Œil rouge : quel collyre utiliser ?

Oeil Rouge
Irrités par la pollution ou une infection, les yeux rougissent et larmoient. Pour bien traiter, prenez un collyre adapté.

Vent, allergènes, microbes... peuvent agresser nos yeux si fragiles. La fine membrane translucide qui les recouvre (la conjonctive) devient très réactive, d'où des rougeurs, des picotements, des brûlures... Quand ces signes sont modérés, les collyres en automédication sont généralement suffisants. N'hésitez pas à demander conseil au pharmacien.

Vos yeux sont rouges et collés par les sécrétions, avec les paupières gonflées au réveil ? C'est une conjonctivite infectieuse très contagieuse : elle peut se transmettre d'un œil à l'autre, mais aussi à l'entourage.

D'origine virale ou bactérienne, elle se traite avec des collyres antiseptiques en première intention. Dans les cas plus sévères, avec des sécrétions épaisses, on peut employer un collyre contenant un antibiotique.

Important : les porteurs de lentilles de contact doivent les retirer pendant le traitement (de trois à sept jours), car elles entretiennent l'irritation et peuvent être abîmées par les produits instillés.

Attention ! De nombreux collyres contiennent des vasoconstricteurs pour soulager la douleur. Ces substances ne s'emploient pas plus de trois jours sans avis médical et colorent les lentilles en jaune.

À lire également : Conjonctivite chez le bébé : que faire ?

Si ça démange...

Les yeux piquent et grattent, supportent mal la lumière ? Les paupières présentent un œdème ? C'est typique d'une allergie oculaire, survenant souvent au printemps.

Elle peut aussi se déclencher au contact de poils d'animaux ou de cosmétiques. Le collyre adapté à ces désagréments doit être mis dès les premiers signes.

Prolongez son emploi au moins sept jours. La présentation en unidoses est conseillée, car les conservateurs contenus dans certains flacons peuvent être allergisants. Une fois ouverte, la dosette doit être jetée, même si elle n'est pas totalement utilisée.

Faites aussi des lavages oculaires abondants (avec du sérum physiologique) au moins trois fois par jour, pour chasser l'allergène de l'œil et diluer les substances qui sont responsables de la réaction inflammatoire.

Femme Démangeaison Oeil
© istock

Pour apaiser

Manque de sommeil, travail sur écran, air conditionné ? Les yeux peuvent rougir sans souffrir d'allergie ou d'une infection. Mais ces irritations entraînent une gêne. Les collyres apaisants et décongestionnants sont conseillés.

Quand consulter ?

  • Vos paupières démangent beaucoup : c'est souvent une allergie de contact, type eczéma. Il faut consulter un ophtalmologiste pour rechercher la cause.
  • La rougeur est marquée.
  • Vous ressentez une baisse d'acuité visuelle ou des brûlures oculaires.
  • Les sécrétions sont purulentes, signe d'une conjonctivite bactérienne.
  • La fatigue oculaire devient de plus en plus importante.
  • Il n'y a pas d'amélioration après trois jours de traitement en automédication.

Les bons réflexes

  • Bien se laver les mains.
  • Nettoyez chaque œil (même si un seul est rouge) avec une compresse imbibée de sérum physiologique avant de mettre le collyre.
  • Ne jamais utiliser votre collyre au-delà de quatre semaines.
  • Éviter le port de lentilles ou, à l'extême (en dehors des conjonctivites infectieuses), attendre 30 minutes après l'instillation du collyre avant de les poser. Vérifier que le collyre est compatible avec le port des lentilles.

À lire aussi : Yeux qui piquent : nos conseils pour les protéger des agressions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires