Réussir sa bonne mine de printemps : nos conseils

Bonne Mine Femme Souriante
Avec le retour du soleil, on a soudain envie d’une vraie jolie bonne mine. Fraîche et pimpante, douce et naturelle. Teint de rose, mode d’emploi.

Une mine légère et aérienne

Que l'on soit naturellement pâle ou mate, cette saison symbolise pour toutes le réveil du corps et des sens. Comme lorsque l'on ouvre les fenêtres sur un jardin, on se sent envahie par un souffle de fraîcheur. L'été et sa palette dorée sont encore loin, mais l'hiver un peu gris aussi.

Sans en faire trop, on veut que se lise sur nos joues ce petit retour de la bonne humeur et d'une beauté plus pétillante.

Côté cosméto, on quitte les textures enveloppantes, les crèmes doudounes et autres poudres veloutées très "cocoon", pour se laisser caresser par des fluides plus légers, des mousses aériennes, des fluides évanescents et des poudres vaporeuses. Avec un peu de doigté, on réussit à travailler, sans en avoir l'air, un teint tout frais. Celui dont on rêve au réveil.

Qu'est-ce qu'on appelle une "bonne mine' ?

Pour la marque missha « une femme qui a bonne mine est celle qui capte la lumière. » Pour les femmes interrogées, avoir bonne mine est signe de jeunesse et de beauté.

« Quand on me dit que j'ai mauvaise mine, je me sens soudain moche et fatiguée ! » affirme Annabella, 40 ans. « Si mes collègues m'annoncent que j'ai bonne mine, j'ai l'impression de rentrer d'une longue promenade en plein air et que le rose m'est monté aux joues pour toute la journée ! Je me sens d'attaque », témoigne Karine, 35 ans. « C'est quand j'ai la peau douce, les cernes évanouis et les pommettes roses que j’ai le sentiment d'avoir bonne mine », renchérit Brigitte, 60 ans.

A l'unanimité, la bonne mine - bien plus qu'un critère de beauté — est aussi synonyme de forme et de bien-être. C'est pour cela qu'on y tient tant. Pour la provoquer ou simplement l'accentuer, on doit conjuguer trois points-clés : la légèreté, la luminosité et la couleur.

Envie de légèreté

À l'approche du printemps, on quitte peu à peu les textures très couvrantes aussi douces et légères qu'une couverture polaire. On remplace le fond de teint habituel par un hydratant teinté.

Pour éviter toute surcharge, on applique la crème teintée sur le centre du front, les pommettes, les ailes du nez et le haut du menton. On estompe par petits mouvements circulaires.

Vous êtes adepte de la poudre pour fixer le maquillage et vous assurer un teint unifié ? Préférez, en cette saison, les poudres compactes que vous appliquez surtout sur le nez et les pommettes, avec une houppette plate. Otez l'éventuel surplus avec un gros pinceau que vous passez en larges mouvements horizontaux sur le visage.

Notre conseil : Terminez par quelques petites grimaces de la bouche et des yeux pour "défiger" le maquillage et lui donner plus de naturel.

Envie de lumière

L'éclat passe aussi par le soin et l'hydratation. Pendant et après l'hiver, on abuse des soins hautement hydratants. On apaise, on assouplit et on détend les tissus en massant l'épiderme en mouvements ascendants et en effectuant des petits pincements sur le pourtour du visage.

Une bonne microcirculation favorise une meilleure oxygénation des tissus et ainsi une bonne mine naturelle.

Notre conseil : Pour accentuer l'effet bonne mine, faites - la veille au soir - un gommage chimique ou mécanique selon votre type de peau (les plus sensibles doivent éviter les panicules abrasives).

Envie de couleur

Pas de bonne mine sans pommettes légèrement colorées. Mais attention au côté artificiel d'un blush trop marqué ou inadapté à sa carnation.

Le rose est la couleur bonne mine par excellence. Avec elle, on renforce les premiers effets du soleil, de la chaleur ou même d'un vent printanier sur la peau. Pour cela, on dépose un soupçon de blush au centre de la pommette et on l'étire horizontalement vers l'oreille.

Notre conseil : Avec le pinceau du blush, on effleure la pointe du menton et du front pour accentuer cette fraîcheur du teint.

Appliquer Blush Bonne Mine
© istock

Brunes et blonde : à chacune son blush

Les premières rafraîchiront leur teint mat avec un abricot, pêche ou saumon. Les peaux les plus foncées peuvent aller jusqu'à un rose tirant sur le rouge. Les secondes n'ont jamais aussi bonne mine qu'avec des tons pastel tendres, rose layette, dragée et même légèrement bleuté.

Et si les blondes au teint pâle fondent devant une peau hâlée, elles peuvent tricher avec une noisette d'autobronzant mélangé à une crème hydratante appliquée alors comme un fond de teint. Avec une poudre de soleil, ayez la main légère pour ne pas obtenir un teint orangé presque terreux. Quant aux rousses, à la peau laiteuse, elles choisiront un rose avec une pointe de violet.

Notre conseil : La petite touche qui change tout, c'est un gloss naturel, rose tendre ou corail, qui révèle l'éclat du teint.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires