Tartre : 12 solutions pour lutter efficacement contre la plaque dentaire 

Tartre éliminer Plaque Dentaire
S’occuper de l’hygiène de sa bouche, c’est une question de confort mais aussi un objectif santé. Le point sur tout ce qui peut vous y aider pour éliminer efficacement la plaque dentaire.

La plaque dentaire, c'est quoi ?

Menace majeure pour toute dentition, celle de la formation de plaque dentaire. C'est elle qui, constituée de bactéries mêlées au sucre, attaque l'émail de la dent et la gencive.

Sans plaque dentaire, il n'y aurait ni carie, ni gingivite. Toute bonne hygiène dentaire consiste donc à prévenir sa survenue ou à l'éliminer. De nombreux outils d'hygiène bucco-dentaire (brosse à dents, fil dentaire, bains de bouche...) vous y aident.

Mode d'emploi pour les utiliser à bon escient.

1. La brosse à dents pour éliminer la plaque dentaire

C'est l'outil numéro 1 de l'hygiène dentaire. Poils, matériaux, design... tout concourt aujourd'hui à la fabrication de la brosse à dents idéale. Sur le fond, la brosse de nos grands-pères n'a guère évolué : une tête avec des poils et un manche. Mais sur la forme, tout a changé.

La tête est plus petite, pour atteindre le fond de la bouche : Préférez-la de forme arrondie et profilée. La brosse se faufile là où la plaque dentaire est difficile à déloger. A noter : la brosse à dents vendue avec une tête rechargeable.

Côté poils, le sanglier a cédé la place au synthétique, plus hygiénique. Préférez des brins souples à bouts ronds qui n'abîment pas la gencive et nettoient bien les espaces interdentaires.

Brosse A Dent Tartre
© istock

Leur longueur, aussi, a varié. Pour plus d'efficacité, choisissez les brosses aux poils de longueurs différentes : plus courts à l'intérieur, plus longs en tête ou sur le pourtour. Et optez pour la souplesse avec des poils fins de 8 à 15/100 mm.

Le manche est ergonomique, voire antidérapant pour une meilleure prise en main. Il a parfois un col fin, lui permettant d'atteindre les dents du fond et la plaque dentaire logée dans les recoins.

En version électrique, plus besoin de laisser la brosse sur son socle pour la recharger. Elle fonctionne sans fil. Certaines sont même des '"spécial voyage". Elles reproduisent les gestes du brossage efficace : vibratoire, rotatif et giratoire, ensemble ou séparément. D'autres proposent des vitesses différentes, à choisir selon la sensibilité de vos dents et de vos gencives.

Aussi, la brosse à rotation automatique qui intègre un système de roue à la brosse à dents "classique", permettant des rotations qui stimulent, renforcent et fortifient les gencives (Braun...).

2. Le dentifrice efficace contre la plaque dentaire

C'est le compagnon obligé du brossage. Antitartre, anti-caries, anti-âge, pro-gencives... de nouvelles pâtes apparaissent régulièrement.

Attention à la surconsommation ou à une mauvaise automédication. Certains sont de véritables médicaments comme ceux qui contiennent un principe actif qui agit spécifiquement sur la gencive, prévenant ainsi les saignements. D'autres peuvent contenir un antiseptique (la chlorhexidine) qui limite la réapparition de la plaque dentaire. La plupart contient du fluor dont le rôle est très important dans la protection des dents.

Les dentifrices "blanchissants", à base de poudre de corail, de lichen d'Arctique, ds dioxyde de titane, de citroxaïne sont à utiliser avec prudence : Ils risquent d'attaquer l'émail des dents.

Les dentifrices au bicarbonate de soude ont un effet blanchissant plus doux.

3. Le révélateur de plaque

Il est utile pour apprendre ou réapprendre à se brosser les dents. Le comprimé (vendu en pharmacie) que vous sucez après le brossage colore la plaque dentaire restée. Un excellent moyen de faire le point sur votre façon de vous brosser les dents.

Vous pouvez aussi détecter votre plaque dentaire en passant votre langue sur vos dents. Si elles ne sont pas parfaitement lisses sur toutes leurs faces, il reste de la plaque dentaire. Ce test est très simple, mais il est moins fiable que le révélateur.

4. Un bon brossage pour éliminer le tartre

L'utilisation que vous faites de votre brosse à dents importe autant que la brosse elle-même. Les dentistes recommandent de se brosser les dents après chaque repas. Et de changer de brosse tous les deux ou trois mois.

Pourtant, ce geste n'est pas un réflexe : Le Français achète seulement en moyenne une à deux brosses à dents par an...

Le brossage nettoie les dents, mais aussi les gencives, favorisant et accélérant la micro-circulation.

Brosser Les Dents éliminer Tartre
© istock

Pour un bon brossage, appliquez la méthode B.R. O.S.

  • B pour brosser. Brossez le bas et le haut séparément.
  • R pour rouleau. Brossez les dents et les gencives en un mouvement rotatif.
  • O pour oblique : Inclinez votre brosse à 45° sur la gencive.
  • S pour suivre, suivre un trajet.

