Qi Gong : l’art de mieux vivre avec les énergies

Qi Gong Capter Energies
La pratique du Qi Gong révèle tout l’art de cultiver le Qi, c’est-à-dire l’énergie qui circule dans le corps. Pour les femmes, il s’agit de capter cette énergie pour rééquilibrer le système hormonal et apaiser de nombreux maux.

Qi Gong : qu’est-ce que c’est ?

Au carrefour de la médecine et de la méditation, le Qi Gong s'appuie sur les liens existants entre le corps et l'esprit. Il découle à l'origine du taoïsme qui est à la fois une philosophie, une éthique et une religion : il incite à abandonner les préoccupations matérielles pour se concentrer sur le Tao, la "Voie".

Par cette philosophie, on parvient à l'équilibre, à l’harmonie et à la paix. Le Qi Gong, bien que s'inspirant du taoïsme, n'est pas l'expression d'une religion, mais d'un mode de vie. Fondé sur des concepts traditionnels de santé, de méditation et d'exercices physiques, il est toujours lié à cette recherche d'harmonie et de paix. Contemplation de la nature, concentration, exercices respiratoires sont les clés de cette pratique.

Cette "gymnastique chinoise" est fondée sur le mouvement lent, sans effort musculaire ni accélération du cœur et de la respiration, avec une prise de conscience de l'énergie. Elle est bénéfique à toute étape de la vie. Chez les enfants agités, c'est une façon de mieux connaître et ressentir leur corps. L'adulte sédentaire peut assouplir son corps et y faire mieux circuler les énergies. L'épanouissement intellectuel et moral s'en trouvent améliorés.

« Pratiquer le Qi Gong donne la sensation de prendre une douche à l'intérieur. On a l'impression d'avoir un corps "plus propre" à l'intérieur, plus apaisé », estime le Dr Marc Hustache, docteur en médecine, acupuncteur et phytothérapeute.

À lire aussi : Méditation du matin : tout savoir sur cette pratique

Le Qi Gong repose sur trois principes :

  • le mouvement (lent, qui monte et descend),
  • la respiration (naturelle),
  • et la concentration (travail mental).

On apprend à se détendre, à mieux respirer. Et, surtout, le Qi Gong amène à transformer ses gestes du quotidien - effectués machinalement, en pensant à ce que l'on a fait hier et à ce que l'on fera plus tard - en gestes effectués dans la conscience du présent. On évite ainsi à l'esprit de fuir dans le passé ou le futur. C'est une attitude, un mode de vie, une nouvelle prise de conscience.

Le Qi Gong est fondé sur le principe de Yin et de Yang, selon lequel deux forces primaires agissent de façon opposée et complémentaire. Le haut du corps est Yang, le bas est Yin. Le côté gauche est Yang ; le droit, Yin. La femme est Yin (comme la lune), l'homme est Yang (comme le soleil). Dans la conception chinoise de la santé, Yin et Yang doivent être en harmonie.

Tout l'art du Qi Gong consiste à respecter cette polarité du corps, qui correspond à celle de la nature. Le Qi Gong est une source de bien-être pour l'homme comme pour la femme. Mais de nombreuses pathologies ou manifestations purement féminines peuvent être atténuées, voire éliminées en pratiquant le Qi Gong de la femme.

On peut agir, par une pratique régulière et soigneuse du Qi Gong, sur le stress, les cervicalgies, les migraines, les colopathies, les règles douloureuses, la descente d'organes.

Les gestes sont parfois difficiles à expliquer, mais restent relativement simples dans leur pratique. L'essentiel étant d'être concentrée sur la pensée de guérison au cours de chaque mouvement. »

Qi Gong Energies Gymnastique Corps Esprit
© istock

À lire également : Méditation du soir : tout savoir sur cette pratique

10 conseils avant de commencer votre séance de Qi Gong

  1. Prenez une douche juste avant plutôt qu'après, le Qi Gong étant doux, on ne transpire pas sous l'effort musculaire.
  2. Enfilez des vêtements en coton souples et amples.
  3. Enlevez ce qui peut vous gêner : lunettes, bijoux, montre.
  4. Apaisez l'atmosphère (pas de téléphone ni de musique).
  5. Orientez-vous vers le sud ou vers l'est et, à défaut, vers une fenêtre, quelle que soit son exposition.
  6. Orage, soleil trop fort ou pluie battante ? Ne pratiquez pas ce jour-là.
  7. Les heures idéales correspondent au lever et au coucher du soleil, mais choisissez l'heure qui vous convient selon votre rythme de vie.
  8. En cas de fièvre aiguë, ne faites pas de Qi Gong.
  9. Ne commencez pas une séance sous l'emprise d'une émotion forte, attendez qu'elle soit apaisée.
  10. Pratiquez chaque jour, c'est le secret de la réussite.

Des exercices d’éveils quotidiens

Pratiquez chaque jour quelques mouvements simples et qui prennent peu de temps.

Nous vous proposons un "éveil quotidien" avec cet enchaînement facile.

  • Écartez légèrement les pieds et posez-vous de façon stable sur le sol, Les bras sont sur le côté, le long du corps.
  • Ouvrez-les et donnez-leur un mouvement ascendant jusqu'à la tête. Redescendez-les doucement en vous arrêtant au niveau du ventre, les mains posées sur ce point d'énergie, centre d'équilibres
  • Vous pouvez associer ce mouvement à celui du "front lavé" par les mains qui massent de part et d'autre. Commencez par celui-ci, avec l'idée de chasser les éventuelles idées sombres de la nuit, avant d'entamer le mouvement d'ouverture.

À lire aussi : Toutes les méthodes antistress ont un intérêt

Le Qi Gong pour chasser le stress

Par la respiration

Le stress peut se traduire par différents maux. Si vous êtes tendue, oppressée, avec des difficultés à respirer, une position corporelle fermée, du mal à vous concentrer... cette série de mouvements est source d'apaisement.

  • Assise, posez les mains sur le ventre et prenez conscience de votre respiration. Naturellement, les yeux se ferment.
  • Imaginez que vous avez dans le ventre un ballon, qui se gonfle et se dégonfle lentement à chaque inspiration et expiration. On gonfle le ventre, on souffle, on le dégonfle.
  • Pendant cette respiration, la langue est placée en haut du palais pour une mise en équilibre du Yin et du Yang.
  • À chaque inspiration, la tête monte doucement vers le ciel à chaque expiration, elle penche légèrement vers la terre. Symboliquement, on renvoie vers la terre toutes les tensions que l'on chasse.

Par l'automassage

On commence tout automassage par un frottement des mains, paume contre paume, doigts ouverts. On active ainsi le Lao Gong, le point à l'intérieur de la paume le plus puissant assimilé à une source d'énergie. L'activer avant tout exercice potentialise ses effets. Les exercices suivants peuvent être effectués seuls ou enchaînés.

  • Assise, frottez les mains l'une contre l'autre, doigts ouverts.
  • Passez alternativement chaque main sur le front de gauche à droite avec la main droite, puis de droite à gauche avec la main gauche, 18 fois de chaque main.
  • On imagine que l'on nettoie son esprit avec un gant, que l'on chasse ses idées noires génératrices de stress et d'angoisses. Cette détente du front entraîne une détente générale.
Qi Gong Meditation Respiration Energies
© istock

Apaiser les cervicalgies avec le Qi Gong

La nuque est raide, douloureuse. La douleur s'étend souvent au niveau des épaules. On sent un foyer de tensions, concentré dans le haut du corps. Le Qi Gong repose beaucoup sur les images avant de commencer un exercice, on se concentre sur une image apaisante ou vitalisante, selon l'effet recherché. Les animaux ont une part importante dans ce transfert. Dans les cervicalgies, l'image de l'oiseau - en particulier la grue, symbole de longévité en Chine - est utilisée.

Par des mouvements

On imagine être un grand oiseau qui fait d'amples mouvements de cou et de tête (une grue). C'est le menton qui dirige le mouvement de la tête. Debout, comme si l'on était retenue au ciel par un fil qui étire la tête en souplesse vers le haut et les pieds bien posés sur la terre, on effectue une série de mouvements de tête dans l'axe du corps.

  • Inspirez en montant la tête au ciel en un mouvement lent et ascendant, comme pour dessiner un demi-cercle avec le menton, dans la verticalité.
  • Expirez en baissant la tête vers la terre. Dans le sens inverse au premier mouvement. On expire en imaginant que l'on vide tout son corps d'air, jusqu'au bout des doigts. L'un comme l'autre s'effectuent comme si la tête était une aiguille de montre.
  • On effectue ce mouvement trois fois dans un sens et trois fois dans l'autre, en alternant.
  • Dans la même logique, on fait travailler les épaules. Effectuez les mêmes mouvements de rotation dans l'axe vertical de la colonne. Trois fois dans un sens, trois fois dans l'autre, en inspirant et expirant doucement mais profondément.

La grue étire son cou pour s'élever et rapporter sa nourriture avec son bec. Puis elle ramène le bec vers son corps et prend de la distance avec ce qu'elle vient de rapporter. Le mouvement consiste donc à toucher le cou avec le menton. Il incite à aller chercher notre nourriture, notre ressource intérieure, puis à prendre du recul.

Le Qi Gong est recommandé aussi aux personnes âgées qui se voûtent au fil du temps, pour s'élever et garder cette fluidité. Les mots qui accompagnent ce mouvement ont leur importance : en inspirant, on prononce "Han qing" ("paix intérieure"). En expirant, on dit "Fang song" ("déposer son corps, son cœur", se relaxer).

A effectuer par séries de neuf, deux à trois fois par jour.

  1. Favoriser l'énergie du poumon.
  2. Etirement du méridien estomac.
  3. Harmoniser l'énergie du foie.

Le Qi Gong pour soulager les maux de tête

Les maux de tête ont différentes origines. Ils se traduisent par des douleurs diverses, à l'arrière ou à l'avant de la tête, sur les côtés, au niveau des yeux, de façon bi ou unilatérale (migraines). Autour de l'œil se trouvent les points de départ des grands méridiens du foie, de la vésicule biliaire et de l'estomac.

Comme les migraines peuvent trouver leur origine dans des difficultés digestives, masser le pourtour de l'œil participe à la fluidification des organes parfois encombrés et donnant lieu à de fortes migraines. C'est pourquoi, avant le repas, les Chinois appliquent une petite serviette chaude sur le pourtour de l'œil : pour faciliter préventivement la digestion.

Par l’automassage

Les doigts et l'index sont, dans deux massages, les principaux outils.

  • Frottez vos mains pour activer le point de Lao Go Pliez l'index de chaque main et, avec le plat de la deuxième phalange, effectuez des pressions sur le pourtour de l'œil. En agissant sur les points de pression des organes de la digestion, on travaille sur l'origine de la douleur et on atténue la migraine. Faites plusieurs fois ce circuit.
  • Réunissez vos cinq doigts en accolant leurs extrémités comme pour former un seul point. Massez sur le point Tai Yang ("soleil"), qui se trouve au milieu des tempes. Effectuez ce mouvement dans le sens des aiguilles d'une montre avec le bout des doigts. Faites des séries de 9, 18 ou 36 mouvements, selon le temps dont vous disposez et l'intensité de la douleur.

Améliorer les colopathies avec le Qi GONG

Des spasmes, un ventre ballonné et douloureux sont les manifestations fréquentes d'un stress important. Il existe des colopathies douloureuses, mais sans troubles du transit. D'autres s'accompagnent de diarrhées ou de constipation.

Pour lutter contre ces symptômes, l'automassage et les exercices de respiration peuvent être d'une réelle efficacité.

Par la respiration

Commencez par la respiration, avant d'enchaîner avec les automassages.

  • Fermez les yeux, en reprenant l'image du ballon dans le ventre. Gonflez et dégonflez le ventre, en vous concentrant sur le nombril sous lequel existe un champ énergétique important. Ce massage par la respiration apaise les douleurs. Si vous salivez, ressentez une chaleur et qu'une larme perle au coin des yeux, vous êtes parvenue à un niveau de relaxation très avancé.

Par l'automassage

  • La concentration se fait sur le Dan Tian, point de concentration sous le nombril. En cas de diarrhées, frottez vos mains paume contre paume, massez le ventre 100 fois dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Inspirez pendant le mouvement ascendant, expirez pendant le mouvement descendant.
  • Si vous souffrez de constipation, faites le contraire : 100 fois dans le sens des aiguilles d'une montre, au repos (allongée avant de dormir, le plus souvent).
  • En cas de spasmes, douleurs sans troubles du transit, massez 50 fois de suite dans le sens des aiguilles d'une montre et 50 fois dans le sens inverse.

Toujours en prenant conscience de la respiration, les mains jointes l'une sur l'autre (la gauche sur la droite). On monte en inspirant, on redescend en soufflant.

