Aérosolthérapie : Comment ça marche ?

Medicament Inhalation Aerosoltherapie
On administre de plus en plus souvent les médicaments par inhalation. C’est pratique et facile d’utilisation. Asthme, mucoviscidose, bronchiolites de l’enfant, ou autres graves infections respiratoires sont souvent traités grâce à l’inhalation de médicaments. L’objectif est d’utiliser des médicaments en les faisant pénétrer directement dans les bronches par l’aérosolthérapie. On vous explique les bases.

Aérosolthérapie : le fonctionnement

Grâce à un appareil de nébulisation, un produit pharmaceutique sous forme liquide est transformé en un nuage de fines particules ou aérosol, qui sera respiré par le patient. Chaque appareil se compose d'une source d'énergie (compresseur d'air ou ultrasons) capable de transformer en fines particules le médicament liquide placé dans une cuve. Celle-ci est reliée à un tuyau terminé par un embout buccal, un masque... assurant la libération du médicament sous forme d'aérosol.

Différents types d'appareils permettent d'obtenir des particules de tailles variables. Plus elles sont petites, plus elles progresseront dans les bronches et atteindront le poumon en profondeur.

L'avantage de ce type de traitement est de déposer le médicament directement au niveau de sa cible, pour une efficacité maximale et rapide.

Très peu de médicaments sont autorisés à la vente pour une administration par aérosolthérapie. Il peut s'agir de bronchodilatateurs, d'anti-infectieux, d'anti-inflammatoires (corticoïdes), ou de modificateurs de la nature des sécrétions bronchiques. A noter que les chercheurs s'intéressent à la possibilité d'utiliser la voie inhalée pour des médicaments à visée autre que respiratoire : antalgiques, insuline, vaccins...

Aerorosoltherapie Masque Nebuliseur
© istock

À lire aussi : Une douleur ? N'attendez pas pour vous faire aider

Des séances de 20 à 30 minutes

Un médecin vous a prescrit des séances d'aérosols. Son ordonnance comportera un ensemble d'informations pour vous aider à effectuer parfaitement vos séances : type d'appareil, médicaments prescrits, durée du traitement, nombre et durée des séances par jour. La prescription peut associer plusieurs médicaments pouvant être nébulisés ensemble ou pas.

N'hésitez pas à demander à votre médecin comment réaliser votre séance. Ordonnance en poche, rendez-vous dans une pharmacie. Toute officine peut vous fournir l'appareil adéquat et vous expliquer son fonctionnement.

Il existe aussi des organismes associatifs ou privés fournissant l'appareil et en assurant la maintenance. Une fois l'appareil et son mode d'emploi en votre possession, vos futures séances d'aérosols vous paraîtront moins abstraites.

Demandez un complément d'information au pharmacien ou à l'organisme fournisseur si nécessaire. Cet appareil vous est loué. Sa location est prise en charge par la Sécurité sociale.

Une fois à la maison, prévoyez suffisamment de temps pour faire vos séances : Vingt à trente minutes en moyenne, en comptant le temps de préparation. Placez votre médicament dans la cuve prévue à cet effet, branchez votre appareil, installez-vous confortablement et respirez tout simplement le nuage de médicament émis par l'appareil à l'aide d'un embout buccal, d'un masque... et ce, jusqu'à ce que le liquide ait disparu de la cuve.

À lire également : Asthme : comment bien utiliser inhalateur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.