Candidose mammaire : comment soulager la douleur ?

Candidose Mammaire
L’allaitement est un moment intime entre une maman et son bébé. Malheureusement, la candidose mammaire peut rendre cet instant magique douloureux. Qu’est-ce que la candidose et pourquoi survient-elle ? La candidose mammaire est une infection qui se situe au niveau du mamelon. Cette infection douloureuse est assez courante pendant la période délicate de l’allaitement. Heureusement, il existe des moyens de prévenir les risques de candidose mammaire. Découvrez comment dans cet article sur la candidose mammaire.

Qu'est-ce que la candidose mammaire ?

La candidose mammaire est une infection du mamelon provoquée par un champignon. Elle est aussi désignée par le nom de mycose mammaire. Le champignon Candida Albicans est un champignon microscopique qui se retrouve habituellement dans notre organisme. Il est normalement inoffensif mais peut devenir pathogène en cas de déséquilibre hormonal.

C'est lorsque ce champignon prolifère et qu'il se met à libérer des toxines qu'on va parler de candidose. Ces mycoses bénignes sont heureusement sans gravité. Cependant, elles sont aussi très douloureuses, surtout si vous êtes en train d'allaiter. Comment la reconnaître et comment faire pour prévenir son apparition ?

Les symptômes de la candidose mammaire

On reconnaît la mycose mammaire pour les signes suivants :

  • un mamelon rouge ou rosé
  • apparition d'une auréole autour du mamelon
  • sensation douloureuse au niveau du sein
  • sensation de brûlure
  • douleurs entre les tétées
  • démangeaisons

Il est possible également que votre sein soit plus sensible aux changements de température. La chaleur aurait tendance à rendre les douleurs plus aiguës. À l'inverse, le froid calmerait les douleurs liées à une candidose mammaire.

Votre bébé peut aussi souffrir de la prolifération du champignon. Il peut alors avoir un muguet ou un érythème fessier.

Pensez à consulter rapidement dès que vous ressentez une sensation douloureuse au niveau de vos seins, surtout durant la période de l'allaitement. Seul un médecin pourra vous aider et vous prescrire les bons traitements.

À lire également : Une douleur ? N'attendez pas pour vous faire aider

Quand et qui consulter ?

Lorsque vous reconnaissez ces symptômes, il est inutile de passer des tests ou des examens. L'idéal est d'aller directement consulter une sage-femme ou un gynécologue. Le professionnel de la santé vous mettra sous traitement afin de soulager les symptômes.

Les traitements contre la candidose mammaire sont proposés soit en traitement par voie orale soit par application locale d'une crème sur la zone du mamelon. Les deux peuvent également être combinés pour une meilleure efficacité. Ce traitement dure généralement trois semaines.

Il est important de respecter la durée du traitement. Ce n'est pas parce que les symptômes ne sont plus présents qu'il est possible d'interrompre le traitement. En effet, pour éviter que la candidose ne réapparaisse ou qu'elle devienne chronique, seul un traitement suivi jusqu'à son terme permet de diminuer les risques. Veuillez donc à bien suivre les instructions des spécialistes et des professionnels de la santé.

Candida Candidose Mammaire
© istock

Les gestes préventifs

Afin d'éviter la prolifération du champignon provoquant la mycose mammaire, ne faites pas l'impasse sur les mesures d'hygiène. Pensez à bien vous laver les mains avant et après chaque tétée. Pensez également à nettoyer la zone autour de votre téton avant de donner le sein. Si possible, vérifiez que la bouche de votre bébé est également propre.

Après la tétée, il est conseillé de bien sécher la zone autour du mamelon. Vous pouvez notamment en profiter pour utiliser un linge propre et doux, préalablement stérilisé. Si c'est possible, attendez quelques instants, le sein à l'air libre avant de vous rhabiller.

Pendant la période d'allaitement, il est également recommandé de nettoyer vos soutiens-gorge à haute température. Cela permet d'assurer qu'ils sont bien nettoyés et cela permet aussi d'éviter la prolifération de champignons et de bactéries sur votre linge.

Enfin, si vous utilisez un tire-lait, pensez à bien le nettoyer et à le stériliser régulièrement. De la même manière, un tire-lait parfaitement stérilisé à l'eau bouillante diminuera les risques d'infection.

Les astuces naturelles

La période de l'allaitement est une période souvent assez fatigante et stressante. Votre nourrisson ne fait pas encore bien ses nuits ce qui, malheureusement, se traduit souvent par une importante fatigue pour les parents. Or, c'est parce que la maman est plus fatiguée qu'elle sera plus fragile. Pensez donc à bien prendre soin de vous, de votre alimentation et d'essayer de vous reposer au maximum. En prenant soin de votre santé, vous diminuerez les risques d'infections et de maladies comme la candidose mammaire. Et si besoin, n’hésitez pas à consulter votre médecin pour qu'il vous accompagne au mieux pendant la période de l'allaitement.

Sachez également qu'une alimentation riche en ail est un remède naturel contre les infections. En effet, l'ail va stimuler vos défenses immunitaires et va vous aider à mieux lutter contre les infections.

De même, les vitamines comme les vitamines B vont jouer un rôle important dans la prévention des maladies. Ces vitamines vont favoriser un bon fonctionnement de votre organisme qui sera alors plus fort.

Enfin, certains recommandent de suivre un traitement homéopathique. On conseille notamment le Monilia Albicans en solution dilué. Si les études ne sont pas suffisantes pour affirmer son efficacité, nombreuses sont celles à avoir constaté une nette amélioration. Dans tous les cas, prendre rendez-vous avec un médecin est incontournable et fortement recommandé.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires