Je suis une femme et j’ai trop de poils… Que faire ?

Femme Poils Hyperpilosite
De 8 à 10 % des femmes souffriraient d’hirsutisme, une hyperpilosité difficile à vivre. Heureusement, ce problème peut se traiter médicalement.

Être très poilue pour une femme, c'est souvent très gênant dans une société où le moindre poil est pourchassé. Mais quand cette pilosité est présente dans des zones masculines (visage, torse, dos et ventre), il n'est plus question de s'épiler seule, mais bien de consulter pour vérifier s'il ne s'agit pas d'hirsutisme.

Une hyperpilosité, pourquoi ?

L'hirsutisme correspond à une surstimulation de la pousse des poils, soit parce que la peau est hyper- sensible à un taux normal d'hormones mâles (androgènes), soit parce que le corps sécrète trop d'hormones mâles.

Dans 80 % des cas, l'hirsutisme s'explique par la présence d'ovaires micropolykystiques, démentre certaines études. Dans les autres cas, il peut s'agir de formes familiales sans cause médicale ou de certains médicaments (cyclospofine, corticoïdes, pilules, stérilets ou implants à la progestérone...).

Attention, si l'hyperpilosité apparaît brusquement, il peut s'agir de causes plus graves d'origine tumorale, mais cela reste rare. »

On peut agir !

Chez l'adolescente, on conseille de blondir la pilosité et d'utiliser certaines crèmes sur prescription.

Appliquée deux fois par jour, cette crème permet de ralentir la pousse des poils, mais elle n'est pas remboursée (50 € le tube).

Chez la femme, on peut utiliser une pilule contraceptive et anti-hormones mâles (Jasmine, Jasminelle, Diane, Androcur...). Si la personne ne souhaite pas utiliser un traitement contraceptif, d'autres médicaments peuvent être envisagés.

Epilation Laser Poils
© istock

Une efficacité non instantanée

Ces traitements sont efficaces, mais ils ne donnent des résultats qu'au bout d'un an. Pour améliorer l'aspect esthétique rapidement, on propose l'épilation au laser à réaliser chez un médecin. Compter cinq séances pour le corps, sept ou huit séances pour le visage, et des séances d'entretien en fonction du terrain hormonal…

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.