Baisse d’audition : Est-il possible de remplacer le tympan ?

Femme Oreille Tympan
Oui, un tympan abîmé on peut le remplacer. Une baisse d’audition, un écoulement de l’oreille… Le tympan peut être lésé. Une greffe est alors possible. Une opération de mieux en mieux maîtrisée.

Remplacer le tympan : des causes différentes

Odile entend moins bien d'un côté. Elle fait répéter les phrases, ou monte le son de la télévision. Elle consulte un médecin O.R.L. qui constate que "le tympan est abîmé. Aujourd'hui, quand cette membrane ne remplit plus ses fonctions, on peut la remplacer en faisant une greffe, ou tympanoplastie.

Le plus souvent, une perforation du tympan fait suite à des otites à répétition. Malmené par cette kyrielle d'infections, il a mal cicatrisé, malgré le traitement. Très exceptionnellement, la perforation peut demeurer après le retrait d’un aérateur transtympanique, ou yo-yo. « Cela ne doit pas remettre en question leur pose », rassure les médecins. Le yo-yo évite des séquelles autrement plus graves. »

Dans d'autre cas, il peut s'agir d'un choc. Un plongeon, un ballon ou une gifle… Mais, là encore, il existe souvent des antécédents d'otites dans l'enfance.

Enfin, le cholesteatome : à la suite d'otites à répétition, la cicatrisation se fait parfois mal, le tympan se rétracte, et un repli de peau se forme.

Au passage, il fait des dégâts dans l'oreille moyenne… au péril de l'audition et de l'équilibre.

Tympan Anatomie Oreille
© istock

Les symptômes à repérer

Attention à toute baisse de l'audition. Chez l'enfant, la situation passe souvent inaperçue. Chez l'adulte, elle est souvent prise avec fatalisme. A tort, car cela peut témoigner d'une altération du tympan.

Heureusement, des contrôles systématiques, par exemple à la médecine du travail, permettent de dépister le problème.

Autre signe : un écoulement, comme le raconte Françoise : « Après une douche ou une baignade, du liquide coule de mon oreille quelques minutes ou quelques heures après. »

Écoulement ou baisse de l'audition, une consultation chez un spécialiste O.R.L. s'impose. Le diagnostic est vite établi : le tympan est abîmé, il faut le remplacer pour assurer l'étanchéité et, s'il le faut, réparer les lésions voisines. La chirurgie peut associer à la tympanoplastie une réparation des osselets et un nettoyage de l'oreille moyenne.

Opérer au bon moment

Chez les adultes, il ne faut pas trop retarder l'opération, sinon la situation risque d'empirer. On opère aussi quelquefois les enfants, mais pas avant cinq à six ans pour que les défenses immunitaires soient suffisantes (protégeant ainsi contre de nouvelles otites).

Il ne faut jamais se précipiter lors d'un problème de cicatrisation tympanique chez le jeune. On peut attendre six mois... et constater que le tympan s'est "réparé" tout seul. Il arrive que la cicatrisation après la greffe ne soit pas parfaite : une très légère perforation persiste. Une nouvelle petite opération peut être nécessaire.

Après, le tympan est étanche. Quant à l'audition, elle s'améliore. Avec des résultats variables en fonction de l'état du tympan et de l'oreille moyenne.

Opération du tympan : comment se passe l'intervention ?

La greffe de tympan s'effectue par microchirurgie. C’est aujourd'hui une intervention courante, bien maîtrisée et pratiquée dans beaucoup d'hôpitaux et de cliniques de France (plusieurs milliers de greffes par an). L’opération se fait sous anesthésie générale ou locale associée à la prise d'un calmant chez les adultes.

Pour la greffe, on prélève un peu de tissu dans une zone voisine de l'oreille ou sur le pavillon. Plus rarement, le prélèvement peut provenir d'une autre zone (comme une minuscule portion de veine du bras). L'hospitalisation dure de 24 à 48 heures.

À lire aussi : Comment choisir votre appareil auditif ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.