Tout savoir sur la radiographie

Radiographie Examen
La radiographie utilise des rayons X pour créer des images en deux dimensions des structures internes du corps, cette technique met en évidence les variations de densité des tissus, les os apparaissant clairement en contraste avec les tissus plus mous. La radiographie offre une analyse rapide et précise, indispensable dans de nombreux diagnostics médicaux.

Radiographie : qu’est-ce que c’est ?

La radiographie, technique d'imagerie médicale fondée sur l'utilisation des rayons X, est essentielle pour visualiser l'intérieur du corps en deux dimensions. Ces rayons, en traversant les tissus de densités variées, produisent des images où les tissus denses comme les os ressortent en blanc, tandis que les zones moins denses telles que les poumons apparaissent en noir.

Historiquement réalisée sur des films photographiques, la radiographie est aujourd'hui effectuée avec des récepteurs numériques connectés à un ordinateur, permettant une analyse détaillée et rapide.

Malgré l'émergence de techniques plus avancées, la radiographie demeure un outil précieux en radiologie grâce à sa simplicité et son coût modéré. Elle est couramment utilisée pour diagnostiquer diverses affections dans des contextes cliniques variés, tant en milieu hospitalier qu'en cabinet privé. Ce procédé, qui nécessite l'expertise d'un radiologue, continue de jouer un rôle significatif dans le diagnostic médical.

Depuis quand ça existe ?

Le 8 novembre 1895, Röntgen réussit la prouesse de voir le squelette de sa main grâce aux rayons X.

En quoi consiste-t-elle ?

La radiographie visualise, grâce à un faisceau de rayons X, par impression d'un film photographique, les différences de densité au sein d'un tissu ou d'un organe.

Quelles en sont les indications ?

La radiographie visualise, grâce à un faisceau de rayons X, par impression d'un film photographique, les différences de densité au sein d'un tissu ou d'un organe. La radiologie conventionnelle reste le meilleur examen et, dans 95 % des cas, est suffisante pour toute la pathologie des os. Il faut, bien sûr, savoir qu'une radio ne permet de voir que ce qui est dense dans un os. En cas de suspicion, le radiologue peut demander une I.R.M. (Imagerie par Résonance Magnétique).

Tous les problèmes liés à la colonne vertébrale (ou rachis) demandent généralement, en première intention, une radio afin d'avoir une vue d'ensemble en position debout. La saccoradiculographie (injection d'un produit de contraste qui monte dans les racines nerveuses), permettant de pratiquer des radios en position debout, précède souvent un acte chirurgical. Une radio standard peut encore détecter une tumeur osseuse. Les pathologies articulaires se dirigent toujours en première intention vers la radiologie.

En cas de problèmes vasculaires (anévrisme vasculaire cérébral), l'artériographie permet une cartographie des vaisseaux cérébraux. Cette dernière est utile avant un geste chirurgical, comme la pose de clips sur les anévrismes pour les boucher, ou avant une artériographie interventionnelle.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires