Des plantes anti-toux

Femme Toux
De nombreuses plantes ont un effet anti-inflammatoire et permettent de dégager les voies respiratoires.

La toux permet d'éliminer les sécrétions bronchiques en excès et de lutter contre les infections respiratoires. Mais la pollution, le tabac et les microbes sont susceptibles d'épaissir ces sécrétions. La toux devient alors grasse, peu efficace et fatigante. Il est donc nécessaire de fluidifier les sécrétions pour dégager les voies respiratoires.

  • De nombreuses plantes ont cette propriété et peuvent être employées à titre curatif, mais aussi parfois en prévention. Parmi les plus connues figurent le thym et le serpolet. L'hysope est encore plus active mais, pour éviter un surdosage, il est recommandé d'utiliser des préparations pharmaceutiques. On peut aussi avoir recours aux fleurs ou aux racines de la violette et de la primevère.
  • Certains arbres possèdent également des propriétés fluidifiantes, comme l'essence de pin maritime ou le bourgeon de peuplier.
  • Des légumes ou condiments présentent ici un intérêt : fenouil, graines de l'anis vert, navet, laitue. Leur consommation sera donc conseillée en hiver ou en cas d'exposition à la pollution atmosphérique.
  • Les plantes peuvent être associées, pour augmenter leurs effets, et consommées sous forme de tisane. Elles sont aussi disponibles en gélules.
  • L'aromathérapie est également un bon moyen de dégager les voies respiratoires. Ainsi, l'huile essentielle d'eucalyptus est l'une des plus employées dans cette indication. Selon les cas, on utilise soit l'huile essentielle purifiée, soit la teinture-mère. L'eucalyptus peut être associé à d'autres plantes, pour compléter son action : cyprès (anti-infectieux), pin maritime ou thym (fluidifiants bronchiques), niaouli ou arnica (anti-inflammatoires), origan ou serpolet (anti-spasmodiques).

À lire aussi : Les plantes anti-fatigue : zoom sur ces tonifiantes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires