Bougies d’oreille : est-ce vraiment efficace ?

Bougie Auriculaire
Vous en avez peut-être déjà entendu parler sur les réseaux sociaux, les bougies auriculaires sont inscrites dans la tendance. Les influenceurs plébiscitent cette méthode censée nettoyer vos oreilles. Entre inefficacité et danger, faisons le point sur cette méthode !

Les bougies auriculaires : comment ça marche ?

Depuis quelques mois, les réseaux sociaux regorgent de publicités faites par les influenceurs sur les bougies d’oreilles. Celles-ci sont sensées nettoyer vos oreilles en profondeur grâce à la chaleur et à l’effet émollient sur le cérumen. Un boutique en  ligne commercialise ces bougies depuis déjà quelques années sous le nom de bougies HOPI.

Cette méthode était employée par les Indiens Hopi pour se régénérer.

Comment fonctionnent ces bougies ?

Elles permettent de ramollir le cérumen prenant place dans le conduit auditif grâce à la chaleur, ce qui laverait vos oreilles.

Elles se présentent sous la forme de petites bougies creuses de 20 centimètres généralement. Elles sont utilisées dans de nombreux pays, mais leur efficacité n’est pas prouvée. Pour le créateur de la boutique, c’est un accessoire qui participe à la relaxation et au bien-être. Idée que ne partagent pas les spécialistes qui les jugent même dangereuses. Ils mettent également en garde contre le fait que les fabricants ne fournissent pas les instruments spécialisés.

Comment s’utilisent les bougies auriculaires ?

La bougie est réalisée avec un tissu qui est recouvert de cire. Elle est introduite dans le conduit auditif en vous couchant sur le côté. Le principe est alors de ramollir le cérumen et de le faire remonter, grâce à la différence de pression générée quand vous allumez la bougie. La promesse est la suivante : la bougie auriculaire serait particulièrement intéressante pour enlever les bouchons de cérumen. Cette technique est appelée thermothérapie auriculaire. Comptez sur Internet entre 15 et 20 euros pour 6 à 10 bougies.

Bougie D'oreille
© istock

Les dangers présentés par cette technique

Le principal danger de cette technique est le risque de brûlure. Celle-ci peut être occasionnée par le mésusage, mais également, car les cheveux peuvent facilement entrer en contact la flamme.

Elles sont de plus inefficaces comme l’ont prouvé plusieurs études. La plateforme scientifique PubMed démontre que ces bougies auriculaires posaient de nombreux problèmes. Les spécialistes considèrent qu’elles font plus de mal que de bien, elles peuvent notamment déclencher des otites sévères.

L’ORL suisse, le docteur Albert Mudry, affirme que les problèmes posés par ces bougies sont nombreux. Selon lui, leur utilisation peut provoquer un eczéma de contact à l’entrée du conduit auditif, mais également des brûlures du conduit auditif externe, du pavillon, une occlusion partielle ou totale du conduit du fait de l’accumulation de cire, ainsi que la perforation du tympan. Elles provoquent également des dépôts dans le conduit auditif.

Tous ces risques ne figurent pas sur la notice ou sur les publicités faites sur ce type de produits.

Pour une spécialiste en ORL parisienne, Mary Daval, les bougies sont inefficaces. Les expériences scientifiques ont clairement démontré que le cérumen ne se ramollit pas et que le fait de l’allumer ne crée pas la dépression nécessaire pour faire remonter le bouchon. Certains influenceurs essayent de démontrer l’efficacité du produit. Cependant le cérumen qu’ils filment n’est en fait que de la cire de la bougie. Les résidus que vous voyez sont des débris de cire qui se sont déposés sur la bougie.

Nettoyer son conduit auditif en profondeur : est-ce une bonne idée ?

Un ORL témoigne avoir reçu des patients qui avaient utilisé cette technique pour récupérer des morceaux de boules Quiès tombées dans le fond de l’oreille. Effectivement la chaleur dégagée par la bougie a fait fondre le produit qui du coup s’est collé au tympan. Résultat : le praticien a été obligé de retirer les morceaux devenus solides en anesthésiant le patient pour sauver l’oreille.

Le praticien en profite pour rappeler qu’il n’est pas nécessaire de nettoyer le conduit en profondeur. Si vous enlevez tout le cérumen, l’oreille en secrétera plus. Il faut se contenter d’enlever celui qui se dépose au niveau du pavillon. En cas de bouchon, il est préférable de s’adresser à un médecin qui possède les outils appropriés pour l’ôter.

En conclusion

Si elles sont tendances sur les réseaux sociaux, les bougies d’oreilles sont à proscrire pour deux raisons : d’une part, leur inefficacité et d’autre part, le fait qu’elles soient plus dangereuses que bénéfiques. L’essentiel est de retenir que ce procédé n’est pas nouveau et a déjà fait l’objet de nombreuses études scientifiques démontrant son inefficacité et sa dangerosité. L’oreille ne doit pas être nettoyée de manière profonde au risque de la fragiliser, de l’abimer et de l’infecter. Le cérumen ou cire d’oreilles est une barrière qui la protège, laissez-le et n’enlevez que l’excédent qui ne sert à rien et qui est peu esthétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.