Faites le tour de vos dents sans oublier le dessus.

5. L'hydropulseur contre les débris dentaires

Il élimine les débris alimentaires par un bon rinçage et un jet puissant de façon à éviter tout risque de rétention de plaque bactérienne. Il exerce aussi un massage des gencives : Dans ce cas, le jet doit être utilisé à pression douce. Attention ! l'hydropulseur ne remplace pas le brossage, mais le complète. Il est conseillé en complément du brossage dans le cas de port d'appareil dentaire.

6. Le fil dentaire pour retirer le tartre

En soie, en nylon, ciré, mentholé, fluoré... il permet d'améliorer de plus de 20 % le retrait de la plaque dans les espaces interdentaires (95 % des caries se développent dans les espaces interdentaires et les sillons des molaires...)

Le fil dentaire atteint les faces proximales des dents, c'est-à-dire celles qui sont face à face, zones privilégiées des caries car elles sont difficiles à atteindre avec la brosse. Il se glisse entre les dents en un doux mouvement de va-et-vient, pour ne pas abîmer les gencives.

7. Les bains de bouche

Bain De Bouche
© istock

Ne confondez pas bains de bouche thérapeutiques et bains de bouche de confort. Le premier est prescrit par votre dentiste pour des raisons médicales. Ne l'utilisez pas de vous-même. Il peut avoir des effets négatifs sur la flore buccale et engendrer des phénomènes de bouche sèche, de champignons...

Le second, appelé encore eau dentaire, est utilisé pour lutter contre la mauvaise haleine. Ce bain compléterait le brossage par son action antiseptique.

8. Le bâtonnet et la brossette interdentaires

Utiles pour bien dégager de toute substance résiduelle les espaces interdentaires trop larges, les dessous des prothèses ou, sous les gencives, les zones en "culs de sacs.

Le bâtonnet à la pointe triangulaire, en bois de balsa, de peuplier, etc. permet de mieux extraire les débris alimentaires. Les pointes de caoutchouc ou de plastique montées sur un manche sont utiles pour les embrasures molaires. La brossette, en forme de mini-goupillon, permet de nettoyer et de passer sous et entre les bagues des appareils orthodontiques des enfants.

9. La solution de prélavage

En humidifiant et ramollissant la plaque dentaire, elle rend le brossage plus performant. Mais attention ! Ne tombez pas dans le piège de la facilité. Elle ne remplace pas un bon brossage.

10. Le chewing-gum sans sucre

Son action n'est pas à sous-estimer. En effet, toute augmentation du débit salivaire diminue le risque de carie. Et le chewing-gum est un très bon stimulant de production de salive.

Mélange complexe d'eau, de protéines, d'électrolytes et de sels minéraux (calcium, phosphates), la salive a un rôle protecteur essentiel pour les dents et les gencives. Elle permet de lutter contre les infections bactériennes, virales et mycosiques, de neutraliser des acides provenant de l'alimentation et de reminéraliser l'émail des dents.

Le débit salivaire est largement stimulé par la mastication, mais aussi par la saveur des aliments, en particulier des aliments acides, par leur consistance, etc. Ce qui explique que mâcher un chewing-gum sans sucre, durant une dizaine de minutes, est très bénéfique pour l'hygiène bucco-dentaire.

Le chewing-gum sans sucre ne remplace pas le brossage (il ne décolle pas la plaque dentaire), mais il est un bon palliatif lorsque le brossage est difficilement réalisable (repas d'affaires, voyage...).

A noter : Le grignotage entre les repas empêche la salive de rétablir un niveau d'acidité normal dans la bouche, donc de jouer son rôle protecteur. La nicotine aussi, parce qu'elle modifie la composition de la salive (qui ne peut alors jouer sa fonction normalement), exige des fumeurs une hygiène dentaire irréprochable.

11. Le détartrage

Detartrage Dentiste
© istock

Le tartre n'est autre qu'une plaque dentaire qui, parce que non prévenue à temps ou négligée, s'est minéralisée et durcie. Il constitue un réservoir de bactéries.

Le détartrage est alors nécessaire. Réalisé chez le dentiste (pris en charge par la Sécurité sociale), il permet de décoller le tartre sur les dents par un procédé à ultra-sons. Il est conseillé d'en faire deux par an. Il est aussi effectué dans les cas où la couleur naturelle des dents est altérée par des taches dues au tabac, au café, au thé... Effectué régulièrement, il redonne à la dentition sa couleur naturelle.

Autre avantage : Il atténue l'inflammation des gencives. Quant au blanchiment des dents, ou plus justement l'éclaircissement des dents, il relève de la cosmétologie. C'est un soin qui se fait aussi en cabinet dentaire. Mais une chose est certaine : On ne peut prétendre à des dents blanches avec une mauvaise hygiène dentaire.

12. Des bains pour les appareils dentaires

Ils ne dispensent pas d'un bon brossage de l'appareil lui-même. L'idéal est de brosser l'appareil, puis de le laisser tremper durant la nuit dans une solution spéciale achetée en pharmacie.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.