6 choses à savoir sur le piercing au téton

Piercing Téton
La tendance du piercing au téton est toujours d’actualité aujourd’hui. Si cela peut en effrayer plus d’une, il y a pourtant de plus en plus de femmes qui sautent le pas. Que faut-il savoir avant de se faire percer le téton ? Y a-t-il des risques ? Des contre-indications ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur le piercing au téton.

Est-ce douloureux ?

Cela peut être étonnant mais il n'est pas plus douloureux de se faire percer le téton que n'importe quelle autre partie du corps. Il faut dire que l'acte de percer en lui-même ne dure que quelques secondes.

Il est évident que la sensation de douleur peut varier d'une femme à l'autre, selon la sensibilité de chacune. Il est important de noter qu'il y a des périodes du cycle menstruel durant lesquelles se faire percer le téton peut s'avérer plus douloureux. C'est le cas juste avant les règles mais aussi pendant car ce sont deux périodes où la poitrine a tendance à être gonflée et plus douloureuse.

Un piercing au téton n'affecte pas la sensibilité du téton. En effet, aucun nerf n'est touché durant l'intervention. Selon certains blogs et magazines, se faire percer le téton peut même améliorer votre plaisir, si vous êtes particulièrement sensible des tétons.

Quel métal choisir ?

Pour un piercing au téton, le plus souvent, c'est le titane qui est préféré. En effet, il s'agit d'un métal hypoallergénique. Cela limite donc fortement les risques de réaction. Le titane se décline en différentes couleurs.

L'Association des perceurs professionnels (APP) recommande des piercings en acier chirurgical car ce genre d'acier permet une cicatrisation optimale. Il est un peu plus lourd que le titane et n'est disponible que dans une seule couleur : argentée.

Il est aussi possible d'opter pour un bijou en acrylique. Attention, toutefois, il convient dans ce cas d'en changer tous les 6 à 12 mois pour éviter les infections ou autres. Il existe également des bijoux en or, plaqué or blanc, rose, jaune ou encore en cristal ou en platine. Le mieux reste de demander conseil à votre perceur.

La taille de son piercing

Lorsque l'on veut se faire percer le téton, il peut être compliqué de savoir quel diamètre choisir pour son piercing, ou sa longueur. Souvent, ce sont des barres de 1,2 ou de 1,6 mm de diamètre qui sont proposées. Pour la longueur, cela varie entre 8 et 16 mm pour le téton d'une femme. Ensuite, à vous de visser les bijoux ou boules colorées que vous souhaitez. Les tailles de boules de piercings pour mamelon sont souvent comprises entre 3 et 5 mm. C'est une question de goût. Mais si vous avez un petit mamelon, alors vous irez plutôt vers des petits diamètres, et si votre mamelon est plus grand, alors vous pourrez opter pour une plus barre de piercing plus épaisse.

Piercing Sein Teton Femme
© istock

Anneau ou barre ?

Lorsque vient le moment de choisir son type de piercing, il est possible d'hésiter entre un anneau et une barre (ou barbell). Souvent, il est plutôt conseillé d'opter pour une barre car elle assure plus de discrétion sous les vêtements. Tout le monde n'a pas à savoir que vous avez un piercing au téton. De plus, avec une barre, la cicatrisation est plus rapide car la barre est bien placée, elle bougera moins qu'un anneau. De plus, avec une barre, il y a moins de risques d'accrocher le piercing dans les vêtements qu'avec un anneau. Pour que le piercing soit bien mis et que la barre tienne en place, le mieux est de garder quelques millimètres d'espace de chaque côté de la barre entre les boules.

La cicatrisation

Après s'être fait percer le téton, la cicatrisation peut prendre plusieurs mois. Il faut avoir de la patience et éviter d'exposer son corps au soleil ou bien encore de se baigner (dans la mer comme à la piscine, à cause du chlore). Il faut aussi éviter de toucher un maximum votre piercing pendant toute la période de la cicatrisation. Nettoyez bien votre piercing, tous les jours, avec un savon surgras puis séchez-le correctement avec une serviette propre, pour éviter tous les risques d'irritation. Mieux vaut éviter les produits à base d'alcool qui pourrait assécher la plaie.

Attention, n'utilisez pas de crème cicatrisante sur la peau car cela pourrait ralentir la cicatrisation ou créer une infection. Pour éviter les frottements avec votre bijou, privilégiez les vêtements amples le temps que la cicatrisation se fasse.

Piercing au téton : quels sont les risques ?

Avec un piercing au téton, il est possible d'avoir une irritation de la peau. Cela se traduit par un téton rouge et gonflé. Même en prenant des précautions, cela arrive fréquemment. Il convient alors de continuer de nettoyer correctement le piercing. Si vous avez des doutes ou que les symptômes persistent, vous pouvez reprendre contact avec votre perceur. Il vérifiera alors que la cicatrisation se passe bien. Si ce n'est pas le cas, il saura vous indiquer la marche à suivre pour faire disparaître l'irritation et améliorer la cicatrisation.

Si vous tombez enceinte et souhaitez ensuite allaiter votre bébé, c'est possible, même en ayant le téton percé. Il est toutefois recommandé de retirer votre piercing avant de nourrir votre bébé. En effet, cela peut être désagréable pour votre bébé de téter un mamelon contenant une tige en métal. Cela peut le gêner et dans les cas les plus graves, il est même possible qu'il l'avale !

Sachez que si vous avez une opération chirurgicale de prévue ou une IRM à passer, il vaut mieux ne pas vous faire percer juste avant. En effet, à ce stade, le téton n'a pas le temps de cicatriser et enlever son piercing et le remettre sans cesse pourrait donc ralentir le processus de cicatrisation et même créer de l'infection.

Il est déconseillé de garder ses bijoux ou piercings non stériles lors d'une opération et l'appareil à IRM agit comme un aimant, donc il est fortement recommandé de tout bien enlever avant.

De plus, si l'anatomie de votre poitrine ne convient pas à la pose d'un piercing (si vous avez les tétons trop petits ou ombiliqués, soit un mamelon rétracté sur lui-même, à l'intérieur du sein, par exemple) alors il n'y aura rien à faire...

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.