Bébé pleure pendant le biberon : pourquoi et que faire ?

Bébé Pleure Biberon
Un bébé qui pleure durant son biberon, s’agite et boit mal est toujours source de stress et d’inquiétude pour une maman ou un papa. D’ailleurs, notons que cela peut se produire également durant la tétée. C’est une situation qui peut apparaitre brutalement et perdurer durant quelque temps. Il faut donc en déterminer les causes pour pouvoir y remédier.

Quels sont les symptômes ?

  • À la maternité, tout se passait bien et puis tout d’un coup, bébé s’agite, se tortille, pleure durant son biberon.
  • Il s’arrête de boire, puis reprend le biberon, puis s’arrête à nouveau. À un moment, bébé se remet à boire normalement, mais le phénomène reprend au prochain biberon ou à la prochaine tétée.
  • Le stade supérieur est celui où l’enfant prend bien son biberon parce qu’il a faim durant quelques minutes, mais il s’arrête très rapidement en rejetant biberon ou sein. Il devient alors rouge et se met à pleurer comme s’il avait mal ou qu’il était frustré.

Dans tous les cas l’enfant ne boit pas la quantité requise par rapport à ses besoins et de ce fait il réclame plus souvent. Le sommeil peut être très perturbé par des pleurs brutaux ou des plaintes. De ce fait, les parents ne savent plus distinguer si c’est parce qu’il a faim ou parce qu’il a mal. Dans le doute, vous essayez de le nourrir, mais il ne boit pas vraiment et continue à être très agité.

Très rapidement maman est à bout, et ce d’autant plus qu’elle ne comprend pourquoi bébé réagit ainsi. La déception, le stress, l’angoisse conduisent à une sorte de déprime passagère et de découragement. C’est pour cette raison qu’il faut agir et essayer d’identifier les causes possibles.

Nourrisson Pleure Biberon
© Istock

À lire aussi : La constipation chez le bébé : tout savoir

Quelles sont les raisons qui peuvent perturber les repas de bébé ?

Les raisons de l’agitation ou des pleurs de bébé peuvent être nombreuses quand ces derniers se produisent au moment du biberon. Cela peut l’inciter à cesser de boire et de ce fait, il a faim et est perturbé, il faut donc essayer de comprendre et d’identifier les raisons.

Il y a diverses raisons à cela :

  • Il peut tout simplement exprimer son inconfort.
  • Le problème peut venir de la tétine.
  • Durant les premières semaines, il se peut que la forme de la tétine ne lui convienne pas du tout. Dans ce cas, optez pour la tétine physiologique qui est plus adaptée aux petits.

Les raisons physiologiques :

  • Si bébé pleure dès la première gorgée, il se peut qu’il souffre de remontées gastriques.
  • Si bébé pleure à la fin du biberon ou de la tétée, l’explication la plus courante est qu’il s’agit d’un réflexe qui se passe dans le système digestif et qui atteint principalement les enfants un peu trop gourmands, plutôt gloutons qui boivent trop vite sans faire de pause. Dans ce cas, il faut lui imposer des pauses en lui retirant le sein ou le biberon. De cette manière, il absorbera moins d’air et ne souffrira pas après.
  • Si bébé pleure dès la fin de la tétée, c’est peut-être que vous n’avez pas suffisamment de lait pour qu’il soit rassasié, il faut alors compléter avec un biberon.
  • S’il pleure dans les 20 à 30 minutes après avoir bu son biberon, si vous constatez que ses selles sont liquides et acides ou qu’il présente un érythème fessier, si son ventre gargouille, les raisons peuvent être d’ordre allergiques, il conviendra alors de consulter le pédiatre.

À lire également : Le syndrome de dysoralité sensorielle : qu’est-ce que c’est ?

Bébé Pleure Pendant Biberon
© Istock

Que pouvez-vous faire ?

Vous adapterez votre comportement à la situation :

  • Vérifiez tout d’abord que bébé est bien installé, il ne faut pas que son bras soit mal placé ou comprimé par exemple.
  • Vérifiez le débit de la tétine, est-il bien réglé ? Si ce n’est pas le cas faites le nécessaire et redonnez-lui le biberon, si bébé s’apaise c’est que c’était la cause de son inconfort.
  • Changez de tétine, la forme de celle que vous employez ne lui convient peut-être pas, il en existe de nombreuses qu’il faut alors essayer.

Si malgré tout bébé continue à pleurer durant ou après le biberon, vous devrez en parler à votre médecin. Il peut s’agir d’une œsophagite qui nécessite la prescription d’un traitement. L’œsophagite est en fait une inflammation de l’œsophage qui est provoquée par les remontées acides qui se produisent au moment où l’enfant absorbe le lait ou qui remonte quand l’enfant est allongé. Cela déclenche des douleurs, des pleurs et une certaine agitation. Elle entre alors dans le Reflux Gastro Oesophagien qui se traite différemment suivant les cas.

Le traitement est en fait à base de médicaments qui évitent les sécrétions, comme le Mopral ou l’Inexium qui vous seront prescrits par votre pédiatre évidemment. Le traitement est en général de 15 jours, cependant il peut être poursuivi durant quelques semaines si le médecin le juge nécessaire.

Si le traitement n’est pas efficace, en général, votre médecin vous ordonnera une recherche d’allergie aux protéines de lait de vache (APLV) afin de vérifier que ses symptômes ne viennent pas de là.

En conclusion : il est inutile de paniquer, il faut déjà commencer par vérifier que la forme de la tétine ainsi que son débit convient à bébé, que sa position soit bonne, qu’il ne boive pas trop précipitamment. Ensuite, si les symptômes persistent, prenez rendez-vous chez votre pédiatre.

À lire aussi : La tétine physiologique : qu’est-ce que c’est ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires