Éjaculation précoce : comment aider son compagnon ?

Ejaculation Précoce Trouble Sexuel
Quand, avec son partenaire, l’amour va trop vite, il n’est pas toujours facile pour une femme de savoir réagir. Quelques explications pour apprendre à faire face, ensemble, à cette difficulté.

L’éjaculation précoce est difficile à définir pour la femme

« La femme a un sentiment d'insatisfaction, la pénétration est trop courte et elle n'a pas le temps d'arriver à l'orgasme », explique le Dr Pierre Lalande, urologue andrologue.

Mais cela ne suffit pas : « Si la femme est longue à réagir, on ne peut pas forcément dire que son partenaire est éjaculateur précoce », tempère le Dr Jeanne Claire, sexologue et psychiatre. « C'est plutôt quand l'éjaculation échappe à la volonté de l'homme et survient en moins d'une minute, ou même avant la pénétration. »

L'éjaculation précoce peut être primaire, si elle existe depuis les premiers rapports sexuels. C'était le cas pour Léo, l'ancien compagnon d'Inès, 25 ans. « Il était très sensible, et j'étais sa première copine sérieuse, raconte-t-elle. Il y avait trop d'émotion, il voulait que ce soit à la hauteur de nos sentiments et il s’est mis trop de pression. »

Elle peut être aussi secondaire. L'âge venant, l'homme peut s'inquiéter pour son érection et aller plus vite pour la maintenir, ce qui peut l'amener à une perte de contrôle.

Pas toujours évident de dire les choses

« On n'en a pas parlé du tout, se souvient Inès. On était tellement amoureux que je n'y pensais pas vraiment. J'attendais que lui m'en parle, de mon côté je n'osais pas poser de questions. Ça a duré près de trois mois comme ça. »

Il est normal que la femme aborde le sujet avec son compagnon, mais pas n'importe comment. « Elle peut dire que ça ne va pas à son rythme, qu'elle a besoin qu'ils prennent plus de temps pour les caresses », suggère le Dr Caire. À l'inverse « si elle est agressive, cela peut aggraver la situation."

Mais l'attitude masculine est de ne pas entendre ces remarques, déplore le Dr Lalande. Comme le raconte Sonia, 26 ans : « J'en ai parlé à plusieurs reprisesMais il disait "désolé" et rien ne changeait. Je n’avais alors presque plus envie de faire l’amour, car je savais que j'allais être frustrée. »

On peut suggérer de faire durer les préliminaires, ou d'avoir un deuxième rapport (qui est souvent plus long) juste après. Mais cela n'est pas toujours possible, et consulter un spécialiste pourra être bienvenu.

Ejaculation Précoce
© istock

Ce que le partenaire peut faire pour aider son compagnon

Il peut se passer des années avant qu'un homme ou un couple ne consulte pour éjaculation précoce Mais le problème ne se résoudra pas seul ! « On peut prendre rendez-vous avec un spécialiste (urologue, andrologue, ou sexologue) ou demander conseil à son généraliste », conseille le Dr Lalande. Et on peut alors venir en couple ou laisser son compagnon y aller seul, si l'on sent qu'il sera gêné ».

Pour Sonia, une aide extérieure était devenue nécessaire : « J'ai dit à Antoine que j'allais prendre un rendez-vous chez un sexologue je crois que cela lui a fait peur. Du coup, il a cherché par lui-même des moyens pour que les choses s'arrangent. Je ne sais pas ce qu'il a fait au juste mais maintenant, ça va vraiment bien ».

Ne pas faire culpabiliser votre partenaire : il n’est pas fautif

Pour le Dr Claire, la consultation en couple est presque nécessaire « Le couple ne doit pas chercher qui a tort mais essayer de comprendre à deux comment on peut améliorer les choses. Le partenaire doit se remettre en cause aussi car elle s'est forcément adaptée à la situation, a pu exprimer de la déception, un manque de sensation ».

Et quelle attitude adopter pendant l'amour ? « Le mieux est encore de ne pas s'en apercevoir ! explique le Dr Lalande. Le partenaire doit axer son comportement sur son propre plaisir, ne plus hésiter à le montrer, à demander des caresses. »

Les erreurs que le/la partenaire doit éviter :

  • Être agressif : fermeté et gentillesse doivent suffire ;
  • Être dévalorisant : ne doit jamais avoir l’impression qu'on ne l'estime plus.
  • Parler d’un autre, comparer: le meilleur moyen pour aggraver la situation !
  • Ne plus faire l'amour : cela fait souffrir, montre un manque d’amour et n'arrange rien, au contraire.
  • Augmenter son stress : l’éjaculateur précoce est déjà stressé car il veut bien faire. Pas la peine d’en rajouter !

À lire aussi : 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires