en procurer un modèle imprimé.

Lorsque vous aurez retrouvé l'ensemble de vos ancêtres directs, vous pourrez tenter de réaliser un arbre généalogique montrant la totalité des branches familiales. Commencez par l'un des grands-parents ou arrière-grands-parents, et cherchez tous leurs descendants. Ce travail est beaucoup plus ardu, mais cependant passionnant.

Les informations importantes

Essayez d'obtenir pour chaque personne ses lieu et date de naissance et de décès, lieu et date de mariage ainsi que le nom de l'époux ou de l'épouse. Les certificats de naissance, mariage et décès contiennent tous ces renseignements. Vous pouvez, pour enrichir l'histoire de votre famille, rédiger pour chaque personne une notice biographique mentionnant sa profession et les faits marquants de sa vie ; joignez-y d'éventuelles photographies.

Rassemblez vos informations en interrogeant parents et témoins (munissez-vous d'un bloc-notes, ou de votre ordinateur), puis étudiez les correspondances familiales, - recherchez agendas, albums photographiques et documents divers. N'hésitez pas à contacter des membres éloignés de votre famille au cours de vos recherches, l'un d'eux partage peut-être votre passion.

Arbre Généalogique Constellation Familiale
© istock

Où trouver les informations manquantes ?

Pour élargir la recherche, consultez les documents généalogiques conservés dans les bibliothèques municipales.

Les anciens numéros de journaux, les registres paroissiaux et municipaux (rassemblés aux archives départementales pour les plus anciens), les registres professionnels et des cimetières, les documents maritimes ; actes notariés, registres militaires sont d’excellentes sources de renseignements.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires