Démangeaison vulve : les traitements naturels

Démangeaison Vulve
Vous souffrez parfois de démangeaisons de la vulve (prurit vulvaire) ? Ne vous inquiétez pas cela peut arriver à beaucoup de femmes. Souvent, elles surviennent pendant la grossesse ou après un rapport sexuel. Nous savons que cela est très douloureux et gênant au quotidien. Pas de panique, nous allons vous expliquer pourquoi cela arrive-t-il et comment traiter le problème.

Qu’est-ce que les démangeaisons de la vulve ?

Les démangeaisons de la vulve sont provoquées par une irritation de l’appareil génital féminin externe. Il faut savoir que la vulve constitue les organes génitaux féminins suivants: les grandes et petites lèvres, le capuchon du clitoris et le vestibule qui se situe à l’entrée du vagin constitué de deux orifice, l’urètre et le vagin.

La vulve est représentée sous forme d’une fente que l’on appelle la fente vulvaire. La vulve est impliquée dans trois fonctions physiologiques : la miction, l’accouchement et les rapports sexuels.

Causes et origines

Les démangeaisons vaginales peuvent être causées par l’utilisation de produit d’hygiène intime agressif et non adapté à la toilette intime, mais aussi par des maladies ou affections.

Les rapports sexuels provoquent, eux aussi, souvent des démangeaisons de la vulve.

Voici les causes et leurs origines qui provoquent cette sensation de démangeaison:

  • Irritation due à l’utilisation de savons acides, bains moussants, sel de bain, lessives, déodorant ou médicaments appliqués localement.
  • Affection dermatologique : eczéma, psoriasis, lichen scléro-atrophique ou mycose vaginale ;
  • Allergie ;
  • Changements hormonaux ;
  • Infection bactérienne (sécheresse intime vaginale) ;
  • Stress ;
  • Infection due à un protozoaire ;
  • Infection due aux morpions ;
  • Mycose due à un champignon (candida albicans) ;
  • Vulvite: inflammation de la vulve causée par un champignon, un virus, des bactéries ;
  • L’herpès qui est une infection virale ;
  • Cancer de la vulve ;
  • Diabète.

Les symptômes

Outre les démangeaisons, d’autres symptômes peuvent apparaitre et sont caractéristiques de ces affections précédemment citées comme: des sensations de brûlure, douleurs locales, rougeurs ou pertes vaginales (de couleur blanche) pouvant les accompagner.

Les symptômes de démangeaison peuvent survenir après un rapport sexuel. Si c’est le cas cela peut être le signe d’une IST, Infection Sexuellement Transmissible. Mycose vulvaire, herpès vulvaire, trichomonase, ou encore morpions peuvent en être les conséquences.

Les femmes enceintes peuvent être prises de démangeaisons pendant leur grossesse car les mycoses sont plus fréquentes. Ce sont les mycoses dues au champignon microscopique candida albicans qui se développe dans les muqueuses vaginales.

Les conséquences

Les démangeaisons fortes et à répétition peuvent entrainer des lésions et peuvent permettre aux microbes de pénétrer localement et de créer une infection. Il est sérieusement conseillé de prendre ces démangeaisons au sérieux car elles sont le signe d’une maladie ou d’une affection pour pourrait s’aggraver si vous ne consultez pas votre médecin traitant ou votre gynécologue.

Concernant les rapports sexuels, vous vous en doutez il n’est pas très agréable de faire l’amour avec son conjoint quand vous souffrez d’une infection vaginale, comme une mycose. Les frottements du pénis contre les parois du vagin peuvent provoquer d’importantes douleurs, et vu que vous êtes déjà en souffrance il serait mieux pour vous d’éviter ça, au moins le temps de la guérison.

Si le désir est trop fort et que vous êtes en forte demande, vous pouvez quand même avoir un rapport sexuel, cela n’infectera pas votre conjoint mais il est recommandé d’utiliser un préservatif car le sperme peut modifier le pH de votre vagin et favoriser le développement du champignon candida albicans. Pensez à utiliser également un lubrifiant abondamment avant le rapport afin de ne pas aggraver l’irritation vaginale.

Les traitements naturels

Plus vous allez vous gratter, plus les démangeaisons seront intenses et de même si vous vous lavez tout le temps ! Cela aura pour effet d’accentuer les symptômes et ne règlera pas l’infection.

Pour soigner l’infection votre médecin gynécologue pratiquera un prélèvement mycobactériologique pour identifier la cause des démangeaisons et vous proposer un traitement adapté.

Voici ce qu’il peut vous prescrire comme traitement:

  • Un savon apaisant et conçu spécialement pour votre hygiène intime
  • Des antifongiques
  • Des antibactériens
  • Des anti-inflammatoires pour calmer les douleurs
  • Des analgésiques pouvant aussi soulager la douleur causée par ces démangeaisons

Si vous souhaitez vous soigner par traitement naturel, vous pouvez acheter des probiotiques

Les probiotiques sont souvent le remède efficace pour éliminer les mauvaises bactéries de son corps, il est notamment préconisé pour rétablir la flore intestinale.

Pour un traitement de fond qui permettra d’éviter les récidives, la prise de probiotiques est très efficace et prouvée par deux études scientifiques, celle de l’école Harvard Médical School et celle de l’Université du Maryland. Ces compléments luttent contre les infections vaginales et les préviennent.

Vous pourrez trouver de bons probiotiques en magasin bio dans votre ville et les acheter en ligne si vous n’avez le temps de vous déplacer.

Autre remède naturel : le yaourt ! Eh oui, appliquer du yaourt sur la zone enflammée permet d’apaiser les démangeaisons de la vulve et les autres symptômes. Préférez le yaourt bio.

Vous pouvez également en manger en abondance car cela vous fera du bien !

À savoir : la prise d’antibiotiques peut être une des causes premières à la prolifération du fameux champignon candida albicans, et par conséquent provoquer la mycose vaginale ! Oui, car les antibiotiques détruisent tout sur leur passage, les mauvaises bactéries y compris les bonnes celles qui sont bénéfiques à notre organisme.

Pour votre bien-être il est important d’avoir une bonne hygiène intime en favorisant l’utilisation de savons doux et non agressifs, d’éviter les vêtements trop serrés et les sous-vêtements en synthétiques ou autre matière qui n’est pas en coton, et surtout d’éviter de vous gratter !

Conclusion

Les risques liés aux démangeaisons vulvaires peuvent être dangereux pour votre santé et pour votre flore vaginale. Dès les premiers symptômes prenez rendez-vous avec votre médecin gynécologue pour diagnostiquer l’infection vaginale et soigner le problème de fond.

Soyez vigilantes et prenez soin de votre corps, surtout de vos organes génitaux c’est très important tout au long de votre vie de femme.

À lire aussi : Sécheresse intime : les traitements naturels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires