La boxe thaïlandaise : un sport aussi pour nous les femmes !

Femme Boxe Thai
Cette discipline, appelée également Muay Thaï, séduit aussi les femmes. Alors pourquoi pas vous ?

Art martial créé pour les militaires thaïlandais au XVIe siècle, il est aujourd'hui pratiqué dans le monde entier. Ce qui est encore un sport national en Thaïlande est pratiqué en France à haut niveau par certains et comme loisir par la majorité des adeptes.

À lire aussi : Comment choisir son club de gym ?

Le principe ?

C'est une opposition entre deux personnes, fondée sur un principe d'échange et de peaufinement de la technique. Le but est de dominer l'autre, de le contrôler, avec la force et avec l'intelligence.

Le combat peut être précédé d'une danse rituelle, le Ram Muay, rarement en France, mais systématiquement en Thaïlande. Selon le niveau, la durée des combats est variable. Il se déroule en 5 rounds de 3 minutes pour les professionnels de classe A, en 5 rounds de 2 min en classe B et puis en 3 rounds de 2 min pour les classes C (en compétition). Le combat est codifié et les coups de poing, de coude (selon la fédération), de tibia circulaire, de genou et de pied sont permis.

Femme Boxe Sac
© istock

Pour qui ?

Le MuayThaï, tel qu'il est souvent pratiqué, est plus souvent présenté comme une discipline de maîtrise de soi que comme un combat violent. On apprend à se sécuriser, à se protéger et à contrôler les coups, les siens et ceux de l'autre. Tout le monde peut s'y mettre, avec quelques précautions. Pour commencer, mieux vaut être souple, avoir un bon terrain cardiovasculaire et une bonne capacité respiratoire.

Si tel n'est pas le cas, je conseille de commencer par des séances d'assouplissement ou de cardio selon le cas.

Comment s'équiper ?

La panoplie se compose souvent d'un short, d'une paire de gants, d'un casque, d'un protège-dents, de protège-tibias ou protège-tibias et pieds, d'un plastron ou d'un protège poitrine pour les femmes et d'une coquille pour les hommes, pour la compétition. Plus on progresse, moins les protections sont nombreuses. Le pao, sorte de manchon amortisseur de chocs, utilisé pour l'entraînement, permet de travailler réflexes, précision et tonicité des coups. Et le mongkol, autour de la tête, sert de porte-bonheur, à l'arrivée sur le ring lors des combats.

Boxe Thai Femme
© istock

À lire également : Quelles maniques gym pour commencer la gymnastique ?

5 bonnes raisons d'essayer

  1. On se familiarise avec la culture thaïlandaise, sa spiritualité, sa musique (avec la danse Ram Muay, et surtout la musique qui rythme tout le combat).
  2. On assure un travail cardiovasculaire et respiratoire avec souplesse et vivacité.
  3. On trouve un équilibre de ses émotions, avec des répercussions positives dans la vie de tous les jours (maîtrise de soi, respect de l'autre et de soi, confiance en soi).
  4. On affûte ses sens : ce sport demandant rigueur et grand sens de l'observation.
  5. On pratique un sport qui mêle technicité et stratégie.

Et les hommes ?

Les hommes ne rechercheraient pas les mêmes choses. Alors que la femme y puise la maîtrise de soi et un sentiment de sécurité, l'homme est plus en quête d'affirmation de sa puissance, avec une approche plus directe, plus en force.

À lire aussi : Le dynamo cycling : faire du sport à plusieurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.