Fistule anale : Il faut traiter !

Fistule Anale
Un abcès à l’anus, douloureux par intermittence, cache sans doute une fistule.

Tout commence par l'infection, sans raison connue, de l'une des petites glandes situées dans la paroi de l'anus. Le pus s'accumule alors en un abcès, qui va chercher à se drainer de lui-même. Pour cela, il creuse une véritable galerie, au travers des tissus, pour déboucher à l'extérieur, à proximité de l'anus. Cette ouverture sur la peau forme une grosseur rougeâtre, pourvue d un minuscule orifice, d'où suinte le pus.

Entre les deux abcès, s'est donc créée une fistule, véritable canal, qui achemine le pus depuis l'intérieur de l'anus jusqu'à son évacuation hors du corps.

Vers une évolution chronique

Le plus souvent indolore, la fistule n'en est pas moins gênante par la présence d'un écoulement purulent, parfois continu, qui la caractérise. Quand, à l'occasion, le canal se referme, le pus s'accumule à nouveau dans l'abcès.

Mis ainsi sous pression, celui-ci devient très douloureux. Pire, la guérison spontanée étant improbable, la fistule a toutes les chances d'évoluer vers une forme chronique : les périodes d'écoulement et les poussées douloureuses se succèdent.

Fistule Anale Chirurgie
La fistule peut être efficacement soignée par la chirurgie. © istock

Quand consulter ?

Même si cette pathologie est bénigne, il est nécessaire de consulter un proctologue. Si la phase douloureuse incite à le faire, à l'inverse, la présence indolore mais gênante d'un écoulement de pus freine les plus motivés. Pourtant, ce suintement permet au spécialiste de visualiser plus aisément le trajet de la fistule.

À lire également : Poitrine : douleurs et anomalies; quand nos seins nous inquiètent !

Seule option : la chirurgie

Elle consiste à évacuer l'abcès tout en traitant l'infection de la glande. Très efficace, l'opération dépend de la taille et de la forme de la fistule. « En général, une chirurgie en ambulatoire suffit pour venir à bout des petites fistules. Quant aux plus grosses, bien plus rares mais très récidivantes, elles peuvent nécessiter plusieurs opérations », souligne le Dr Philippe Godeberge, proctologue.

De rares séquelles existent, comme les risques de souillures ou une incapacité à retenir les gaz. Elles disparaissent souvent avec le temps.

À lire aussi : Kyste au poignet disgracieux : que faire et pourquoi ne pas s’inquiéter ?

Des soins essentiels contre la récidive

De légères douleurs à la position assise se prolongeront pendant une dizaine de jours. Mais comptez plusieurs semaines pour une bonne cicatrisation de la plaie.

Des antalgiques et des soins locaux seront prescrits à la sortie de l'hôpital. Attention, il ne faut en aucun cas les négliger sous peine d'augmenter les risques de récidives. Par prudence, il faudra rechercher un diabète.

Fistule Anale Douleur
© istock

Nos conseils

Pour soigner la plaie, multiplier les bains de siège à l'eau tiède avec un anti- septique, 15 minutes, trois fois par jour et après chaque selle. Bien sécher, sans frotter.

Appliquer un pansement non stérile au besoin.

A savoir : Les crises hémorroïdaires ou la constipation ne favorisent pas l'apparition de la fistule anale.

À lire aussi : Hémorroïdes chez l'enfant : comment les soigner ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.