Hiver : comment protéger ses cheveux du froid ?

Proteger Cheveux Froid Hiver
Electriques, indisciplinés… Le froid décoiffe ! Toutes les solutions pour aider nos cheveux à bien se tenir malgré les intempéries hivernales et le froid. 

De beaux cheveux malgré le froid, c’est possible !

Nos cheveux peuvent-ils attraper froid ? Non, bien sûr. Question santé, ils craignent davantage le soleil. Mais côté look, ils peuvent très mal réagir au froid ! Devenir complètement incoiffables. Et qui dit mal coiffée dit mauvaise mine. Au moment de l'année où justement nous avons le plus besoin d'un peu de punch.

Lesquels sont les plus sensibles au climat froid ? En priorité les cheveux fins et ultra- fins, mi-longs à longs. Ceux qui s'envolent au plafond pour un rien. Et au moindre contact avec quelque chose de synthétique (col, écharpe, bonnet). Et, bien sûr, tous les cheveux déjà "sensibilisés" (coloration, permanente) et dont la cuticule altérée n'est plus une barrière assez protectrice.

Le grand coupable, c'est le froid sec qui augmente l'électricité statique ambiante. Le froid humide est moins nocif.

Tout revient à une question d'hygrométrie et d'échanges d'ions (électriques) qui se repoussent ou qui s'attirent. Comme des aimants.

Plus l'air ambiant est sec, plus il absorbe l'humidité qui se trouve à l'intérieur du cheveu ou de la peau. Ceux-ci perdent un peu de leurs molécules d'eau et se déshydratent. Bonne nouvelle, avec notre programme de gestes attentionnés de bons soins câlins, vous allez retrouver une chevelure de reine.

Tout ce qui les électrise

  • Le froid sec, bien plus que le froid humide.
  • Le frottement sur les cols et les écharpes.
  • Les matières trop synthétiques.
  • Les peignes et les brosses en plastique.
  • Les brossages trop énergiques.
  • Les brushings et lisseurs trop chauds et trop longs.
  • Les shampooings trop détergents et trop fréquents.

Tout ce qui les calme

  • L'humidité.
  • Les soins qui les alourdissent.
  • Les peignes en corne : pour les démêler lorsqu'ils sont encore mouillés (jamais sur cheveux secs).
  • La corne naturelle, faite de kératine, a une bonne affinité avec la kératine de la fibre capillaire.
  • La brosse en poils de sanglier et avec un manche en bois d'olivier : pour les brosser uniquement lorsqu'ils sont secs (jamais humides).
Soin Cheveux Hiver
© istock

À lire également : Les 10 accessoires indispensables pour vos cheveux

Chouchouter vos cheveux au quotidien en hiver

Pour qu'un cheveu garde une belle allure et se replace, rien ne remplace les soins quotidiens. Douceur extrême au menu.

Le shampooing qui protège

En fait, plus un cheveu est propre, plus il est à nu et plus il est réceptif à l'électricité ambiante.

  • Alternez toujours shampooing usage fréquent et shampooing traitant nutritif.
  • Abusez des soins avant et après shampooing (masque, bain, sérum, etc.) qui vont apporter des éléments nutritifs et gainants.

Le vinaigre qui rince

Rincer ses cheveux avec une eau additionnée de vinaigre (de cidre) contribue à enlever l'électricité statique. Il referme les écailles, tout en neutralisant le calcaire. Idéal aussi pour éliminer les frisottis.

Le coiffant qui gaine

Le but est de recharger les longueurs en lipides ou en polymères pour les retexturiser. Comme pour compenser la matière perdue (par les shampooings ou par usure).

Enrober sans alourdir, pour reformer une barrière de protection. Certains produits coiffants ont cet atout soin.

Sortir ou pas les cheveux mouillés ?

Surtout pas ! Ni même à peine secs ! C'est le plus sûr moyen d'être malade... Rhinites et rhumes chroniques, torticolis, raideurs dorsales et maux de tête à répétition viennent souvent de là. Une bonne raison pour bien relever son col et s'emmitoufler le cou et le haut des épaules dans de la laine ou de la soie bien douces. Des matières qui sont naturellement anti-électriques.

À lire aussi : L’eau de riz : quels bienfaits pour les cheveux ?

Se coiffer pour protéger vos cheveux en hiver : les bons gestes

Chacune d'entre nous a ses astuces. C'est simple et ça marche. Le but étant de modifier la charge électrique des longueurs.

Version express

Avec un peu d'eau dans les mains. Simplement passer ses mains un peu humidifiées dans ses cheveux. Pour les recharger en eau. Les hommes le font spontanément quand ils se retrouvent hirsutes en retirant leur casquette ou leur bonnet. Surtout pas de séchoir après, sinon ils repartent vers le haut !

Avec un pschitt d'eau thermale. A sec, un coup de spray d'eau thermale à garder dans son tiroir au bureau. On replace les cheveux aux doigts.

Avec le sébum de ses mains. Encore plus simple : passer ses mains dans ses cheveux sans rien. Là, on compte sur l'effet du peu de sébum que l'on a forcément (plus ou moins) dans nos paumes pour recharger en humidité et en lipides, et retexturiser" les longueurs.

Avec un nuage de laque ou de spray coiffant ou de mousse. Avant de sortir, il faut y penser, ça aide à repousser l'électricité statique. A condition de ne plus y toucher après.

Vos astuces

Au ski, je pschitte un peu d'eau thermale. « À la montagne, c'est vraiment l'horreur. J'ai une tête impossible, mes cheveux sont complètement plats ! Pourtant, ils sont épais. Déjà je leur fais moins de brushing, je les lisse beaucoup moins. A sec, je les réhumidifie au spray d'eau thermale et ça va mieux. » Vanessa.

Avec le reste de ma crème visage. « Ça me gêne, je n'aime pas quand ils se dressent. J'ai trouvé la solution rapide. Le matin, quand je mets ma crème visage, je termine en passant le surplus que j'ai sur mes mains, dans mes longueurs ! Cela les hydrate et les discipline tout de suite ! » Caroline.

J'ai supprimé le séchoir. « C'est fini, je ne les sèche plus jamais au séchoir ! Depuis, tout va mieux. Je m'organise pour qu'ils puissent sécher nature à la maison. Je les sèche à la serviette, je les imbibe de crème hydratante. Sinon, c'est de la vraie paille, puis je les démêle au peigne en bois. » Elise.

Soins Cheveux Froid
© istock

À lire aussi : Cheveux longs : comment réussir son shampoing ?

Coup de chaud contre coup de froid

Ni trop chaud, ni trop longtemps, l'idée c'est de leur éviter les grands écarts. Toujours pour une histoire d'équilibre dans les charges électriques. Donc pas de séchoir brûlant, mais réglé sur chaleur et ventilation douces.

L'idéal : utiliser un séchoir céramique, bien plus protecteur pour le cheveu. Pareil pour la plaque lissante si pratique pour transformer les frisottis en lissé miroir instantané.

Le bon déroulé pour le lisseur : commencez toujours par pré-sécher à la serviette ou au séchoir doux. Contentez-vous de glisser au plus vite sur deux ou trois mèches.

Jamais de plaque directement sur cheveux mouillés. Sinon vous faites "bouillir" les molécules d'eau contenues dans le cheveu et ce dernier éclate. La recette cassante à tous les coups.

Doper l’éclat de vos cheveux par temps froids

Vos cheveux sont naturels

Forcez sur les soins qui vont les faire briller (shampooings aux acides de fruits, etc.). Ou des coiffants brillantants. Pas tous les jours, mais comme une vraie aide d'appoint.

Ils sont colorés

Pour eux, tout va bien. Ils sont à la fête ! Leur couleur est plus stable (pas comme en été avec les LIV qui la décolorent). Et, surtout, cette couleur va pouvoir jouer à fond son rôle embellissant. On va compter sur elle pour reprendre des couleurs, faire oublier la grisaille et notre mine de papier mâché. On a envie de quelque chose qui nous dynamise.

Qu'attend-on du coloriste ? Qu'il réveille notre tête pâlotte. C'est la période de l'année où il va pouvoir oser les contrastes plus forts. Ceux qui font bouger une chevelure. Par exemple, ajouter des mèches foncées dans un cuivré. Dans un châtain, ne pas faire des mèches claires miel (beau en été sur teint doré, mais fade sur teint pâle ou blafard). Au contraire, il est préférable de créer du mouvement et du relief en apportant du foncé.

A la maison : si vous ne les connaissez pas encore, c'est le moment d'essayer ces shampooings repigmentants de couleur qui font des miracles.

À lire également : Comment choisir son shampoing reflets ?

Le froid qui nous prend la tête

Vasoconstriction des petits vaisseaux périphériques cutanés, diminution en apport en oxygène et en eau, les perturbations métaboliques causées par la baisse des températures n'atteignent pas que la peau. Le cuir chevelu est, lui aussi, une peau très vascularisée.

Suite à une vasoconstriction cutanée très importante et prolongée, le débit du sang cutané superficiel peut être réduit de vingt fois !

La bonne recette : les huiles essentielles qui réchauffent

Très efficaces pour relancer la circulation sanguine : les petits massages douillets du cuir chevelu avec quelques gouttes d'huiles essentielles aux vertus réchauffantes (orange, origan, thym, etc.). Conseillé dès que l'on est obligé de rester longtemps en extérieur et de subir les assauts du froid.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.