Mieux prendre en charge la radiodermite aigüe

Radiodermite Peau
Elle est consécutive à un traitement par radiothérapie. La traiter permet à la patiente de mieux supporter des séances de rayons très éprouvantes.

La radiodermite-aiguë… Qu'est-ce que c'est ?

C'est l'ensemble des lésions affectant la peau suite à une exposition aux rayons ionisants. Concrètement, elles sont consécutives à un traitement par radiothérapie.

L'essentiel des rayons X est absorbé par le premier millimètre supérieur de la peau. L'importance de l'irradiation dépend non seulement de la dose de rayons reçue, mais aussi de l'étendue du tissu exposé. En effet, une dose de deux grays (Gy, unité de mesure des rayons) au niveau de l'avant-bras déclenche une rougeur, alors que la même dose sur l'ensemble du corps peut déclencher une réaction générale avec une atteinte sanguine.

Les zones touchées sont celles irradiées par la radiothérapie. Toute personne exposée aux radiations va développer une radiodermite, et celle-ci apparaît rapidement.

Quels sont les symptômes ?

La radiodermite aiguë est constituée de plusieurs stades d'évolution :

  • Le premier stade est caractérisé par l'apparition d'un érythème (une rougeur). C'est au neuvième jour, parfois un peu plus tard, qu'il se manifeste, selon les doses de rayons reçues, la fréquence des séances et le siège de l'irradiation. Il disparaît au bout d'une semaine après une desquamation (la peau pèle). Il reste une légère pigmentation résiduelle.
  • Le deuxième stade est celui de l'exsudation. Sur la zone irradiée, on voit apparaître des bulles qui, au fur et à mesure, vont éclater et laisser à nu un derme suintant. La réparation du derme est longue et laisse une cicatrice pigmentée atrophique et dépourvue de poils, si la zone irradiée en était pourvue au départ naturellement.
  • Le troisième stade peut être celui d'une radionécrose due à un surdosage. On voit une ulcération qui peut être très profonde. Ce stade est très difficile à cicatriser. D'où la nécessité de traiter le plus tôt possible.
Radiodermite Radiotherapie Traitement
© istock

Peut-on la prévenir ?

D'abord, on connaît et on maîtrise mieux la radiothérapie aujourd'hui et on sait aussi mieux cibler les tumeurs profondes. Ensuite, lorsque le patient est atteint au premier stade de la radiodermite aiguë, on recommande immédiatement l'application de crèmes cicatrisantes et émollientes pour reconstituer les tissus cutanés. Dans le cas des exsudations, on peut prescrire des crèmes corticoïdes, mais sans les appliquer trop longtemps, afin d'éviter une atrophie. Enfin, des crèmes au calendula ont également fait preuve de leur efficacité.

On prescrit aussi des antalgiques, car ces radiodermites sont très douloureuses et il est nécessaire avant tout de les soulager.

À lire aussi : Cancer : à l’annonce… soudain le monde s’écroule

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.