Les antioxydants : que faut-il savoir avant d’en prendre ?

Gélule Anti Age Anti Oxydant
Les gélules aux actifs anti-âge sont de plus en plus diversifiées. Et les consommateurs de plus en plus nombreux à en avaler, sans toujours savoir si elles sont adaptées à leurs besoins. Un dossier pour s’y retrouver.

Les antioxydants : une tendance à la mode

Aujourd'hui, de plus en plus de personnes ont envie de bien vieillir. Dans ce contexte, les antioxydants se sont, en quelques années, hissés au rang de superstars dans la lutte contre les effets du temps. Pourquoi ? Parce qu'ils ont pour ambition de préserver notre organisme du vieillissement prématuré. Généralement représentés par des vitamines (A, C, E.…) et des oligoéléments (sélénium, cuivre, zinc...). Ils se sont donc forgés une place de choix parmi les compléments alimentaires anti-âge. Un marché porteur dont le chiffre d'affaire ne cesse d’augmenter en pharmacie.

Parallèlement, les recherches dans ce domaine avancent lentement mais surement, permettant de mieux évaluer les effets d'une supplémentation qui - faut-il le rappeler ne remplacera jamais une alimentation variée et une hygiène de vie saine sans tabac. Même si elle demeure controversée, l'utilisation des anti-âge par voie orale représente, à l'heure actuelle, un fait de société.

Anti Oxydant Anti Age Molecule
© istock

Ils protègent notre peau et notre santé

Les antioxydants permettent de neutraliser l'ennemi public numéro 1 de notre peau et de notre santé les radicaux libres, produits en excès sous l'effet de la pollution, des expositions solaires, du tabac, des infections, du stress, de la fatigue, d'une mauvaise alimentation...

Ces molécules instables oxydent tout ce qu'elles trouvent sur leur passage et induisent un stress oxydatif coupable du vieillissement de nos organes, de leur mauvais fonctionnement (diabète, maladies cardiovasculaires...) voire de leur cancérisation. Les antioxydants nous protègent donc de la dégénérescence prématurée du cerveau, du cœur ou du système nerveux. Nous avons tous besoin d'une réserve suffisante pour qu'ils exercent un rôle préventif.

Logiquement, nos cellules ont leur propre système de défense et utilisent les munitions apportées par une alimentation équilibrée, notamment composée de cinq fruits ou légumes par jour.

Mais il faut reconnaître qu'avec notre mode de vie actuel, loin d'être exemplaire, tout le monde a besoin d'une supplémentation à un moment ou un autre : en cas de stress important, de régime trop riche en graisses ou d'activité physique pratiquée de façon trop intensive.

Quant à la cigarette, c'est une vraie bombe à radicaux libres. Ceux et celles qui n'arrivent pas à arrêter de fumer sont particulièrement concernés par les cures d'antioxydants !

À lire également : Les omégas 3 : À quoi servent-ils ?

Gelule Anti Oxydant Vitamine
© istock

Qui en prend et pourquoi ?

Parce que nous voulons rester jeunes et en forme le plus longtemps possible ! Qui ne désire pas avancer en âge avec le moins de rides possible ? Qui ne souhaite pas passer au travers de la fatigue et résister aux maladies ? Les gélules anti-âge ont la cote car elles promettent de limiter les empreintes du temps. Elles peuvent être considérées comme des compléments de santé et de beauté.

Rien d'étonnant à ce qu'elles remportent de plus en plus de succès auprès de femmes soucieuses de leur apparence et de leur bien-être.

Aujourd'hui, de nouveaux produits arrivent sur le marché avec des études cliniques à l'appui. Les uns assurant un effet sur la fermeté de la peau, les autres démontrant une diminution du vieillissement cutané dû au soleil ou bien encore une résistance accrue au stress oxydatif. Néanmoins, les scientifiques estiment encore insuffisantes ces preuves d'efficacité et jugent en général les études de trop faible ampleur.

Certains dermopharmacologues expliquent aussi qu'une gélule ne pourra jamais remplacer une crème car elle distribue les actifs dans tout l'organisme, et non pas uniquement sur la peau. Si aucun laboratoire n’a encore trouvé de procédé miracle pour guider les antioxydants uniquement vers les cellules cutanées, l'action des anti-âge n'est pas pour autant négligeable sur la beauté de notre peau.

D'ailleurs, de nombreux dermatologues en prescrivent à leurs patients. Les antioxydants par voie orale, pour certain dermato, entrent dans la prise en charge globale du vieillissement cutané.

Antioxydants : à quel âge et dans quel cas ?

Les experts recommandent avant tout de modifier les mauvaises habitudes : tabac, horaires irréguliers, surmenage, alimentation déséquilibrée…

À partir de 35 ans en prévention : dans ce cas, on conseille de prolonger la supplémentation en antioxydants au moins trois mois pour obtenir un réel profit et "relancer" les défenses de l'organisme.

Plus on avance en âge, plus les cures doivent être régulières : au moins une cure de deux à trois mois, au printemps et à l'automne. Dès la cinquantaine, les cellules luttent moins bien contre les radicaux libres et des vitamines antioxydantes diminue. Cela étant, à l'heure actuelle, la prise systématique en continu n'est pas recommandée.

En cas de stress intense : après un effort intellectuel ou physique, ou à la suite d'une maladie infectieuse, un apport en antioxydants peut aider l'organisme à mieux récupérer Dans ces situations, un mois de cure semble suffisant.

  • Privilégiez les formules composées. Prendre un actif seul ne se justifie pas, dans la mesure où il ne peut pas agir à toutes les étapes du stress oxydatif. Car les antioxydants fonctionnent en synergie.
  • Priorité à l'association vitamine E + vitamine C : elles forment un couple inséparable En effet, la vitamine E s'oxyde toujours après avoir accompli son travail (protection des membranes cellulaires) et a nécessairement besoin de la vitamine C pour se régénérer.
  • Attention aux fortes doses ! Plus ne pas dire mieux. Bien au contraire ! Prendre séparément un ou deux antioxydants à dose élevée est une erreur car ils peuvent devenir pro-oxydants Cela crée un déséquilibre des systèmes de défense.
Gélule Anti Oxydant
© istock

Comment faire le bon choix ?

Le marché de l'anti-âge attire de plus en plus de laboratoires. Pour acheter un produit de qualité, voici quelques notions élémentaires à prendre en compte :

  • S'assurer du titrage précis des ingrédients : les indications "extrait de" ou "riche en" ne sont pas suffisantes. Il est important de connaître la nature et la quantité exactes des principes actifs. Acheter de préférence un produit fabriqué en France car il répond aux normes de notre législation. Les compléments alimentaires provenant d'un autre pays d'Europe ne sont pas obligés de les respecter.
  • Pas de formules à base de fer car il accélère les réactions oxydatives. Le fer n'est bénéfique que chez les femmes présentant une carence.
  • Préférer les vitamines naturelles aux vitamines de synthèse.
  • Bien lire la composition : la quantité de vitamines et de minéraux absorbée dans une journée doit se rapprocher des apports journaliers recommandés (AJR).

A lire aussi : Le rôle du Soja dans l’organisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.