PÉRINÉE : comment il augmente le plaisir ?

Augmenter Plaisir Sexuel Perinée
Les femmes connaissent leur périnée au travers de la rééducation après un accouchement. Pourtant, chez les deux partenaires, il permet aussi de favoriser le plaisir lors des relations sexuelles. Femmes références vous explique tout.

« Après mon accouchement, raconte Sonia, 29 ans, ma vie sexuelle était moins agréable. Nous avions mon mari et moi beaucoup moins de sensations quand nous faisions l'amour. Ce n'est qu'après de nombreuses séances de rééducation périnéale, chez mon kinésithérapeute et à la maison, que nous sommes parvenus à retrouver le plaisir "d'avant". »

Quel que soit le type de problème, il y a des difficultés sexuelles persistantes dans près de la moitié des cas, pendant la première année qui suit l'accouchement.

Si l'ensemble de ces difficultés n'est pas en lien direct avec le périnée, celui-ci est quand même important. Il s'agit de la zone dynamique située entre les jambes, qui soutient les organes et a un triple rôle dans la continence urinaire, fécale, mais aussi dans les rapports sexuels.

Pourquoi le périnée peut-il être inefficace ?

1. Chez la femme

Pour une femme, de nombreux facteurs peuvent diminuer les capacités du périnée.

Il s'agit tout d'abord de l'accouchement. Celui-ci peut entraîner un manque de sensation en relation avec une faiblesse musculaire.

La grossesse en elle-même, la ménopause, les sports dits à impact (tennis, footing. .. ) et les abdominaux, ainsi que la constipation chronique ont aussi un effet néfaste sur le périnée.

De plus, bien souvent, la femme ne sait pas comment utiliser ses muscles. « Si on dit de contracter, la moitié des femmes ne savent pas le faire. Elles serrent les jambes ou poussent sur leur abdomen ! », regrette le Pr Laurent Taab, urologue à l'hôpital de Toulon.

2. Chez l'homme

Le périnée masculin connaît moins de traumatismes au cours de la vie. En dehors de la prostatectomie (ablation de la prostate), qui peut entraîner incontinence et dysfonction érectile, le principal problème est de ne pas savoir s'en servir.

Il y a des causes liées à l'éducation : la zone périnéale peut être restée taboue, et donc inconnue et non maîtrisée.

Les muscles sont alors insuffisants voire incompétents. Des problèmes de constipation chronique peuvent aussi parfois provoquer une inversion de commande périnéale : le périnée fonctionne alors à l'envers et quand l'homme croit pousser, il fait l'inverse.

Son rôle dans les relations sexuelles

Lors du rapport sexuel, il y a une synergie, une complémentarité entre les muscles féminins et masculine. En fait, c'est en contractant et relâchant de façon adéquate leurs muscles que chacun des partenaires peut donner encore plus de plaisir à l'autre.

Ainsi, chez l'homme, les rôles du périnée sont d'abord de ralentir l'éjaculation prématurée et d'aider à l'érection quand celle-ci est déjà enclenchée.

En cas de dysfonction érectile (ou impuissance), si l'homme est capable de contracter isolément les muscles bulbospongieux et ischio-caverneux (muscles du pénis), il peut ainsi augmenter la pression sanguine dans le pénis. Cela aide en effet au blocage du retour veineux, et donc au maintien de l'érection quand celle-ci a débuté. »

Dans le cas de problèmes d'éjaculation précoce, le périnée peut aussi jouer un rôle. « J'avais toujours connu ce problème, raconte Yann, 32 ans. Un jour, j'en ai eu assez, et j'ai fait des recherches dans des livres, sur Internet... J’ai entendu parler du périnée, et j'ai appris à le contracter et à le relâcher. J'ai vraiment vu la différence ! »

Quand la relation sexuelle est trop rapide, il faut en effet apprendre à sentir venir le moment, à ralentir le mouvement, et à retarder l'éjaculation.

Se relâcher au bon moment

Mais la femme aussi a un rôle important. Dans ce type de problème, elle doit déjà apprendre à se relâcher au bon moment, pour ne pas continuer à stimuler le pénis de son partenaire.

En cas de dysfonction érectile, c'est l'inverse. Elle doit contracter ses muscles releveurs de l'anus, dès la pénétration, et maintenir ces contractions pendant le rapport sexuel. Le périnée vient alors serrer le pénis, d'où une meilleure stimulation pour le partenaire et un plaisir augmenté. Le muscle bulbospongieux permet de comprimer les glandes qui assurent la lubrification du vagin. Il joue aussi un rôle dans l'érection du clitoris, en dirigeant le sang artériel vers lui et en bloquant sa veine dorsale. Enfin, les muscles bulbospongieux et ischio-caverneux peuvent amener le clitoris contre la face dorsale du pénis, facilitant ainsi l'orgasme.

Comment faire travailler votre périnée

Il est difficile de savoir distinguer entre les différents muscles du périnée et donc d'apprendre à les contracter et à les relâcher. C'est pourquoi des séances chez un kinésithérapeute spécialisé en périnéologie seront bénéfiques. Celui-ci pourra procéder à une investigation en vérifiant que l'on sait faire quelques exercices de base (serrer, tenir, lâcher). Il pourra ensuite recommander une rééducation où l'on apprendra à mettre en évidence les différents muscles et à les utiliser.

Ce travail sera poursuivi à la maison, et pourra être appliqué pendant les rapports sexuels. Comme l'explique Yann : « Une fois que j'ai réussi à tenir plus longtemps, tout n'était pas gagné. Si je cessais de faire mes exercices, il arrivait de nouveau que je ne puisse contrôler mon éjaculation... »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires