Rencontre avec Gaëtan LHIRONDELLE, 24 ans, danseur contemporain

Débordant d'enthousiasme et de joie de vivre, Gaëtan séduit d'emblée tous ceux qui le rencontrent. C'est un garçon presque comme les autres. Contrairement aux garçons de son âge, il n'a pas fait de foot. Lui, son truc c'est la danse qui le fait vibrer depuis l'âge de 5 ans. "Tout le monde peut danser" aime t-il répéter. Sa performance  n’est pas sans rappeler les chorégraphies de la comédie dramatique Billy Elliot sortie en 2000 racontant le parcours d’un fils de mineur passionné de danse. L’histoire de Gaëtan est aussi empruntée au royaume du rêve et de l’espoir. Suivons ses pas de danse..

 

Rêve de danse

Très tôt, le petit garçon qu’il est, va savoir repousser ses limites et le regard des autres pour essayer de concrétiser son rêve. Rêve de musique, de grâce et de douceur. Rêve de danse. Pour lui, la danse est un art fascinant : toujours différent, éphémère, triste et beau qui demande énormément de discipline et de travail. Très jeune, la danse lui est apparue comme une forme de vie essentielle et  décide d'en faire son métier. En terminale, son envie de danser est tellement forte, qu'il choisit l'option danse et c'est à ce moment là, qu'il découvre la danse contemporaine et se dit qu'il deviendra danseur professionnel. Guidé par sa bonne étoile, il met toutes les chances de son côté en travaillant très dur. Le bac en poche, il poursuit ses études en s'inscrivant dans une licence art et culture parcours musique et danse à l'université. C'est alors que Gaëtan s’affirme comme un danseur-né.

 

Sous son air sage, des neurones en ébullition

Alors qu’il suit ses études à l'Université, Gaëtan Lhirondelle est accepté à l'école du Ballet du NordCCN de Roubaix où il prépare son Examen d’Aptitudes Techniques en danse contemporaine qu’il réussit brillamment. Avec entrain, il complète son cursus avec 3 ans en danse classique.  Puis, en 2013, il passe une audition pour le conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris où il est accepté pour rentrer dans la dernière année d'études qui s'intitule le " Junior Ballet". Composé de jeunes de 18 à 23 ans, le Junior Ballet, dernière étape du cursus de danseur interprète, met les élèves en situation d'autonomie dans un cadre de pratique pré-professionnelle encadré chacun par un maître de ballet. C'est ainsi que le jeune danseur travaille un spectacle du répertoire "le Sacre du printemps" avec la chorégraphe italienne Cristiana Morganti ; une pièce de théâtre avec l'acteur Guillaume Gallienne mais aussi un solo de 45 minutes avec la chorégraphe parisienne Nathalie Pubellier sans oublier le spectacle du chorégraphe niçois Éric Oberdorff. Grâce à cette expérience, c'est tout un univers qui s'ouvre à lui. Des gestes fluides, parfois spectaculaires, de la musique au rythme sourd cadencé par des répétitions interminables, la fatigue et un travail considérable pour parvenir à s'imposer dans un milieu où rivalités et injustices persistent.

Gaetan Lhirondelle 
 

Un destin scellé par la danse

 
Présence scénique, personnalité, originalité, techniques de danse, Gaëtan les a toutes apprivoisées. Son art, il le porte au summum de sa passion. C'est un artiste qui vit de ses rêves. La danse, il l’a dans le sang et son style unique, lui vaut à chacune de ses prestations des applaudissements. Sa famille et ses amis réalisent très vite  que la porte de la grande aventure vers un passeport pour devenir un danseur émérite est à sa portée. C'est en juin 2015, que la vie de Gaëtan prend une autre tournure. Il signe son premier contrat en tant que professionnel avec la compagnie de la chorégraphe Karine Saporta qui reprend le spectacle "Phaëton" : un opéra chorégraphique baroque de l'époque de Louis XIV . Puis,  part en tournée  en Normandie , à Nantes , à Paris  pour terminer sa tournée à l'Opéra de Marseille. C'est l'apothéose. Une chance pour ce jeune talent qui l'amène sur un nouveau spectacle " Giselle Sorrow ou la cérémonie des fleurs ". Un spectacle franco-coréen où se mêlent la danse classique,  la danse contemporaine à la danse traditionnelle coréenne . 
 

 

 

L'art de la persévérance

Vous l'aurez compris Gaëtan LHIRONDELLE est un danseur étonnant et plein de ressources. Le 15 juillet prochain, il s'envolera pour Séoul où il est attendu pour participer à un Concours international de danse contemporaine ( kimdc) : l'épreuve consistera à mener un solo de 4 min pour décrocher le grand prix . Un solo qu'il travaille autour de ligne , la forme géométrique et cherche à savoir s'il est possible de définir une ligne en mouvement ?

Il enchaînera aussitôt dans une autre ville voisine de Séoul pour créer un spectacle de 15 min destiné à 18 jeunes danseurs coréens qui servira de clôture pour un festival de danse en Corée. Dans un univers formaté, ce jeune danseur avance avec ses idées audacieuses et la rentrée de septembre 2016 s’annonce prometteuse. En août, il se lancera dans un tournage pour la chaîne Arte du Spectacle « Phaëton » avec la compagnie de Karine Saporta avant de continuer dans une reprise d'un spectacle d'une chorégraphe coréenne JaeHyun An qui sera dansé au centre culturel Coréen de Bruxelles courant septembre.
 

 

Du haut de ses 24 ans, Gaëtan, jeune danseur contemporain plein d’avenir délivre un message fort : il n’y a pas de barrières, pas d’obstacles qui ne puissent être sautés. Malgré les difficultés ou le regard des autres, il faut savoir tenter sa chance car la réussite est au bout.

 

C’est un formidable message d’espoir et d’optimisme qui rappelle qu'il faut vivre nos rêves. Et vous, quel est le vôtre ?

 
 
 
Pour ne rien rater de notre actualité, suivez-nous sur FacebookTwitter et Google +et abonnez-vous à notre Newsletter.

Crédits photos : Francette LEVIEUX

Dernière modification le 04/07/2016

Partager cet article

A propos de l'auteur

Cadia Marinelli

Chroniqueuse partenaire Culture & Loisirs

 

C'est quoi Femmes Références ?

Votre dose d'inspiration quotidienne !

Vos inspirations, vos tendances en un clic ! Retrouvez nos conseils, nos astuces, nos DIY, nos actus et nos dossiers thématiques pour être toujours dans le mouvement.

Derniers articles

Newsletter

Je ne veux pas en rater une miette alors je m'inscris pour recevoir les derniers articles dès leurs parutions