L’ayurveda : Les massages et soins anti-stress selon la tradition indienne

verser l’huile de massage ayurvedique sur le dos d'une femme
De plus en plus de massages, de produits de beauté sont dits ayurvédiques. Derrière ce mot se cachent des soins qui reposent avant tout sur des massages. On vous explique tout !

Masques aux fleurs, bougies à l'encens, massages antistress... l'Inde est à la mode depuis maintenant pas mal d’années – et cette tendance ne décroit pas depuis les années 2000. Ainsi, dans les instituts de beauté, dans les thalassos, dans les centres de méditation, on nous propose de "rééquilibrer nos énergies perturbées".

Pratiqués depuis plus de cinq mille ans, les massages ayurvédiques, par exemple, rencontrent un grand succès en Allemagne et en Grande-Bretagne, où ils sont reconnus comme soins paramédicaux au même titre que la kinésithérapie.

La France commence, elle aussi, à être gagnée par cette vague d'enthousiasme pour la santé "à l'indienne". Plus que de simples techniques à suivre, c'est un état d'esprit qu'il faut développer pour s'assurer un rendez-vous réussi avec soi-même... Oui, mais en l'adaptant au mode de vie occidental.

Yoga, alimentation, exercices respiratoires, plantes, massages, méditation... l'ayurveda, c'est en fait toute une philosophie, une hygiène de vie, mais aussi des recettes santé, forme et beauté qui distillent un parfum lointain.

De l'huile de sésame pour des massages de la tête aux pieds

huile de sesame versee sur le visage d'une femme
© iStock

Qui dit ayurveda dit massages. Mais il n'y a pas un massage ayurvédique, il en existe plusieurs sortes. Qu'ils soient à visée tonique ou relaxante, tous ont en commun de respecter une ambiance, une atmosphère particulière, et de faire comprendre aux Occidentaux qu'il faut prendre le temps de vivre.

Le massage ayurvédique, c'est un massage du corps avec des pressions sur différents points (ou marma) à travers lesquels le prana, souffle vital en sanscrit, se déplace. En réchauffant le corps, il permet de libérer les muscles et l'esprit.

Ce massage repose sur l'idée que notre mode de vie et notre environnement influent sur notre état de santé. Il permet de prévenir et de gérer le stress et le manque de concentration... Il stimulerait l'élimination des toxines, lutterait contre la fatigue, les insomnies, la dépression et faciliterait la circulation veineuse. Il rééquilibre les dosha, équivalents indiens du yin et du yang chinois.

Selon votre tempérament ou constitution (votre manière de réagir, de parler, de sentir...), les spécialistes constituent votre profil et votre dominante.

Une personne kapha (éléments eau et terre dominants) ne devra pas recevoir les mêmes types de massages ayurvédiques qu'une personne Pitta (élément feu dominant) ou vata (élément vent dominant). Bien sûr, tout n'est pas aussi simple, et chaque être humain doit tenter d'avoir un rapport équilibré entre ces différentes forces.

L'abhyanga est le massage de base de l'ayurveda. Massage de la tête aux pieds, il offre une merveilleuse occasion de vous chouchouter et de vous détendre. Le mouvement des mains du masseur est lent, calme, précis. Ce type de massage convient bien aux personnes nerveuses, stressées, trop rapides dans l'action. Il s'effectue avec de l'huile de sésame tiède.

Le vishesh est un massage hypertonique effectué, lui aussi, à base d'huile de sésame. Ce soin est réservé aux personnes qui souffrent d'une perte d'énergie. Pratiqué à quatre mains, il n'en sera que plus tonique.

Le shirodhara consiste à recevoir un filet d'huile de sésame tiède sur la tête au moyen d'un petit bol faisant balancier. C'est un massage excellent pour les personnes hypernerveuses et hyper stressées. Il agit comme un calmant sur le cerveau, et dès lors, sur l'ensemble du corps. Néanmoins, des précautions s'imposent : ce massage est contre-indiqué en cas de sinusite et l'on doit être attentif à la position du bol (ni trop haut ni trop bas) pour ne pas déclencher de maux de tête.

Le garshan désigne un massage à sec, doux pour la peau, pratiqué à l'aide de gants de soie grège. Par ses légers mouvements ascendants et descendants, il a le mérite de stimuler la circulation et remet rapidement sur pied ! Il se pratique de la même façon que l'abhyanga, c'est-à-dire de la tête aux pieds. Il convient particulièrement aux personnes qui ont la peau grasse, de la cellulite ou souffrant d'un excès de poids.

Si l'huile de sésame est la plus employée dans les massages ayurvédiques, il existe une quantité infinie d'huiles essentielles possibles. Rose, géranium, lavande, lilas, bergamote, jasmin...

Attention : N'oubliez jamais que ces huiles vont pénétrer votre corps ! D'où l'importance qu'elles soient bio.

À lire aussi : Comment faire un massage sensuel ?

Des soins ayurvédiques doux pour purifier la peau

Dans l'ayurveda, il existe d'innombrables recettes de beauté très anciennes. Ces recettes ont été éprouvées par les femmes des maharajahs, qui avaient le temps pour s'occuper de leur beauté avec un grand raffinement. En voici quelques-unes à faire dans l'ordre.

Produit lacté : laver le visage et le décolleté avec du yaourt, son acidité permet un nettoyage en profondeur.

Gommage gourmand : mélanger deux cuillerées à soupe de farine de pois chiches tamisée avec une petite pincée de curcuma en poudre, et effectuer un gommage léger par petits cercles. Commencer par le thorax, puis le cou. Au niveau du visage, débuter par le front. Après le gommage, masser le visage en mouvements légers mais appuyés qui laissent la peau exceptionnellement lisse. Essuyer avec un coton et laver le visage à l'eau de rose. Il faut ensuite essuyer.

Femme ayant Masque de spa ayurvédique
© iStock

Un conseil : prendre son temps car si les mouvements sont trop rapides, on irrite la peau du visage qui est très fragile.

Sudation aux plantes : comme pour une inhalation, mettre dans une petite casserole d'eau chaude une grosse pincée de cannelle, des zestes de citron, une pincée de thym et des clous de girofle. Laisser bouillir une ou deux minutes. Arrêter le feu. Lorsque la décoction est prête, couvrir la tête et le visage au-dessus du mélange avec une grande serviette et rester ainsi pendant dix minutes. Ensuite, on peut enlever les comédons et l'excès de sébum au niveau du nez et du menton. Avec une cuillerée à soupe de lait, nettoyer à nouveau le visage à l'aide d'un coton, puis le relaver enfin à l'eau douce.

Une diététique entre saveur et légèreté

En principe, l'ayurveda conseille de renoncer à la viande. Un régime qui est loin d'être au goût de tous ! A chacun donc de retirer les bienfaits de la diététique indienne sans pour autant suivre ses prescriptions à la lettre.

Riz basmati, fruits et légumes frais, produits laitiers sont recommandés. A la place du beurre classique, le ghee ou beurre clarifié, a l'avantage d'améliorer le goût des plats. On peut s'en procurer dans les magasins bio ou les boutiques indiennes, ou en commander auprès de sociétés productrices de produits ayurvédiques.

Prudence toutefois : pas sûr que notre appareil digestif soit à même de supporter le ghee...

Par ailleurs, les infusions de gingembre sont excellentes après un repas un peu trop lourd. Mais seul un thérapeute de médecine ayurvédique pourra vous concocter le régime correspondant à votre nature particulière, comme le ferait une diététicienne.

Où peut-on essayer l’ayurveda ?

Il est préférable de se diriger vers des instituts qui ont vraiment intégré le sens holistique de l'ayurveda, c'est-à-dire la prise en compte de l'être humain dans sa globalité.

Les 8 clés d'un massage ayurvédique dans les règles de l'art

  1. Calme et posé, le masseur doit se chauffer les mains avant de les placer sur votre corps.
  2. Un massage ayurvédique ne doit pas durer moins d'une heure.
  3. Recouvert d'un drap, votre corps est découvert au fur et à mesure du massage.
  4. On prend le temps de vous laisser vous rhabiller après la séance, en vous proposant une tisane, un verre de sirop d'orgeat...
  5. La table de massage doit être confortable.
  6. La musique doit créer un climat de détente et de confiance.
  7. Insistez pour voir le label bio sur la bouteille d'huile utilisée.
  8. Bien choisir son huile : huile florale vata (sésame, basilic, anis, houblon), huile florale pita (tournesol, coco, rose, menthe, guimauve), huile florale kapha (noisette, moutarde, laurier, romarin, origan). Les huiles doivent être légèrement réchauffées au bain-marie.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.