Après un lumbago : quelles bonnes habitudes à adopter ? 

Lumbago Femme Dos
Le lumbago est un trouble douloureux et invalidant. Comment se remettre de ce “tour de reins” ?

La rééducation étape obligatoire ?

Longtemps préconisé, le repos est aujourd'hui considéré comme néfaste. Une fois remis de l'épisode douloureux, le malade ne doit pas rester au lit pendant sa convalescence. Le mieux est de réduire le temps de repos au minimum, au profit de la rééducation.

Celle-ci est assurée par un kinésithérapeute qui proposera des exercices d'étirement et de contraction des muscles lombaires et abdominaux. Des massages, diverses techniques de physiothérapie (à base de champs électriques) et de cryothérapie permettent de limiter douleurs et inflammations.

Les techniques de soutien

Ceinture Soutien Dos Lumbago
© istock

Souple ou à coutil baleiné, une ceinture de soutien peut être utile en cas de crise douloureuse. Mais, attention, elle ne remplace pas la "vraie" ceinture, c'est- à-dire la sangle musculaire lombo- abdominale. Une musculature solide est le meilleur moyen d'éviter une rechute.

Le port régulier d'un corset peut vous faire entrer dans le cercle vicieux de la lombalgie chronique : en induisant un affaiblissement des muscles abdominaux et lombaires, il conduira à des crises plus intenses.

À lire également : Douleurs ligamentaires pendant la grossesse : comment les soulager ?

Éviter les rechutes

Une activité physique peut être pratiquée pour se muscler le dos et assurer ainsi un soutien supplémentaire à la colonne vertébrale. Objectif : éviter que la lombalgie ne devienne chronique.

De façon générale, il faut :

  • Garder les vertèbres dans l'axe de la colonne à chaque mouvement.
  • Plier les genoux en gardant le dos droit, pour ramasser un objet.
  • Eviter les mouvements de torsion.
  • Limiter les sources de vibrations comme la voiture.
  • Par ailleurs, il faut surveiller un éventuel surpoids, la consommation de tabac et d'alcool et éviter des stress trop intenses... bref, retrouver une hygiène de vie saine.

En aroma

Aromathérapie Huile Essentielle
© istock

En friction

Contre la fatigue musculaire souvent occasionnée par le lumbago :

1 goutte d'HE de ravensare (rééquilibrateur nerveux) + 1 goutte d*HE de romarin (tonique musculaire) diluées dans l'huile végétale de calophy]lee

Pour prévenir une éventuelle rechute :

1 goutte d*HE de lavandin (tonique et décontractant)

+ 1 goutte d'HE de romarin, pures ou diluées.

En phyto

Feuilles de cassis (anti-rhumatismal) et d'harpagophytum

  • En traitement d'attaque, 2 gélules de chaque matin, midi et soir (aux heures de repas pour éviter les problèmes gastriques).
  • En traitement d'entretien, 1 gélule de chaque, à tous les repas.

À retenir sur le l’après lumbago

  • Parmi les nombreux sports recommandés, l'idéal reste la natation : elle muscle la sangle abdominale tout en évitant les contraintes trop lourdes sur la colonne.
  • Il faut ajuster soigneusement la position du poste de travail, sinon les contraintes accumulées sur la durée finiront par provoquer une crise au plus infime faux mouvement.

À lire aussi : Faire un massage du dos : conseils et techniques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.