Qu’est-ce que la pressothérapie ?

la pressothérapie
La pressothérapie est classée parmi les soins paramédicaux qui visent à améliorer la circulation sanguine et lymphatique. Elle a pour principe une application de pression extérieure sur le corps afin de favoriser la bonne circulation du sang. Cette technologie fait aussi partie des soins esthétiques. On l’utilise pour les personnes qui souffrent d’une mauvaise circulation veino-lymphatique.Ce soin sert à traiter plusieurs maux, dont les jambes lourdes, la cellulite, la récupération musculaire pour les sportifs, la rétention d’eau, etc. Pourtant, il n’est pas aussi bien connu de tout le monde. Découvrez donc tous ses bienfaits et comment se déroule les séances.

Pressothérapie pour les jambes lourdes / drainage lymphatique

Avant de développer les bienfaits de la pressothérapie pour les jambes lourdes, il faut savoir qu’on emploie cette technique à l’aide d’appareils. Il y en a pour différentes parties du corps :

  • Le thorax ;
  • Les membres supérieurs ;
  • Le périnée ;
  • Les membres inférieurs.

Le phénomène de jambes lourdes est dû à une mauvaise circulation du sang dans les veines. Chez certains, ça s’accompagne de crampes, de picotements, d’œdèmes. L’un des remèdes efficaces est la pressothérapie qui va stimuler l’élimination des  toxines et une meilleure circulation sanguine. La sensation de jambe lourde est soulagée et les œdèmes diminuent.

La séance pour ce cas peut durer 40 minutes chez un professionnel. Les appareils utilisés peuvent être sous forme de bottes de pressothérapie pour une bonne concentration de la pression au niveau des jambes. C’est ce qui va permettre un bon drainage lymphatique. On les place sur les jambes et les pieds et ils fonctionnent par un massage par compression.

Pressothérapie pour la rétention d’eau

La rétention d’eau peut arriver à différentes parties du corps. Elle se remarque par des œdèmes spécifiquement. Vous voyez un gonflement évident aux parties concernées. Ce sont des œdèmes indolores qui surviennent surtout au niveau des membres. Il faut alors favoriser un bon drainage lymphatique pour détendre les jambes ou les bras et les affiner. Les appareils de pressothérapie vont venir agir comme un massage. En réglant le problème de circulation sanguine par le massage, les parties concernées retrouvent progressivement leur état initial.

Il faut faire la nuance entre maigrir avec des massages de pressothérapie et maigrir tout court. Les appareils de pressothérapie vont plutôt combattre la rétention d’eau. Si le surpoids est lié à ce phénomène, alors oui, la pressothérapie vous aide à maigrir. Par contre, si le surpoids n’y est pas lié, vous n’allez pas remarquer une perte de poids flagrante.

Pressothérapie et cellulite

Les femmes sont très friandes de cette technique pour en finir avec la cellulite. Les trois types de cellulites peuvent être traités par cette thérapie :

  • La cellulite aqueuse ;
  • La cellulite adipeuse ;
  • La cellulite fibreuse.

Ce sont par contre les cellulites aqueuses et adipeuses qui sont les plus traitées. C’est parce qu’elles sont dues respectivement à une rétention d’eau et à un excès de graisse. Grâce au drainage veino-lymphatique, le liquide superficiel est éliminé. Ce résultat lisse la cellulite et vous donne un corps plus affiné. De même, la peau en ressort plus tonifiée, ce qui favorise la lutte contre la cellulite.

L’élimination des toxines par le massage des appareils de pressothérapie laisse la peau saine. Par conséquent, plus de peau d’orange. Vu que la cellulite se manifeste à divers endroits, il y a plusieurs accessoires sur les appareils de pressothérapie. Chaque accessoire répond au besoin d’une zone en particulier.

La pressothérapie pour les sportifs

Que ce soit pour un athlète ou un simple sportif, la récupération post-séance est indispensable. Et un bon massage y contribue. Mieux, la pressothérapie est la solution idéale. Son action de drainage veino-lymphatique agit efficacement sur les parties de votre corps qui en ont besoin. Les bottes de pressothérapie pour les jambes et les pieds, la ceinture pour les abdos, les manchons pour les bras, etc. Le tout est relié à un compresseur à air et agit en se gonflant et en se dégonflant à la demande.

Même si on peut faire sa séance de massage par pression à domicile, il est plus recommandé de voir un professionnel. Mais ceci ne vous empêche pas de vous procurer des appareils afin d’être autonome, surtout si vous êtes un sportif. Vous pourriez en avoir fréquemment besoin à domicile.

Comment choisir son appareil de pressothérapie ?

Surtout pour un drainage veino-lymphatique à domicile, il est important de bien choisir son appareil de pressothérapie. Le plus utilisé à domicile est la botte à compression. Pour le choix de n’importe quel appareil de drainage lymphatique, il faut d’abord se baser sur le nombre de chambres de compression. Il y en a de 4, 6 ou 8. L’idéal est d’en prendre de 8, car plus il y a de chambres de compression, plus le massage est efficace. Un modèle avec batterie est aussi plus facile pour la mobilité.

Ciblez aussi bien la partie de votre corps qui est le plus souvent dans le besoin d’une pressothérapie. Ou si c’est possible, pourquoi ne pas prendre plus d’une catégorie. De toute façon, pour les membres, le dispositif se vend par pair. Et à défaut d’en acheter à cause du prix peut-être, vous pouvez en louer.

Quelle pression exerce un appareil de pressothérapie ?

Pour les séances de pressothérapie, la pression exercée par les appareils diffère en fonction de la zone traitée. Dans tous les cas, la pression est progressive et oscille entre 25 mm Hg et 120 mm Hg.

Les contre-indications de la pressothérapie

Cette thérapie est un soin médical de prime abord. Il a donc un mode d’utilisation et des contre-indications à respecter. Voici quelques contre-indications de cette méthode de drainage lymphatique :

  • Certaines maladies comme les tumeurs, les cancers, le diabète, l’insuffisance rénale
  • Les problèmes veineux (varice, hypertension artérielle…) ;
  • Les problèmes cardiaques ;
  • Les problèmes dermatologiques (infections cutanées, dermatoses…).

Pour plus de précisions, lisez le mode d’emploi de l’appareil ou demandez conseil à votre kinésithérapeute ou praticien.

 À lire aussi : 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires