Bébé : comment choisir ses premières chaussures ?

Bébé Premières Chaussures
Bien chausser bébé, c’est l’aider dans l’acquisition de la marche, mais aussi lui donner toutes les chances de conserver des pieds en bonne santé à l’âge adulte.

Les pieds du nourrisson sont particuliers : ils ne sont pas totalement ossifiés. Chez le nouveau-né, seuls 25 % des os sont matures. Il s'agit du calcaneum (situé au niveau du talon), de l'astragale (au niveau de la cheville), du cuboïde (sur le dessus du pied), des métatarsiens et des phalanges.

Autre particularité, ils ont un petit capiton de graisse situé au niveau de la voûte plantaire, qui donne l'impression de pieds plats. En fait, ce dernier disparaît au fur et à mesure du développement de la musculature plantaire.

À la naissance, ils mesurent environ 7,5 cm. En un an, ils prennent entre 4 et 5 cm et atteignent donc les alentours de 12 cm lorsque bébé souffle sa première bougie. Ils continuent ensuite leur croissance, à raison de 0,9 cm par an, et leur ossification. Ils doublent leur taille d’ici l'âge de trois ans. Ces importantes modifications morphologiques en peu de temps requièrent le port de bonnes chaussures.

Quand il se tient debout

Rien ne sert de faire porter des chaussures rigides à un nourrisson. Les petits chaussons en cuir souple suffisent pour parfaire sa tenue vestimentaire et le protègent des intempéries ou d'éventuelles blessures.

Les chaussures deviennent utiles quand le petit enfant maîtrise la position debout et qu'il marche en tenant, soit, en général, entre l'âge de dix et douze mois.

En fait, lorsque votre bébé passe la moitié de la journée debout, il est temps de lui acheter des chaussures.

Montantes et à lacets

Ses premières chaussures doivent répondre à certaines caractéristiques. Choisissez-les :

En cuir doublé peau afin de laisser respirer ses pieds.

Montantes au niveau des chevilles jusqu'à l'âge de deux ans et demi environ. Plus longtemps s'il s'agit d'un petit enfant « costaud ». Il ne faut pas oublier que tout le poids du corps repose sur ses pieds, qui ne sont pas encore totalement ossifiés.

Avec une semelle antidérapante ayant un léger dénivelé, afin de permettre un bon développement musculaire du pied. Préférez également les semelles soudées aux semelles cousues.

Avec un bon contrefort au niveau du talon.

À lacets. Ils maintiennent bien le pied, car ils s'adaptent plus facilement à sa largeur (étroite, moyenne ou large).

Avec une empeigne (dessus de la chaussure) suffisamment large, pour permettre aux doigts de pieds de bien s'étaler, et préformée afin que le cuir ne s'affaisse pas.

Premières Chaussures Bébé
© istock

Les erreurs à ne pas commettre

N'achetez jamais des chaussures à votre tout-petit sans lui. Vous risquez de les choisir trop petites : elles s'opposeront alors au jeu élastique du pied pendant la marche. Ce qui risque d'entraîner rétractions, déséquilibres et déformations.

Trop grandes : le pied flotte dans la chaussure et frotte, ce qui provoque des ampoules douloureuses.

Trop étroites : les différentes articulations n'ont pas assez de place, des ongles incarnés ou des cors peuvent se former.

Trop larges : le pied est insuffisamment maintenu à l'arrière et risque de se tordre.

Évitez également les chaussures en matières synthétiques qui retiennent l'humidité et celles à velcro. Les petits les retirent aisément et elles s'adaptent difficilement aux pieds fins.

Des chaussures avec des semelles molles (chaussures de sport avec amortisseurs par exemple) risquent de multiplier par deux les déséquilibres posturaux. Certains physiologistes allant même jusqu'à penser qu'une surface molle sous le pied est comparable à une anesthésie plantaire. Les corrections, contre les rotations en dehors ou en dedans, fréquentes dans les chaussures de sport, risquent malheureusement le plus souvent de créer les troubles qu'elles étaient plutôt censées prévenir !

En outre, l'équilibre du jeune enfant en cas de chaussures mal adaptées risque d'être perturbé. Il est ainsi bien connu que des chaussures (voire des chaussettes !) trop petites ou trop grandes entraînent des problèmes locaux, tels que malposition, hyperpression ou crispation qui seront rapidement à l'origine de répercussions.

Ne faites pas non plus porter à votre petit dernier les chaussures de vos aînés. Ils les ont modelées à leurs pieds et elles risquent aussi de s'être affaissées et d’avoir un contrefort moins rigide. Or, chaque enfant a des pieds uniques.

À changer tous les trois mois

Les pieds des tout-petits grandissent très vite.  Ils prennent en moyenne une pointure tous les deux mois et demi à trois mois. L'idéal est de faire vérifier la pointure par un chausseur. Ce spécialiste vous indiquera non seulement si les chaussures de votre tout-petit lui vont toujours, mais aussi combien de temps encore elles seront à la bonne pointure.

Les mamans peuvent vérifier par elles mêmes :

  • Demandez à votre enfant de se tenir debout, les pieds à plat. Glissez votre index à l'arrière de sa chaussure, le long du talon, en vérifiant qu'il ne recroqueville pas ses orteils. Si vous y arrivez sans forcer, elles sont à sa pointure. Dans le cas contraire, il faut en changer.
  • Le test de la semelle : Dessinez le pied droit de votre enfant sur une feuille de papier en tenant bien votre crayon à la verticale et en épousant les contours du pied. Découpez la forme, positionnez la sur la semelle gauche. Ses chaussures sont encore à sa taille s'il reste une marge de 5 mm à 1cm devant et derrière.

En semaine et plutôt l'après-midi

L'achat des premières chaussures inquiète souvent les mamans qui le vivent comme un événement dans leur vie et dans celle de leur bébé. C’est pourquoi il est préférable d'éviter les mercredis et samedis, jours de forte affluence. Mieux vaut y aller les jours de semaine où les vendeuses ont plus de temps pour répondre aux questions des mamans.

Les beaux jours arrivant, les pieds des tout-petits, comme ceux des adultes, ont tendance à gonfler légèrement en fin de journée. Préférez donc l'après-midi pour l'emmener acheter des chaussures. Tout particulièrement si vous les choisissez à brides. Les essayer lorsque le pied est gonflé permet d'être sûr qu'elles ne le serreront pas.

Le pied du tout-petit n'est pas un pied d'adulte en miniature. Pour ses chaussures, ne cherchez pas à être à la mode. Il est important qu'il soit bien chaussé le plus longtemps possible. Jusqu'à deux ans, privilégiez les chaussures montantes, quelle que soit la saison.

À lire aussi : Comment aider votre bébé à faire ses premiers pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires