Comment donner du tonus à votre couple ?

Tonus Couple Heureux
Après une perte de sérieuse vitesse, voilà que le couple revient à l’honneur. Nous vous expliquons en 10 points, comment donner du tonus à votre couple.

L’attention au quotidien

On a souvent tendance à considérer le couple comme un "réservoir affectif", où l'on puise indéfiniment, sans jamais rien donner. Alors qu'en fait il ne survit pas comme par magie. Il faut le "nourrir", faire des efforts, être attentif et compréhensif, présent et disponible.

La bonne distance

Certains se fondent tellement sur leur conjoint qu'ils en perdent leur identité, leur autonomie. En fusionnant, ils risquent même de s'annuler dans l'autre. Oublier le "je" au profit du "nous", ce n'est pas aimer. Le "nous" doit être formé de deux "je", deux identités propres.

En outre, il est important de laisser au couple son propre espace. Faites bien la différence entre les situations à deux, et celles en famille, avec les enfants, les amis. Ne mélangez pas tout.

Les interférences peuvent être désastreuses. Si tel est le cas, si vous avez confondu couple et famille, il n'est pas trop tard pour retrouver des espaces de liberté à partager avec votre conjoint. Tracez des limites.

Mieux communiquer

Le B.A.-BA de l'entente, c'est une bonne communication. D'aucuns ne parlent que pour dire ce qui ne va pas, et les aspects positifs de l'union disparaissent au profit des problèmes apparents. Il faut au contraire souligner ce qu'il y a de positif, et les conflits se relativisent d'eux-mêmes. Si vous ne parvenez pas à vous entendre sur les principes de base, si vous ne comprenez pas les mots de la même façon, redéfinissez les termes, règles du jeu, à la manière des diplomates de l'ONU, à la veille d'entamer des négociations !

Et maniez les mots avec prudence. Des paroles malencontreuses restent gravées dans les mémoires et sont remises à l'ordre du jour à chaque conflit. Après une dispute, quoi de plus agréable qu'une réconciliation sur l'oreiller ?

Mais c'est oublier que les disputes répétées risquent de vider le couple de sa substance au lieu de le nourrir. Si vous vous querellez, sachez être honnête et direct, et ne vous laissez pas empoisonner par des rancœurs et des hargnes non exprimées.

Sexualité et sentiments

Les liens entre le cœur et le sexe sont plus importants que ce que les biologistes veulent bien nous laisser entendre, et les troubles sexuels sont davantage à l'origine de problèmes affectifs que de problèmes biologiques.

Plus généralement, la sexualité est donc liée aux sentiments, et non l'inverse. Maints couples laissent leurs sentiments, souvent chargés de malentendus au départ, se compliquer. Au bout du compte, l'amour s'étiole. Et c'est la rupture.

Sensualité Couple
© istock

Cultiver le désir

L'ambiguïté entre désir et besoin est à la base de bien des malentendus dans une vie de couple. Le désir est associé à l'appétit, le besoin à la faim. Il faut prendre le parti du désir, car il est sous le contrôle de l'individu, alors que le besoin s'impose à lui, brutalement, souvent de manière excessive, le rendant esclave (cela peut aller très loin, comme la boulimie sexuelle ou alimentaire). Avoir besoin de l'autre pour sa survie, c'est une tyrannie, mais le désirer, c'est un gage de continuité.

À lire également : Sexualité : stimuler votre libido grâce au Feng shui

Tendre sans être étouffant

Certains couples s'étouffent mutuellement à coup de tendresse excessive, et endorment ainsi leur relation. Alors que la véritable tendresse ne doit pas être engluante ; elle répond à un besoin d'intimité, de confiance et de sécurité. Et elle n'est pas une marque de faiblesse, ainsi qu'on a souvent tendance à le penser.

Contre la banalisation de la sexualité

La grande tendance actuelle est à la séduction intra-conjugale. Car fidélité et séduction font bon ménage. Avec un minimum d'effort et un brin de charme, il vous est tout à fait possible d'éviter que votre vie sexuelle ne sombre dans la routine ou, pire, dans les frustrations inavouées. Continuez à séduire votre conjoint, et parlez ouvertement, n'hésitez pas à lui confier vos fantasmes. Et plus encore, à passer à l'acte, à aller ensemble au bout de vos désirs.

À lire aussi : Frigidité : définition, symptômes et témoignages

Une fidélité active

Prenez l'initiative d'avoir une confiance et une foi complètes en l'autre, d'être sincère. L'un des deux doit prendre ce risque le premier. Fidélité et confiance vont de pair : la fidélité rend confiant et la confiance rend fidèle. Ce qui suppose que vous ayez toute confiance en vous-même, premier pas nécessaire pour vraiment aimer l'autre. Car comment aimer votre conjoint si vous n'êtes pas capable de vous aimer vous-même, de vous respecter ?

Pauses recommandées

Préservez-vous, ne vous laissez pas emporter dans la tourmente de la vie quotidienne, sa monotonie, ses obligations et ses excès. Réapprenez à dire non.

Gardez du temps pour vous et votre couple, soyez disponible, ne vous laissez pas envahir par votre vie professionnelle ou sociale. Ménagez-vous des week-ends surprises et des dîners romantiques.

Et n'importez pas vos frustrations à la maison ! Car, après une journée de travail, on rentre directement chez soi, et on a tendance à décharger sur son conjoint tout le stress accumulé depuis le matin. Ne vaut-il pas mieux alors éliminer ce stress avant de rentrer, par exemple en faisant une promenade ou en pratiquant un sport ?

"Faire" ensemble, au lieu "d'être" ensemble

Faites grandir votre relation, veillez à son dynamisme. Agissez ensemble, au lieu de vous contenter d'être ensemble (le plus sûr moyen de sombrer dans la monotonie). Pour stimuler la dynamique de votre couple, vous pouvez, par exemple, vous investir à deux dans une cause, association, ou une activité, travail ou sport.

À lire aussi : Être en osmose dans son couple : nos conseils

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires