Hypérion victimaire de Patrick Chamoiseau

Résumé du livre "Hypérion victimaire" de Patrick Chamoiseau aux Editions la branche

Le commandant de police Eloi Pilon fixe avec stupeur la gueule de l'énorme pistolet que le tueur lui pointe à hauteur de l'oeil gauche. En voulant traquer le pire monstre que la Martinique ait engendré il est tombé dans ses griffes. Dans cette ultime nuit de garde en ce funeste vendredi 13 rien ne s'est déroulé comme prévu. Il ne lui reste plus qu'à écouter le récit hypnotique de celui qui le menace. Car il le sait, tant que la confession durera la mort sera tenue à distance.

Critique sur le livre "Hypérion victimaire" de Patrick Chamoiseau aux Editions la branche

La force de ce livre tient d'abord dans sa construction, la situation de départ, un policier tenu en joue par un homme est le début mais aussi presque la fin du récit puisque les chapitres nous racontent comment ils en sont arrivés là. Le récit se fait en alternance, un chapitre à la première personne pour le tueur qui nous raconte sa nuit mais aussi pourquoi il tue et un chapitre à la troisième personne sur l'histoire de ce policier, presque à la retraite qui n'imaginait pas se retrouver dans un tel cauchemar pendant sa dernière nuit en service.

Le tout fonctionnant très bien, cela donne un rythme soutenu et haletant. Le sort du policier, les motivations du tueur et le pourquoi de cette situation, autant de raisons qui nous poussent à dévorer le livre.

C'est un livre très agréable à lire, très bien écrit, je mettrais juste un bémol sur le manque de traduction des expressions en créole. L'action se passant en Martinique, comme la plupart des livres de Chamoiseau qui est originaire de l'île, il est logique de retrouver cette langue dans les dialogues mais c'est un peu excluant pour celui qui ne les comprend pas. A part ce détail les dialogues sont une vraie réussite, l'intensité des échanges entre les différents protagonistes renforce encore plus la tension de la situation.

Le livre fait partie de la collection "vendredi 13", l'éditeur a en effet demandé à treize écrivains de renom d'écrire un livre en rapport avec cette mystérieuse date. Patrick Chamoiseau (Prix Goncourt 1992 pour Texaco) s'est parfaitement plié à l'exercice. C'est le premier des treize opus de cette collection que je lis mais certainement pas le dernier.

Hypérion victimaire est un très bon livre, en partant d'un thème imposé (le vendredi 13) et d'une situation assez simple, Patrick Chamoiseau arrive à tisser un récit prenant. Les éditions la branche réussissent un bel exercice éditorial avec cette collection et si les douze autres livres sont à la hauteur d'Hypérion victimaire elle, deviendra incontournable.

Ma note : 8/10.

David Rémack, Critique littéraire

"Article relu et corrigé par Virginie Bourquin de Passion Plume, notre partenaire correctrice".

 

Dernière modification le 28/02/2016

Partager cet article

A propos de l'auteur

David Rémack

Chroniqueur partenaire Culture / Geekerie

 



C'est quoi Femmes Références ?

Votre dose d'inspiration quotidienne !

Vos inspirations, vos tendances en un clic ! Retrouvez nos conseils, nos astuces, nos DIY, nos actus et nos dossiers thématiques pour être toujours dans le mouvement.

Derniers articles

Newsletter

Je ne veux pas en rater une miette alors je m'inscris pour recevoir les derniers articles dès leurs parutions