Comment bien tailler vos arbres avant l’hiver ?

Taille D'un Arbre à L'aide D'un Sécateur
Quel que soit l’arbre et la technique employée, il faut s’en tenir à une règle : toujours tailler en respectant la nature.

Pourquoi faut-il tailler ses arbres ?

La plupart des manuels de taille conseillent des techniques strictes et plus ou moins contraignantes pour la végétation. Ces techniques restent de rigueur pour les arbres palissés ou les petites formes. Mais une approche différente est possible pour la plupart des autres. Elle tient compte d'abord du développement naturel de l'arbre. Elle est particulièrement bien adaptée aux arbres de plein vent, et augmentera leur longévité...

Si on se place du point de vue de l'arbre, la taille peut être considérée comme la pire des catastrophes, une incompréhensible agression aux conséquences désastreuses... ou au contraire comme une marque d'attention, une aide intelligente à son développement harmonieux...

Quel est le rôle de la taille ? C'est d'abord de maintenir un équilibre dans la végétation de la plante, de garder son dynamisme sans l'épuiser. C'est-à-dire enlever les branches superflues ou épuisées, stimuler la formation de nouvelles ramures porteuses de feuillages, de fleurs ou de fruits.

Cet équilibre concerne aussi la lumière, qui doit parvenir jusqu'au cœur de la frondaison. La taille dépendra donc de la fonction de l'arbre et de la forme retenue.

Pour les fruitiers, on cherchera une floraison bien répartie et pas trop abondante pour que tous les fruits puissent se développer le mieux possible. En effet, une mise à fleur pléthorique risque d'entraîner beaucoup de chutes, ou d'aboutir à une multitude de fruits minuscules.

Pour les plantes d'ornement, on cherchera à favoriser, selon les cas, la formation de boutons floraux ou le feuillage lorsqu'il est décoratif... voire le bois s'il s'agit d'espèces à écorce décorative.

Réussir les premiers gestes

La taille commence par une phase d'observation. Regardez attentivement les différentes zones de végétation : repérez celles qui sont denses, ou dont les branches s'emmêlent, ainsi que les branches mortes ou abîmées. Les premiers gestes de la taille consistent à éliminer le bois mort, les branches tordues, celles qui repartent vers le centre ou le bas, qui se chevauchent.

Laissez celles qui vont vers l'extérieur, mais éliminez les branches porteuses de chancre ou blessées. Si vous avez affaire à un vieil arbre plus ou moins abandonné, ce nettoyage doit se faire en plusieurs années... au fur et à mesure qu'une nouvelle végétation remplace le vieux bois.

Taille des arbres : prendre en compte l’air et la lumière

Ces opérations doivent aussi prendre en compte l'équilibre lumineux. Dans les zones trop denses, les fruits ont du mal à mûrir, les feuilles jaunissent et tombent... et cela forme des micro-zones humides, propices aux maladies.

N'oubliez jamais que l'ensemble des feuilles a besoin de lumière et d'aération. Coupez de préférence dans un plan vertical, nettoyez bien les traits de coupe. Et lorsque vous supprimez une branche un peu grosse, enduisez la plaie de mastic à cicatriser. Si, après un premier passage, certaines zones apparaissent encore trop denses, éclaircissez progressivement.

L'influence de la lune

Pour bien commencer l'année, il est temps de se procurer les calendriers de jardinage. Ils indiquent les travaux à effectuer semaine après semaine. Pour ceux qui pensent que la terre n'est qu'un élément au sein du cosmos et que les astres ont une influence sur notre planète.

  • Sur internet vous trouverez des calendriers qui indiquent, jour après jour, les tâches à entreprendre en fonction des mouvements de la lune.
  • Les plus complets sont souvent ceux proposés directement par des maraîchers. Ils comprennent une importante partie détaillant le rôle de la lune et des planètes du système solaire, puis il explique comment en tenir compte pour les différents travaux du jardin, mais aussi pour soi-même.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires