Rapports sexuels et allergies

Sexe Et Allergies
Latex, liquide séminal, crises d’asthme, aliments… Les allergies aux rapports sexuels existent. On vous aide à vous y retrouver.

« Les premières fois que j'ai fait l'amour, raconte Mathilde, 26 ans, j'ai ressenti des démangeaisons au niveau du sexe. Ça commençait pendant le rapport et passait en quelques heures. Cela s'est amélioré quand nous avons abandonné le préservatif et je n'y ai plus pensé. Jusqu'à ce que le problème revienne lors d'une nouvelle relation. Mon médecin m'a alors dit que j'avais sûrement une allergie au latex ! »

Les relations sexuelles peuvent provoquer des réactions allergiques. Mieux vaut alors connaître leur existence, pour pouvoir les détecter et savoir y faire face.

Certaines situations peuvent provoquer des allergies

Les allergies sont des réactions au contact d'une substance étrangère appelée allergène. Il en existe une grande diversité et certains ont leur place dans les rapports sexuels.

À lire également : Allergique aux parfums : quelles solutions ?

L'allergie au latex

Cette allergie est apparue dans les années 1980, à cause de l'augmentation des gants en latex utilisés par les médecins, infirmières. Elle touche maintenant 1 à 5% de la population mondiale et 7 à 10% des professionnels de santé !

Or, le latex est le composant des préservatifs. Il est indispensable de se protéger des IST (Infections sexuellement transmissibles) quand on n'est pas dans une relation à long terme ou que l'on a plusieurs partenaires. Depuis une quinzaine d’années, les grandes marques ont créé des préservatifs hypo-allergéniques (en polyuréthane, poly-isoprène ou latex déprotéinisé).

Il arrivait que certains, se sachant allergiques, n'osent pas en parler, et préfèrent ne pas se protéger. Mieux vaut avoir toujours sur soi des préservatifs hypoallergéniques, masculins ou féminins. Même si ces préservatifs sont plus chers et souvent plus épais, c'est quand même plus facile comme ça.

Préservatif Allergie Latex
Les grandes marques ont créé des préservatifs hypoallergéniques pour les personnes allergiques au latex. © istock

L'allergie au liquide séminal

Cette allergie est très rare. Elle provoque des démangeaisons, un gonflement des muqueuses. Si le sperme touche une autre partie du corps, cela peut aussi générer des poussées d'urticaire. Le préservatif est alors la seule protection. Mais il faut déjà y penser. Cette allergie est peu connue, et on peut en confondre certains signes avec ceux d'une mycose ou d'une cystite.

Cependant, le fait que cela se produise peu de temps après l'éjaculation et passe assez rapidement est un indicateur. Et il suffit de faire l'amour avec un préservatif pour vérifier si les signes existent toujours.

C'est plus difficile pour les couples qui souhaitent faire un enfant. Si le désagrément n'est pas trop important, on peut prendre un traitement préventif, ou tenter la désensibilisation. Sinon, l'insémination artificielle sera la solution.

L'allergie alimentaire ou médicamenteuse

Ces allergies touchent 2 à 3 % de la population. L'allergène peut se transmettre lors d'un baiser. Il reste souvent des traces d'aliments dans la bouche, et cela peut engendrer une réaction chez l'allergique. Il faut alors que le partenaire se rince bien la bouche et se lave les dents avant de pouvoir l'embrasser.

Ce n'est pas la seule explication :  Il peut y avoir allergie par contact direct, mais c'est surtout par réaction à la salive. L'allergène est en effet métabolisé par l'organisme et passe dans la salive. Quand on n'a qu'une seule allergie, on peut se faire désensibiliser. Sinon, le plus simple est de demander à son partenaire de ne pas consommer du produit allergisant.

Le rhume des foins

Il touche 20 à 25 % de la population, et pourtant on pense rarement que faire l'amour à l'extérieur ou la nuit, fenêtres ouvertes quand les pollens entrent, peut déclencher une réaction allergique. Attention donc aux périodes à risque, principalement entre mai et juillet.

La crise d'asthme

« J'ai eu plusieurs fois des crises d'asthme pendant les rapports, raconte Yousra, 36 ans. J'avais peur et mon mari aussi, car la moindre toux le contrariait. Je sais que je ne peux pas faire certains efforts. Par exemple, je ne peux pas être "au-dessus", je ne peux pas non plus vraiment m'allonger, et je ne dois pas non plus crier. Mais je prends un bronchodilatateur, 10 à 20 minutes avant, c'est devenu une habitude, et ça se passe bien la plupart du temps. »

L'asthme touche 5 à 7 % de la population française et peut poser problème lors des rapports sexuels : Il peut y avoir une crise si l'asthme est grave ou mal équilibré, ce qui est assez délétère pour l'acte sexuel. Il faut donc être suivi correctement.  Ce qui n'est pas toujours le cas, beaucoup d'asthmatiques sont mal équilibrés, ne et ne prennent pas bien leur traitement de fond, ou ne pensent pas à leur traitement préventif.

C'est pourtant la meilleure façon d'éviter ce genre de désagrément, même s'il faut aussi adapter les positions pendant les rapports.

Des problèmes physiques parfois gênants

Par ailleurs, les manifestations physiques de certaines allergies, telles que l'urticaire ou l'eczéma, peuvent provoquer une certaine honte. Les problèmes corporels, quand ils sont étendus, peuvent gêner au point que l'on n'ose plus avoir de relations. Il faut tout de même oser en parler, prévenir le/la partenaire avant qu'il/elle ne découvre le problème de lui/elle-même.

En effet, l'urticaire peut inquiéter, car on a peur que ce ne soit contagieux. L'eczéma aussi, dont le contact est parfois peu agréable, et douloureux pour l'allergique. Il faut alors dédramatiser, traiter correctement le problème pour qu'il diminue. Et surtout rappeler que ce n'est en aucun cas contaminant ni contagieux.

Oser en parler

A son partenaire déjà, surtout quand il s'agit d'une relation stable, et le plus simplement possible. Mais à son médecin aussi ! « Ce n'est pas une honte, soutient Mathilde, asthmatique. Il y a des choses à faire et c'est trop important dans la vie de couple pour ne pas en parler. » Des associations, comme Asthme & allergies sont aussi sources de conseils et de soutien.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.