Yoga Ashtanga Principes
© istock

Atténuer les règles douloureuses grâce au Qi Gong

En pratiquant régulièrement certains mouvements, on peut atténuer ou supprimer les douleurs liées au cycle menstruel. Par des mouvements associés à l'automassage

  • Posez vos mains côte à côte sur le bas-ventre correspondant aux organes génitaux. Prenez surtout conscience, à cet instant, de la mobilité du bassin.
  • Commencez un mouvement d'ondulation pelvienne d'avant en arrière tout en frottant doucement le ventre, en inspirant et expirant. Vous apportez une énergie apaisante et atténuez les douleurs de règles.
  • On peut aussi régulariser le méridien ceinture, qui renforce les reins et la région lombaire. On met les mains sur les hanches et on effectue des mouvements de rotation de la taille, jambes écartées de la largeur du bassin.
  • Les mouvements se font neuf fois dans le sens des aiguilles d'une montre et neuf fois dans le sens inverse. Le point de Qi Gong au sommet de la tête est tendu au ciel. Les genoux sont relâchés, voire légèrement fléchis. On a une action anti inflammatoire et on améliore les règles irrégulières, en apportant de la chaleur par ce mouvement interne.

Prévenir les descentes d’organe

Un mouvement à adopter en prévention et simple à effectuer, en cas de risque de descente d'organe.

Par un mouvement

  • Toujours dans cette idée d'être reliée au ciel et à la terre, on imagine ses mains disposées l'une contre l'autre en forme de cuillère. La gauche recueille la droite. On remonte les mains en inspirant et en contractant les sphincters (comme pour le "stop pipi"). On les remonte jusqu'au nombril en inspirant et on les sépare latéralement le long du ventre, en soufflant doucement par le nez. Effectuez ce mouvement par série de six, neuf ou douze, en inspirant bien à chaque montée.
  • À la fin de chaque Qi Gong, les mains reviennent toujours sur le point de Dan Tian. Si on ressent une chaleur dans le ventre, cela signifie que les exercices ont été bien faits.

À lire également : Comment retrouver confiance en soi ?

Le Qi Gong pour les enfants

Le Qi Gong est idéal pour les enfants un peu agités ou, au contraire, pour ceux qui ont tendance à être trop timides et repliés sur eux-mêmes.

Pour être réalisés avec plaisir, ces mouvements doivent être simples et ludiques. L'assimilation à un animal est une image qui fonctionne bien avec les enfants, qui ne rencontrent aucune difficulté à s'identifier au singe, au tigre ou à tout autre animai de leur choix.

  • Un enfant asthmatique, ayant des difficultés respiratoires, ou encore une posture fermée, pourra s'identifier à l'oiseau qui déploie ses ailes et les replie dans de grands mouvements d'ouverture. Il accentue ainsi son ouverture corporelle et améliore sa capacité respiratoire.
  • Un enfant peureux ou timide trouvera en lui des ressources en mimant le tigre. Demandez-lui : "Comment fait te tigre lorsqu'il est en colère ?", "Que fait-il avec ses dents ? Ses yeux ? Ses babines" ? Dites-lui d'imaginer qu'il est un tigre au fond de sa grotte : il fixe sa proie et fait ses griffes sur le sol. Il sort de sa grotte avec ses griffes en avant et saisit sa proie. En réalisant ces mouvements, l'enfant gagne en confiance et prend conscience de ses capacités. Il peut se sentir moins vulnérable face à d'autres enfants violents ou brusques.
  • Un enfant triste ou peu souriant. Proposez-lui l'image du singe qui mange sa banane : il a une banane sur la main, il avance d'un pas, essaie de ne pas la perdre, la rattrape et la mange. Ensuite, il se gratte sous les aisselles, en faisant un rire de singe et des grimaces, Cette mimique amuse les enfants un peu tristes et leur fait réapprivoiser le rire.
  • Un enfant peu sûr de lui retrouvera ses marques et son "ancrage" en mimant l'ours. Faites-le marcher comme un ours avec un gros derrières Il pose ses pattes lourdes et balance ses fesses à chaque pas. Puis, demandez-lui de se redresser sur ses pattes arrière et de gratter son dos sur un arbre imaginaire pour favoriser l'enracinement, la confiance en soi.
Qi Gong Enfant
© istock

A quel rythme chez l’enfant ?

Attention, surtout ne rentrez pas dans une notion de rythme, et donc d'obligation, pour ce type d'exercice. Cela doit rester un plaisir pour l'enfant, c'est la clé de fa réussite. Montrez-lui une fois, proposez-lui de le faire de temps en temps. Laissez-le choisir son animal.

Ces mouvements doivent se faire à son rythme, en famille, pour s'amuser ensemble. Laissez parler son imaginaire. A lui ensuite de porter au fond de lui son animal. Aidez-le simplement à réveiller son envie.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.