Jambes lourdes et chaleur : que faut-il savoir ?

Jambes Lourdes Et Chaleur
Comme une douche fraîche sur les jambes en pleine chaleur… C’est la promesse de certains soins. Est-ce que ça marche vraiment ? On vous donne notre avis, et on fait le point en fin d’article avec des questions réponses.

Avec la chaleur, au moins trois Français sur quatre se plaignent d'avoir les jambes lourdes. Même si les femmes sont davantage concernées, les hommes peuvent être également touchés.

Garder les jambes régulièrement surélevées, éviter l'alcool et le tabac, passer un jet d'eau fraîche sont des conseils que l'on connaît bien, et qui ont fait leurs preuves dans le confort quotidien.

Désormais classiques aussi, les soins pour les jambes lourdes font partie des gestes de l'été. Un peu comme pour les produits amincissants, la gestuelle à l'application est importante : on prend le temps de bien masser, en allant toujours du bas vers le haut, pour plus d'efficacité.

Jambes Lourdes Traitement
© istock

3 trucs pour optimiser son produit

En plus d'un massage ascendant, on peut aussi prendre les bonnes habitudes suivantes :

  • Appliquer le soin en partant bien du dessous du pied, au niveau de la plante : c'est là que passe tout le réseau veineux, c'est une bonne occasion de stimuler la circulation.
  • Garder le produit au réfrigérateur pour accentuer l'effet froid : ce "plus" confort est très apprécié en été, et c'est ce que l'on recherche en premier.
  • Le mettre en gardant de préférence les jambes étendues et surélevées : inutile de se plier en quatre et de se "couper la circulation" pour l'appliquer.

Les soins spécifiques soulagent les jambes lourdes, mais n'ont pas la prétention de soigner une pathologie veineuse lourde. La sensation de froid qu'ils procurent dure souvent entre 10 à 15 minutes. Mais le temps varie aussi beaucoup en fonction de la personne qui le teste.

À lire également : Les soins pour vos mains

Pourquoi souffre-t-on d'insuffisance veineuse quand il fait chaud ?

Le sang dans les veines permet de réguler la température de tout le corps. Ainsi, les veines superficielles (celles que l'on voit facilement à l’œil nu sous la peau) sont en contact quasi direct avec la température extérieure et jouent un rôle prépondérant de régulateur thermique. Elles se dilatent ou se rétractent en fonction de la chaleur. Il y a insuffisance veineuse quand les veines se dilatent mais qu'elles ont du mal à se rétracter toutes seules. Elles deviennent aussi plus perméables, ce qui explique les gonflements et les lourdeurs.

Jambes Lourdes
© istock

Les lourdeurs et les gonflements s'aggravent-ils forcément avec le temps ?

Non, on peut en souffrir de façon saisonnière ou dans certaines situations (station debout prolongée). En fait, on peut avoir les symptômes sans la maladie. Cependant, il faut rester vigilant et consulter en cas d'aggravation.

Dans les soins, on trouve souvent des actifs rafraîchissants, Pourquoi ?

Ces actifs (comme le menthol) apportent un confort évident. Dans les faits, il y a une action de vasoconstriction : cela aide les vaisseaux à se rétracter pour relancer la circulation.

Autrement dit, cela les aide à faire ce qu'ils ne peuvent plus faire tout seuls. Mais rappelons que cela traite les symptômes, et ne suffit pas en cas d'insuffisance veineuse avérée.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.