J’ai des palpitations : que faire ?

Palpitations
J’ai parfois l’impression que mon cœur bat très vite. Cela m’inquiète quand cela m’arrive.

Souvent angoissantes, les palpitations surviennent généralement par crises : soudain, on sent son cœur battre plus vite dans la poitrine.

Les véritables palpitations peuvent facilement être confondues avec deux autres types de sensations :

  • Le cœur ne bat pas vite, mais "fort" : ce phénomène isolé correspond généralement à une réaction normale du système nerveux sympathique, souvent sous l'effet d'une vive émotion.
  • Vous sentez parfois votre cœur battre un grand coup, sans motif apparent : il s'agit probablement d'extrasystoles. Ces anomalies ponctuelles, souvent bénignes, correspondent à une contraction prématurée et épisodique du cœur.

Est-ce grave ?

Les véritables palpitations peuvent révéler un trouble du rythme cardiaque de gravité variable. Une consultation médicale est nécessaire afin de poser un diagnostic précis : il faut déterminer si ces palpitations sont le signe ou non d'une maladie cardiaque sous-jacente (insuffisance coronaire, insuffisance cardiaque, maladie valvulaire...).

Pour établir un diagnostic, le médecin vous interroge sur vos symptômes et recherche d'éventuels signes associés malaise (ou même syncope), douleurs ou oppressions thoraciques, essoufflement anormal, fréquence des crises... Puis il vous examine à la recherche d'un souffle, de signes d'insuffisance cardiaque. Enfin, il demande généralement des examens complémentaires.

Quels sont les examens complémentaires ?

L'électrocardiogramme (enregistrement ponctuel de l'activité électrique du cœur) est le premier examen demandé, mais il s'avère souvent normal en dehors des crises, ce qui n'élimine pas la possibilité d'un trouble du rythme.

Selon les résultats, le médecin peut vous demander de consulter à nouveau pour des examens complémentaires plus sophistiqués : Holter cardiaque (enregistrement du rythme cardiaque sur 24 heures), échocardiographie et épreuve d'effort (l'examen ECG est pratiqué pendant l'effort sur un tapis roulant ou un vélo) sont les plus fréquemment prescrits. Lorsqu'une maladie cardiaque est diagnostiquée, un traitement de fond est généralement mis en place, mais pas systématiquement.

Mon anxiété peut-elle être la cause de mes palpitations ?

Le stress, l'anxiété et la nervosité peuvent être ponctuellement à l'origine de palpitations bénignes, qui sont physiologiques. Privilégiez les activités qui vous détendent et évitez les facteurs favorisant la survenue de palpitations : les excitants (par exemple le café ou le thé), le manque de sommeil, certains médicaments, etc.

À retenir

  • Les palpitations sont souvent bénignes. Le but de la consultation est de s'assurer qu'elles ne révèlent pas une maladie cardiaque sous-jacente.
  • Quand elles sont peu gênantes et qu'elles ne sont pas liées à un trouble du rythme cardiaque, aucun traitement n'est nécessaire.

À lire aussi : Hypertension : le stress en cause ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires