Les plantes anti-fatigue : zoom sur ces tonifiantes

Sauge Plante Anti Fatigue
Pour lutter contre la fatigue de printemps, chacun a son remède miracle. Mais pour obtenir un effet durable, rien de tel que les plantes, qu’elles soient de « chez nous » ou venues des quatre coins de la planète…

Les plantes de "chez nous"

Elles offrent une palette de principes actifs. Certaines trouvent leur richesse dans leurs huiles essentielles en stimulant les fonctions intellectuelles et le système nerveux. Ce sont les plantes de la garrigue : le romarin, le serpolet, le thym, qui apportent à la cuisine des senteurs ensoleillées. La sauge est également indiquée.

Mais attention ! elle possède une action puissante sur la sécrétion des estrogènes. Elle est contre-indiquée en cas de cancer du sein ou de l'utérus hormono-dépendant.

D'autres apportent de la vitamine C : le cynorrhodon (fruit de l'églantier) en contient 1 à 2 % de son poids ! Les bourgeons et les fruits du cassis en sont aussi très riches.

Parmi les légumes, on trouve le persil, le navet cru, l'oseille... D'autres encore offrent des éléments minéraux : l'ortie, avec une dizaine d'oligo-éléments (silice, nickel, manganèses...) et une richesse en chlorophylle, est anti-anémiante. Les algues, vertes, rouges ou brunes, mériteraient d'être régulièrement consommées.

L'alfa alfa (luzerne) fait une excellente salade reminéralisante. Elle est utile contre la décalcification de la ménopause.

Les belles étrangères

Ce sont essentiellement des plantes qui contiennent des molécules stimulantes telles que la caféine, la théine et la théobromine. Ces trois substances ont un effet cardiovasculaire et une action antispasmodique. En outre, elles augmentent les performances intellectuelles.

On les trouve dans le grain de café, la feuille de thé et celle de maté (originaire d'Amérique du Sud, elle se consomme comme le thé), la noix de kola (dont l'effet est plus durable que celui du café), le guarana (graines d'une liane amazonienne).

Noix De Kola
© istock

Les originales

En tête de file, le ginseng. Originaire de Chine, il atténue les effets du stress et du vieillissement. Mais il possède des contre-indications : diabète, fièvre, grossesse et usage de certains médicaments. Un usage régulier n'est donc pas conseillé.

L'ail a fourni des remèdes à toutes les populations et a été civilisé par les Egyptiens. Son action cardiovasculaire est connue. La gousse contient une huile essentielle antiseptique.

L'ail agit aussi sur le cœur, régularise la tension artérielle, stimule la digestion et tonifie l'organisme.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires