Ce qu’il faut savoir sur L’I.R.M (Imagerie par Résonance Magnétique)

Irm Examen
L’imagerie par résonance magnétique (IRM) est une technique avancée d’imagerie médicale qui exploite les champs magnétiques et les ondes radio de très haute fréquence pour générer des images détaillées du corps humain en deux ou trois dimensions. Cette méthode, non invasive et dotée d’une résolution de contraste élevée, est essentielle pour diagnostiquer diverses conditions médicales. Avant de subir cet examen, il est utile de connaître quelques conseils pratiques pour optimiser sa réalisation et en faciliter le déroulement.

Quel est son principe ?

L'I.R.M. existe depuis les années 80 et est fondée sur les propriétés électromagnétiques (d'où son nom) des atomes, et notamment des atomes d'hydrogène. Placés dans un champ magnétique puissant, perturbés par une onde électromagnétique puissante, les noyaux des cellules vont être excités et émettre un signal spécifique - appelé spectre - qui va être analysé et traduit pour reconstituer son environnement chimique.

On peut ainsi obtenir une image précise d'organes tels que le cerveau, les os, le système cardiovasculaire, la moelle épinière.

Quelles indications pour une IRM ?

L'I.R.M. du rachis

Elle se pratique en cas de traumatisme de la colonne vertébrale. Elle visualise une lésion vertébrale, une hernie discale, une compression des racines nerveuses de la moelle épinière, une tumeur bénigne ou maligne de la moelle épinière ou des nerfs rachidiens.

L'I.R.M. cérébrale

C'est dans l'exploration du cerveau que l'I.R.M. innove le plus. Elle permet en effet d'établir un bilan anatomique très précis en cas d'une malformation vasculaire cérébrale ou d'une tumeur (bénigne ou maligne).

L'I.R.M. interventionnelle commence à se pratiquer dans quelques rares centres de pointe et pourrait aider au développement de traitements réalisés sous contrôle d'images obtenues par l'I.R.M. L'I.R.M. peut aussi mettre en évidence les plaques caractéristiques de la sclérose en plaques. Ce sont des anomalies de la substance blanche, partie la plus profonde du cerveau.

L'I.R.M. abdominale

Elle possède des indications exceptionnelles dépendant des résultats de l'échographie ou du scanner.

L'I.R.M. ostéo-articulaire

L'I.R.M. permet de visualiser le cartilage, le ménisque ou la synoviale (membrane qui recouvre l'intérieur de l'articulation). L'arthroscanner également (scanner avec injection d'iode dans les articulations). Les ligaments s'explorant grâce à un examen médical, l'I.R.M. n'est envisagée que pour rechercher des lésions associées.

Que faut-il faire avant ?

Rien. Néanmoins, il existe un certain nombre de contre-indications pour l'I.R.M. (voir encadré ci-dessous). En cas de claustrophobie, parlez-en au spécialiste avant.

Contre-indications pour l’IRM

L'IRM (Imagerie par Résonance Magnétique), compte tenu du champ magnétique qu'elle utilise, est contre-indiquée chez :

  • Les porteurs de pile cardiaque (pacemaker) ;
  • Les porteurs de valve cardiaque métallique ;
  • Les porteurs de clips ferromagnétiques intra-vasculaires cérébraux ;
  • Les femmes enceintes de moins de trois mois.

L'IRM ne nécessite pas d'être à jeun. L'injection d'un produit recommandé aux personnes ayant un terrain allergique de prendre une prémédication trois jours avant l'examen afin d'atténuer une éventuelle réaction.

Lors d'un scanner : L'injection d'un produit de contraste iodé se fait lorsque l'on recherche une tumeur, une infection ou une inflammation ; une prémédication est, là encore, conseillée chez les allergiques.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires