Tout sur l’art de la maroquinerie

Maroquinerie
La “maroquinerie” désigne le travail du cuir entrant dans la confection d’articles de mode et accessoires. Reconnu comme symbole de luxe, d’élégance et de noblesse, le cuir a toujours été une matière particulièrement prestigieuse.

La maroquinerie est considérée comme un art à part entière, car le travail effectué sur le cuir nécessite un savoir-faire particulier, qui requiert une finesse incomparable et une grande précision. Les outils sont à manier avec adresse, il y a des techniques à maîtriser, etc. Contrairement à la fabrication industrielle, la maroquinerie artisanale met en valeur un véritable travail manuel, qui permet à l'artisan de soigner chaque détail tout au long du processus de fabrication. Plongez dans l'univers de la maroquinerie !

Différents types d'articles de maroquinerie

La famille de la maroquinerie est très vaste et réunit de nombreuses variétés d'articles de mode, comme les sacs, les pochettes, les ceintures, les étuis, etc. Ces accessoires de luxe sont à la fois utiles et très esthétiques. Notez que certaines chaussures en cuir peuvent aussi être classées comme articles de maroquinerie.

Parmi ces créations de maroquinerie, on trouve la boîte à bijoux en cuir, une pièce particulièrement élégante et raffinée. Elle est parfaite pour ranger sa montre et ses bijoux de valeur. Ce genre de boîte à bijoux contemporaine allie à la fois la modernité du design et l'effet « vintage » apporté par le cuir texturé. Elle peut parfaitement remplir le rôle d'un petit coffre-fort avec l'ajout d'un cadenas ! De plus, la boîte à bijoux en cuir peut se décliner en de nombreux modèles, couleurs et textures. Le cuir a en effet l'avantage de prendre avec le temps une patine qui le rend encore plus élégant.

Travail Du Cuir

Les articles de maroquinerie eux-mêmes sont considérés comme des objets de valeur, de par le savoir-faire qu'ils représentent et la qualité du cuir. Ils reflètent toute la passion des maroquiniers qui se sont attelés à sa confection. Le point fort de la maroquinerie, c'est sans doute la robustesse des accessoires : le cuir est une matière particulièrement pérenne, qui peut même être transmise de génération en génération.

Les étapes du travail du cuir en maroquinerie

La maroquinerie est un processus assez long, ce qui entre dans la valeur de la pièce finale réalisée. Il s'agit de toute une chaîne de travail extrêmement soigné et précis. Voici un résumé des étapes qui composent ce travail artisanal, sans compter le travail de tannerie pour obtenir une pièce de cuir propre à cet usage.

Le dessin

Tout d'abord, l'artisan ou le styliste crée un dessin du modèle qu'il souhaite réaliser. En général, chaque pièce est unique.

Le patronage

Il s'agit d'une étape au cours de laquelle le dessin va être modélisé par un patronnier ou un modéliste professionnel. Cela permet de réaliser les pièces du patron pour la coupe du cuir de manière optimisée, avec les marges de couture.

Le choix du cuir

Il faut noter qu'il existe de nombreux types de cuir, que ce soit en termes d'origine ou encore de qualité. L'artisan choisit la pièce de cuir désirée selon le modèle qu'il a dessiné et en fonction du rendu souhaité. Les artisans maroquiniers ont l'œil pour choisir un cuir de qualité. Les personnes les mieux placées pour prodiguer des conseils en matière de choix du cuir sont d'ailleurs les tanneurs eux-mêmes.

La coupe de la matière

Cette étape consiste à écarter tous les petits défauts qui peuvent être remarqués sur le cuir. Celui-ci doit aussi être affiné pour obtenir l'épaisseur souhaitée. Il existe d'ailleurs différentes techniques de refonte qui permettent de préparer la matière aux prochaines étapes de la fabrication. Lorsque le cuir est enfin prêt à être travaillé, l'artisan maroquinier passe à la coupe en reportant les pièces définies par le patron.

Le parage

Le parage consiste à amincir les bords du cuir d'une manière régulière pour pouvoir faciliter le rembordage ainsi que le montage de chaque pièce. Il existe également une technique appelée filetage qui permet d'amincir le bord franc ou encore de surligner une couture.

L'assemblage

Il s'agit d'une opération manuelle qui demande de la précision et de la minutie. Elle permet d'assembler les différentes pièces préalablement encollées. Pour obtenir des bords parfaitement nets, il est important de réaliser une surcoupe. Avant cette étape, un travail de texture peut être réalisé sur le cuir à l'aide de poinçons et de tampons.

La couture

Puisque la maroquinerie est un travail artisanal, toutes les opérations de couture se font à la main, ce qui garantit une solidité accrue à la pièce. Pour ce faire, l'artisan perfore le cuir à l'aide d'une alêne avant de passer du fil enduit.

Objet Maroquinerie

Le piquage

Si la pièce à réaliser nécessite des soufflets comme pour un sac à main, des doublures, des bordures, des fermetures comme pour une boîte à bijoux et autres éléments, il est important de procéder au piquage. Ceux-ci consistent à piqueter la matière à l'aide de machines à coudre spéciales. Cela permettra de garantir la régularité des points réalisés.

La pose des accessoires

Certains articles de maroquinerie nécessitent la pose et l'assemblage d'accessoires comme des boucles pour une ceinture, des pressions, des fermoirs, etc. Cette étape consiste à donner de la personnalité à la base et à lui apporter un style particulier.

Le finissage

Bien que ce soit la dernière opération à réaliser, il s'agit du montage final de l'article. L'artisan réalise également un ponçage, puisque la superposition des différentes pièces de cuir peut entraîner la formation d'une tranche.

La maroquinerie est une pratique qui a su traverser l'Histoire, jusqu'à devenir un « art ». Elle s'est fait une place dans le monde de la mode, de la décoration d'intérieur, mais également dans la bijouterie. Vous retrouverez sur le marché de nombreuses gammes d'articles de maroquinerie traditionnelle, allant des pièces les plus simples aux plus luxueuses. Elle englobe de nombreux métiers artisanaux comme le maroquinier, le tanneur, le corroyeur, le baudroyeur, le maître-gainier, le malletier, le relieur, le designer, le coupeur, ou encore le patineur. Elle peut également solliciter le savoir-faire transverse d'un serrurier, d'un ferronnier, d'un couturier, d'un ébéniste et bien d'autres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.