Notre sélection de BD (et de livres) du mois

Encore beaucoup de belles découvertes, un Capitaine sans peur, un auteur de légende, un polar à l’ancienne, la visite de l’Inde et bien plus encore !

Quand le cirque est venu

cirque
Cliquez sur l'image pour découvrir la BD dans la boutique de notre partenaire

Le général George Poutche, ce qu’il aime, c’est L’ORDRE ! L’ordre ET les médailles !!! Alors quand, un beau jour, un cirque débarque en ville, avec ses saltimbanques, ses zozos de chapiteau, tous différents, tous bizarres, ça ne lui plaît pas du tout ! Le général est bien décidé à les avoir à l’œil ! Et bientôt, c’est le défilé des arrestations. Le spectacle tourne vinaigre… Jusqu’à l’arrivée d’un clown muni d’une tarte à la crème…

Un bel album à faire découvrir aux plus jeunes comme aux plus grands ! Le grand format permet d’avoir de très jolies planches.

Une BD à offrir les yeux fermés elle plaira à tous les coups !

Notre note : 8/10

Sacha Guitry

sacha
Cliquez sur l'image pour découvrir la BD dans la boutique de notre partenaire

On dit souvent que Guitry était misogyne et même si nombre de ses répliques à propos des femmes étaient aussi violentes que bien écrites, c’était un homme fou des femmes qui se maria cinq fois. C’est de tout cela qu’il est question dans ce livre mais aussi de son enfance et de la jalousie de son père, Lucien, qui fut lui-même comédien célèbre et coureur de jupons.

On connaît de Guitry ces bons mots parfois limites (c’était une autre époque) mais on ne doit pas oublier le talent de ce touche à tout de génie.

On découvre dans cet album toutes les facettes de ce personnage. Le dessin très réaliste colle parfaitement à l’ambiance.

Une belle occasion de découvrir la vie de celui qui a écrit plus de cent pièces de théâtre !

Notre note : 7,5/10

Faire la loi

loi
Cliquez sur l'image pour découvrir la BD dans la boutique de notre partenaire

La loi, c’est eux ! Pour faire une loi, il faut être ministre. Pour être ministre en France en 2016, il vaut mieux avoir commencé très tôt à prendre le bon chemin, faire les bons choix, entrer dans les bons moules… et attendre son tour. Tout ça, Emmanuel Macron l’a bien compris ! Après un parcours sans faute (lycée privé, Khâgne, Science Po, ENA…), le voici en 2014 ministre de l’économie. Succédant au turbulent Arnaud Montebourg, il hérite du projet de loi pour la croissance et le pouvoir d’achat qu’il a pour mission de faire adopter avec l’aide de ses conseillers. Réunions interministérielles, débats parlementaires, conférences de presse, manifestations, avis du Conseil d’État… avant d’être mise en application, la « loi Macron » va devoir passer à la moulinette des institutions françaises. Et les méandres du Parlement s’avèrent parfois hostiles et pleines de surprises, surtout pour qui a peu l’habitude de les pratiquer.

Cette BD est une façon originale et ludique de découvrir le fonctionnement très complexe de nos institutions. On y voit le poids de la bureaucratie, le jeu des négociations.

Parfaitement servi par le dessin très dynamique d’Aurel c’est passionnant, instructif et même drôle.

Un album intelligent qui devrait être au programme scolaire !

Notre note : 10/10

Les miroirs du crime

miroirs
Cliquez sur l'image pour découvrir la BD dans la boutique de notre partenaire

Pigalle, la Rouge. Pigalle, novembre 1954. Le quartier entier est un repère de malfrats et maquereaux de la pire espèce. Guy, patron ambitieux et relativement intègre du club La Perle noire, s’apprête à acheter un nouveau cabaret. Sauf que la vente ne se conclut pas vraiment comme prévu… Lors d’une fusillade, Guy perd son frère, ne devant la vie sauve qu’à un clochard qui s’interpose entre lui et les balles. En homme d’honneur, il a maintenant une dette à payer. Mais d’abord, il doit trouver celui qui a essayé de l’assassiner…

Cet album est un bel hommage au polar des années 50, une ambiance à la Nestor Burma, un dessin un peu rétro qui rend l’immersion dans le récit total. Un très bon moment de lecture.

Notre note : 7/10

Capitaine Fripouille

fripouille
Cliquez sur l'image pour découvrir la BD dans la boutique de notre partenaire

En ville, toutes les enseignes arborent le nom de Federico Jabot. Seule la librairie d’Ernesto et Fabiola résiste. Or le couple a contracté un prêt à la banque Jabot et si la dette n’est pas remboursée, la librairie Fellini deviendra la librairie Jabot. Le père de Fabiola, le fameux capitaine Fripouille, redresseur de torts invétéré, informé de la situation, débarque sans prévenir. Malgré les protestations de sa fille, qui craint le pire, le vieil aventurier élabore un plan pour empêcher Jabot de réaliser son rêve…

Il ne fait pas bon embêter la famille du Capitaine Fripouille ! Dans ce récit ceux qui veulent s’en prendre à sa fille vont l’apprendre à leur dépend.

Un album, rythmé, drôle et très efficace !

Notre note : 8/10

S’accrocher aux étoiles

etoile
Cliquez sur l'image pour découvrir la BD dans la boutique de notre partenaire

Dérivant dans l’espace, Carys et Max n’ont plus que 90 minutes d’oxygène disponibles. 90 minutes durant lesquelles, de toutes les façons imaginables, ils vont tenter de sauver leur vie. Parce qu’ils ne peuvent pas se perdre maintenant. Pas après ce qu’ils ont traversé.

Accrochés l’un à l’autre, ils regardent la planète bleue s’éloigner, se souviennent de leur rencontre, et évoquent le monde qu’ils laissent derrière eux : une société prétendument idéale, une utopie révolutionnaire où, au nom du progrès et de l’avenir, l’amour véritable a été banni. Le meilleur des mondes, leur a-t-on répété. Mais peut-on, au nom d’un intérêt supérieur, oublier ce qu’on est, ce qu’on a été, ce qu’on aurait pu être ?

Les éditions Super 8 ont un vrai talent pour dénicher de petites pépites. S’accrocher aux étoiles en est une, un livre prenant, très bien écrit, qui va vous tenir en haleine jusqu’au bout.

Il est en plus doublé d’une vraie réflexion sur l’évolution de notre société.

Notre note : 9/10

Ce qu’ils font est juste

juste
Cliquez sur l'image pour découvrir la BD dans la boutique de notre partenaire

Les élections présidentielle et législatives en France ont fourni l'occasion d’une chasse aux désobéissants, comme si la majorité des candidats s’étaient accordés pour rassurer l’opinion en la sommant de collaborer : la France ne laissera pas entrer chez elle des hordes de réfugiés, de migrants si menaçants. Chaque jour a apporté son nouveau délinquant, lequel n’a pas désarmé, il est entré en résistance. Il offre le gîte, le couvert, la circulation à des exilés miséreux, il est capturé par des policiers, punit par des magistrats… et il recommence, parce que l’hospitalité et la solidarité ne sont pas une faveur mais un droit, un devoir et qu’il aime accomplir ce devoir-là.

Des écrivains ont accepté avec enthousiasme d’écrire, à leur guise, dans une nouvelle, fiction ou rêverie, leur respect pour ces gens de bien, et leur inquiétude de voir agiter les spectres de graves menaces incarnés par des êtres humains réduits à peu de choses. Pas seulement : c’est aussi vers l’Autre que va leur curiosité, l’Autre qui gagne toujours à être connu et non chassé.

Enki Bilal dessine, des écrivains de talent s’expriment parmi lesquels Antoine Audouard, Kidi Bebey, Clément Caliari, Antonnella Cilento, Philippe Claudel, Fatou Diome, Jacques Jouet, Fabienne Kanor, Nathalie Kuperman, Jean-Marie Laclavetine, Christine Lapostolle, Gérard Lefort, Pascal Manoukian, Carole Martinez, Marta Morazzoni, Lucy Mushita, Nimrod, Serge Quadruppani, Serge Rezvani, Alain Schifres, Leïla Sebbar, François Taillandier, Ricardo Uztarroz, Anne Vallaeys, Angélique Villeneuve, Sigolène Vinson…

Un superbe recueil de texte sur l’importance de la générosité. Un pays ne peut pas se couper du reste du monde sous peine de se perdre et de paradoxalement perdre son identité.

Les textes sont ici percutants, justes, beaux et nécessaires.

Un ouvrage nécessaire !

Notre note : 10/10

Aussi sacré que le Gange

gange
Cliquez sur l'image pour découvrir la BD dans la boutique de notre partenaire

À la découverte de l’Inde au travers la correspondance d’un fils à sa mère.

Lorsque, frappée par la maladie d’Alzheimer, " petite mère " se retrouve immobilisée en France, son fils entreprend de lui faire visiter l'Inde en lui envoyant des lettres. Aussi sacrée que le Gange est le compte-rendu épistolaire de ce voyage.

" Aussi sacrée que le Gange " est une errance indienne, un voyage au long cours sans guide ni boussole. C’est le récit d’une Inde au quotidien qui n’en finit pas de surprendre, capable d’enchanter et de révolter dans la même fraction de seconde, singulière et abyssale, à la fois unique et plurielle, en fin de compte toujours énigmatique.

Scandé autour de lettres de l’auteur à sa mère en France, immobilisée par la maladie d’Alzheimer, ce voyage intérieur est une plongée en âmes vives, familiales et universelles.

Ce livre est très touchant, très fort. Faire découvrir l’Inde ce pays si différent du nôtre tout en racontant une histoire familiale, le pari était osé, il est parfaitement réussi.

Une superbe histoire !

Notre note : 9/10

Cet article vous a plu ? Vous aimerez aussi cette selection de BD !

Pour ne rien rater de notre actualité, suivez-nous sur FacebookTwitter et Google + et abonnez-vous à notre Newsletter.

Crédits photos : Delcourt, Glénat, Henry Dougier, Don Quichotte

Dernière modification le 05/07/2017

Partager cet article

A propos de l'auteur

David Rémack

Chroniqueur partenaire Culture / Geekerie

 



C'est quoi Femmes Références ?

Votre dose d'inspiration quotidienne !

Vos inspirations, vos tendances en un clic ! Retrouvez nos conseils, nos astuces, nos DIY, nos actus et nos dossiers thématiques pour être toujours dans le mouvement.

Derniers articles

Newsletter

Je ne veux pas en rater une miette alors je m'inscris pour recevoir les derniers articles dès leurs parutions