Ma tête me démange : que faire ?

Démangeaison Tête
Poux, pellicules, allergies… le cuir chevelu peut subir de nombreuses agressions. Que faire dans chaque cas ?

Attaque de poux

Poux Démangeaison Tête
© istock

En cas de démangeaison, le dermatologue recherche d'emblée la présence de lentes. L'infestation par des poux (pédiculose) est classique chez les enfants et les adultes vivant avec eux. Le pou se nourrit du sang qu'il puise dans les vaisseaux du cuir chevelu, ce qui provoque les démangeaisons.

Souvent localisés sur les tempes ou à I arrière du crâne. Les poux sont extrêmement contagieux. Pour s'en débarrasser, un seul mot d'ordre : rigueur.

Traiter avec une lotion insecticide appropriée et nettoyer à 60 degrés tous les éléments en contact avec les cheveux (peigne, literie, sièges de voiture...).

Les pellicules, toujours elles !

Pellicules Cheveux
© istock

Les pellicules touchent plus de la moitié des adultes. Leur mécanisme d'apparition est mal connu. Elles semblent causées par une catégorie de champignons : les Malassezia. Ceux-ci vivent d'ordinaire sur le cuir chevelu sans poser de problème. Mais parfois ils se développent trop, provoquant un prurit important.

Tous les degrés existent entre les pellicules sèches, parfois causées par une simple déshydratation, et les pellicules grasses, généralement associées à une séborrhée trop importante et à une accélération du cycle cellulaire de l'épiderme. Cela peut aller jusqu'à la dermite séborrhéique, un trouble qui dépasse la chevelure pour s'étendre au front, aux sourcils et à la nuque.

Bon à savoir :

  • Les pellicules grasses et surtout la séborrhée abondante sont parfois associées à la calvitie féminine. Il n'y pas de relation de cause à effet, mais elles peuvent indiquer un terrain à risque.
  • Le cuir chevelu est un milieu particulier à la flore spécifique. Résultat : des traitements efficaces ailleurs n'y fonctionnent pas forcément.

Allergie ou simple irritation ?

Le cuir chevelu est une zone facilement irritable : il peut présenter une intolérance au plus anodin des produits. Shampoing, teintures, laques... peuvent déclencher une réaction d'urticaire instantanée. Également les produits anti-chute, qu'il vaut mieux choisir "hypoallergéniques" en cas de sensibilité. Les coiffeurs avertis de cette éventualité testent toute nouvelle substance dans un coin derrière l'oreille.

Mais le cuir chevelu peut aussi présenter une hypersensibilité retardée, notamment dans les cas d'eczéma. La substance mettra plusieurs mois à entraîner une réaction. Il est parfois très difficile de déterminer le produit en cause. Une fois la substance reconnue, il faudra cesser son utilisation.

En aromathérapie

Aromathérapie Huile Essentielle
© istock

Un spray traitant et répulsif contre les poux :

  • 35 % d’HE de lavandin abrial
  • 25 % d’HE de tea-tree
  • 20 % d’HE de lemon grass,
  • 10% d'HE de gaulthérie
  • 10% d'HE de pin sauvage

Diluer quelques gouttes de ce mélange dans une base pour bain, puis épandre à l'aide d'un vaporisateur, sur cheveux secs deux soirs de suite, Recommencer le traitement dix jours plus tard.

À lire aussi : Quelle huile fait pousser les cheveux ?

En phyto, contre les démangeaisons :

Huiles essentielles d’Ylang-ylang, tea-tree et romarin, une goutte de chaque, dans une bouteille de shampoing. Laisser reposer, puis utiliser comme un shampoing normal, deux à trois fois par semaine.

À lire également :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.